Lancés depuis plus d'un an maintenant, mais ayant connu leur premier salon parisien, les habillages de cercueils de FunérArts réalisés en partenariat avec Bernier Probis et FUNICO ont encore fait "parler" d'eux lors de ce dernier FUNÉRAIRE PARIS et poursuivent leur essor commercial. Petit retour sur les clés de ce succès.

 FunerArts

 

Les habillages ont été présentés pour la première fois à l'occasion de Funexpo 2016 à Lyon, et ce fut déjà une réelle réussite à ce moment-là. Cette année, sur le stand de FunérArts au centre des expositions de Paris Le Bourget (mais aussi sur les espaces des deux partenaires), les cercueils habillés ont fait le "buzz" et ont vu un important public professionnel découvrir les avantages et les nombreuses possibilités visuelles de ce nouveau mode de personnalisation.

"Après Lyon, Paris s'est révélé encore plus impressionnant en matière de visites. Nous avons été débordés durant les trois jours. Cela s'est passé comme s'il s'agissait d'une nouvelle avant-première, avec beaucoup de pompes funèbres qui ne s'étaient pas déplacées pour l'événement lyonnais, notamment, sans doute, ceux originaires du Nord ou de l'Est. Nous remarquons qu'il y a des publics un peu différents sur les deux salons.

Un partenariat solide basé sur la fidélité

"Cela est positif et permet de faire beaucoup de rencontres, avec des visiteurs étrangers également (Espagnols, Anglais, Italiens, Belges, etc.). De plus, le fait que nous ne sortons pas du cadre de notre partenariat – nous n'habillons pas les autres fabricants –, cela peut générer, pour certains opérateurs funéraires qui n'auraient pas Bernier Probis et FUNICO comme fournisseurs, une diversification de leurs offres de cercueils", indique Cristelle-Blanche Douard, directrice de FunérArts.

Ce constat est dans la droite ligne de la tendance actuelle qui voit se développer les demandes de personnalisation et le besoin de démultiplier les propositions dans les catalogues des professionnels du funéraire. S'ajoute à cela pour la société nordiste une permanence de la qualité d'impression et de la finition, que ce soit pour les plexiglas destinés aux cercueils, aux plaques, ou à tous les autres articles manufacturés par l'entreprise de Cristelle-Blanche Douard.

bernier palhensModèle Palhens, Bernier Probis

funico bruxelles ayousModèle Bruxelles en ayous, FUNICO

Un OCP aux évolutions judicieuses

L'innovation que représente l'habillage de cercueils est ici complétée pour sa conception par l'utilisation d'un OCP (Outil de Création et de Personnalisation en ligne) qui offre trois choix possibles dont un très simple qui est la réalisation du dessus de cercueil, uniquement. "C'est facile à réaliser, et très abordable au niveau du prix. C'est un produit intéressant pour les pompes funèbres, aisé à présenter aux familles, pour un coût modeste. C'est ce que nous avons mis en avant à FUNÉRAIRE PARIS en n'exposant que des dessus. Les deux autres options sur l'OCP sont soit les côtés du cercueil, soit l'ensemble (côtés + dessus), complétés depuis quelque temps par la différenciation des fonds sur chacune des parties, l'ajout du portrait du défunt et de l'écriture d'un texte personnalisé.“

Au sujet de cet OCP, il faut noter que Bernier Probis et FUNICO bénéficient depuis peu d'une version dédiée à chacun d'entre eux. Cela leur permet d'orienter leurs clients directement sur ce système innovant de l'habillage de leurs cercueils. Ainsi, ils peuvent de leur côté participer de manière active à la promotion de ce procédé. Du côté des opérateurs funéraires, ils ont en leur possession une plaquette de chacun des deux partenaires avec une présentation des seuls modèles référencés dans l'OCP. Pour eux, il s'agit toujours de choisir le cercueil en premier (première vente, validée par l'industriel concerné) et de faire l'habillage ensuite (deuxième vente).

Savoir répondre à toutes les demandes

D'une manière générale, les types de cercueils référencés sont principalement des modèles "Parisien", "Tombeau" et, moins habituels, ceux intitulés "Enfance". C'est l'une des particularités, et sans doute exclusivité, de FunérArts que de proposer l'habillage de cercueils pour enfants. Même si cela appelle une démarche douloureuse, il est nécessaire de s'y consacrer afin de mettre à la disposition des familles endeuillées des produits faisant l'objet d'un vrai travail qualitatif qui doit être représentatif du plus bel hommage possible souhaité par celles-ci. Pour cette dernière série, des nouveaux thèmes d'illustrations apparaîtront l'année prochaine.
Enfin, le succès aidant, Cristelle-Blanche Douard travaille pour 2018
sur une extension notable des thèmes proposés
sur l'OCP. Au nombre
de 1 300, qui devrait passer à près de 2 000.

Enfin, le succès aidant, Cristelle-Blanche Douard travaille pour 2018 sur une extension notable des thèmes proposés sur l'OCP. Au nombre de 1 300, qui devrait passer à près de 2 000. L'accompagnement de ses clients reste aussi une priorité et sera développé, notamment pour les conseiller sur le rendu spectaculaire de l'impression sur un plateau large, sur les multiples alternatives possibles pour l'individualisation de l'habillage. Rappelons pour conclure que l'OCP est accessible aux professionnels du funéraire comme aux particuliers, mais toujours avec une livraison du cercueil exclusivement en relais funéraires (entre 48 et 72 heures).

Gil Chauveau

 

Résonance hors-série n°5 - Décembre 2017

 

 

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations