Actualités

"Le Groupe Derognat", la boîte à outils du funéraire

"Aujoulet, Bastian, Derognat, Joseph, Mannino, Debidia : un groupe d’acteurs historiques de la profession" : c’est ainsi que Paul-Andrea Rousseau décrit "Le Groupe Derognat" et Cie. Fournisseur pour le travail de la pierre et du granit, proposant plus de 7 000 références, le groupe est une affaire de famille depuis trois générations, combinant pour ses clients professionnels et particuliers la tradition et la modernité.

derognat HD fmt

 

Cette double caractéristique, Paul-Andrea Rousseau l’a parfaitement intégrée. "Je travaille aux côtés de mon père Jean-Michel à la gestion de l’entreprise depuis deux ans. Je rencontre régulièrement des clients et je m’occupe du marketing et j’ai créé notre site Internet marchand en janvier 2016", résume-t-il. Un outil qui ne peut être pour lui que complémentaire, ne remplaçant pas un commercial sur le terrain, qui conseille, met en main la marchandise, la fait tester et forme au fonctionnement.

"Nous avons dix représentants exclusifs qui sillonnent le territoire avec des fourgons remplis de marchandise. C’est là que se crée le lien de proximité avec le client". 

C’est aussi pour cela que le groupe a conservé les magasins des sociétés qu’il rachetait au fil des ans. "Nos cinq commerces préexistaient tous avant d’être repris. Nous les avons modernisés, préservant l’esprit authentique et familial, car, dans la profession, ce sont des enseignes connues. Les gens aiment aller acheter chez Mannino à Marseille ou chez Joseph à Paris". Ce dernier, est le plus ancien magasin d’outillage pour les marbriers funéraires qui depuis 1927, se situe aux portes du cimetière du Père-Lachaise, dans la grande avenue qui regroupe les marbriers. 

couvre caveau2 fmt

Couvre-caveau.

Titan et Jaguar, deux outils complémentaires

Professionnels (funéraire et décoration) mais aussi particuliers passionnés, sculpteurs, graveurs, tailleurs de pierre peuvent trouver chez Derognat plus de 7 000 références en stock, utiles à de nombreux métiers. L’entreprise expédie quelque 20 000 colis par an dans la France entière.

Quand on demande à Paul-Andrea Rousseau ce qui se vend le mieux chez Derognat, il répond Titan et Jaguar. La Titan (une exclusivité de l’entreprise), c’est la sableuse pour le travail en cimetière ou en atelier. Elle est devenue petit à petit la référence de la sableuse à récupération pour le funéraire. "Elle a évolué, est devenue plus compacte, pour des déplacements en petit utilitaire par exemple. Elle a de grosses roues pour aller sur les chantiers et ne pèse que 75 kilos. Cette machine est impressionnante d’efficacité, très bien perçue par les clients, qui l’utilisent depuis longtemps."

Très complémentaires, les plotters de découpe Jaguar, avec des têtes de 600 g très robustes pour les adhésifs épais qui résistent au sablage, sont notamment livrés aux acteurs du funéraire avec une "funéthèque" de 1 200 polices et 3 000 motifs. Couplés, Titan et Jaguar ont fait leur place dans les ateliers de par leurs performances et leur facilité d’utilisation.

Deux autres exclusivités Derognat se vendent bien, deux produits de cimetières. Les panneaux de coffrage en aluminium d’abord, qui limitent les éboulements lors d’un creusement de fosse. Le modèle se compose de trois parties : des panneaux latéraux, des étais hydrauliques en aluminium et des passerelles pour pouvoir circuler autour de la tombe, une spécialité de Bastian à Merlebach. Autre élément de sécurité : les couvre-caveaux, ultra résistants et haut de gamme, pour une fermeture temporaire pendant la pose du monument ou dans l’attente de l’enterrement, avec aération, angles renforcés, trous d’ancrage pour sardines. "Cela prévient les chutes et peut servir de monument provisoire", précise Paul-Andrea Rousseau.

Des photos porcelaine de haute qualité

Héritage de la maison Mannino, la société distribue depuis 40 ans des photos porcelaine de haute qualité, cuites à 1 300 degrés, et assemblées de manière compacte pour ne pas absorber l’humidité. On trouve ces objets funéraires en médaillons, en plaques, en livres, en porte-clés, en vases, en urnes. Autant d’éléments personnalisables (couleurs, formes) ou à orner. "C’est une activité complémentaire à notre offre, ajoute l’entrepreneur. Mais nous n’irions pas fabriquer des plaques funéraires, par exemple. C’est le métier de nos clients, et nous sommes là pour apporter des solutions, pas pour les concurrencer."

Chez Derognat, des nouveautés sont annoncées pour la fin de cette année. Elles seront dévoilées lors du prochain salon Funéraire Paris 2017. L’équipe commerciale recevra alors sur son stand pour une présentation de produits conviviale. D’ici là, l’actuel catalogue est disponible en version papier. "Un nouveau est édité tous les deux ans. Nous en avons envoyé 5 000 gratuitement l’an dernier", explique Paul-Andrea Rousseau. "Mais pour une mise à jour plus régulière, il faut aller sur le site Internet. Depuis son lancement voici un peu plus d’un an, et répondant à de nouveaux usages de consommation, "il a été très bien accueilli, aussi bien par les professionnels qui peuvent y commander directement leurs références habituelles, que par des particuliers. Des passionnés qui ne connaissent pas forcément le métier, et qui veulent traiter leur dallage, tailler de la pierre, acheter des machines électroportatives ou des disques spécialisés pour la coupe de certains matériaux".

Les promotions du moment

L’Internet justement où l’entreprise affiche ses promotions du moment. C’est par exemple le cas de la meuleuse Milwaukee 125, une machine électroportative de fabrication américaine. La marque avait un temps disparu chez nous, au grand dam des professionnels. Milwaukee est revenu en force. "Nous travaillons étroitement avec eux pour tout ce qui est meuleuse, perceuse, perforateur, scie circulaire. Cette offre Milwaukee correspond aux besoins des professionnels".

Autre offre du moment : la Papillon, la plus petite sableuse professionnelle sur le marché. Elle pèse 7 kg, sa capacité d’abrasifs est de 2 kg, et elle est faite pour les interventions rapides. "Elle est utile si vous voulez rajouter une date sur un monument, un ornement, ou corriger un nom. Elle se déplace très facilement, a besoin d’un petit compresseur de base. Son autonomie est d’environ vingt minutes de sablage. On peut l’acquérir avec un kit de commande à distance." Un usage qui peut s’imposer également chez les tailleurs de pierre. Avec toujours le même credo, que rappelle Paul-Andrea Rousseau : "Nous ne vendons que des produits de qualité à des prix corrects".

Olivier Pelladeau

Résonance n°127 - Février 2017

Designed by Groupe SLR.