2016 aura été une année marquante pour C’fac, qui s’installe dans des locaux plus adaptés et plus spacieux, et assure son essor économique avec une augmentation notable de son capital. Fort de ce récent développement, Émile Cavasino, son dirigeant, tenait un stand à Funexpo bien pourvu en véhicules funéraires et accueillait avec le sourire les visiteurs.

image001 fmt

 

La première chose visible en arrivant sur l’espace C’fac à Lyon, c’était incontestablement les motifs harmonieux et distingués apparaissant sur les véhicules funéraires présentés par Émile Cavasino, son fils et leur équipe. "Nous avons voulu améliorer les aspects extérieurs de nos véhicules en créant de nouveaux modèles de sérigraphies. On peut les voir notamment sur le Mercedes Vito et sur l’Opel Vivaro. Complétés des aménagements que nous réalisons traditionnellement, nous avons essayé de créer une décoration extérieure tournée vers plus d’élégance, avec une touche plus féminine dans le dessin et les graphismes", explique le dirigeant de C’fac.

P1010007 redimensionne fmt

C’est d’ailleurs l’épouse d’Émile Cavasino qui contribue à la conception de ces motifs et arabesques, dont la délicatesse est la ligne artistique. Tout en étant plus soignée, plus raffinée au niveau des formes, l’apparence reste funéraire ; et les notions de respect et de sobriété ne sont pas effacées, sans tomber dans le religieux ou le trop conventionnel.

Déménager pour mieux travailler

Cette évolution de la conception graphique des modèles proposés par le carrossier et aménageur vauclusien entre dans un développement général de l’entreprise, qui vient de déménager du Thor à l’Isle-sur-la-Sorgue. Ce déménagement est tout d’abord synonyme d’agrandissement des locaux (800 m²) et de la séparation en deux ateliers, avec la "menuiserie chaudronnerie" d’un côté et la partie "aménagement intérieur moquette" de l’autre. Le bénéfice principal et immédiat est une meilleure gestion des différentes poussières issues du bois et des métaux.

Les deux bâtiments sont sur un terrain de 3000 m², permettant d’avoir un très grand parking où peuvent être exposés en permanence tous les véhicules. Concernant les bureaux de la société, ils ont été installés à l’étage, afin de ne pas empiéter sur la surface consacrée aux travaux en atelier.

Une réussite économique avérée et à venir

C’fac est véritablement une entreprise qui connaît une progression économique importante, qu’elle a bâtie sur un solide savoir-faire artisanal. Les deux marqueurs à noter sont l’embauche d’un salarié (menuisier) et l’augmentation du capital de la SAS de 40 000 à 100 000 €.

Le marché évolue dans les régions Rhône-Alpes et PACA, et connaît une amélioration des flux financiers depuis deux ans, permettant, pour les pompes funèbres, un accès, à nouveau, à des financements pour l’achat de véhicules funéraires. C’est ainsi que C’fac a vu son chiffre d’affaires 2015 croître de 40 % par rapport à 2014. Et 2016 s’annonce sous les meilleurs auspices, étant déjà au niveau de 2015.

Bien sûr, cela n’aurait pas été possible sans la persévérance et le travail d’ Émile Cavasino et son équipe. Aujourd’hui, l’avenir semble plus souriant, et permet encore d’imaginer de belles ventes dans les mois qui viennent.

Gil Chauveau

Résonance n°124 - Octobre 2016

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations