PROMOTIONS

64,00 €15,00 € l'unité
2 produits en stock
138,00 €75,00 € l'unité
39 produits en stock
Partager avec un ami








Submit

L’un des acteurs majeurs de l’industrie du cercueil, le fabricant FUNICO France (membre du groupe FUNICO International), basé dans le Pas-de-calais, nous expose les grands points forts de ses produits, qui furent très remarqués lors du dernier salon FUNÉRAIRE PARIS.

 Funico

IMG 20171123 153602Comme toujours à l’occasion d’un entretien de fin d’année, un petit bilan sur le dernier salon en date émerge de nos échanges avec Jérôme Hégo, directeur de FUNICO. "Cette nouvelle édition de FUNÉRAIRE PARIS a été très positive pour nous. Nous avons eu 41,6 % de visiteurs en plus sur notre stand (versus 2015), avec une proportion très importante de pompes funèbres françaises mais également belges (1/5 de l’ensemble des visites) et quelques étrangers. La répartition géographique de ces clients ou futurs clients français est satisfaisante puisque provenant de 53 départements différents. C’est aussi en net progrès par rapport aux éditions précédentes. Les seuls "manques" que l’on pourrait noter sont les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Rhône-Alpes. Ce sont des territoires à conquérir pour nous en 2018".

Outre la bonne fréquentation générale constatée cette année, FUNICO progresse incontestablement en matière de distribution sur la France avec un maillage cohérent de ses dépôts et une bonne empreinte commerciale et de communication. Seule une extension sur le quart Sud-Est, avec l’implantation d’une structure sur place, reste à réaliser. Il faut noter qu’une quinzaine des acheteurs les plus importants (pouvant correspondre à ce qu’on appelle des "grands comptes") de l’entreprise nordiste se sont déplacés sur le stand parisien.

Une collection écologique complète

Existante depuis environ cinq ans, et exposée bien sûr comme chaque année sur l’espace FUNICO, la gamme "Écologique" a été de celles qui furent très appréciées par les visiteurs. Série "mixte", elle se décline en deux types d’essences : peuplier ou conifères, les deux en écogestion. "Ce sont des articles qui sont tous en finition brute, non teintés, simplement enduits d’un vernis protecteur à l’eau. Ce sont des modèles classiques à l’exception d’un qui se démarque des autres par sa forme rectangulaire, le Carerum".

FUNICO propose, en accompagnement logique de ses fabrications "écologiques", des garnitures extérieures en bois (cache-vis, poignées, croix, plaques d’identité, etc.) et suggère des capitons 100 % coton. "Nous mettons à la disposition de nos clients opérateurs funéraires une collection complète respectueuse de l’environnement qui se démarque des autres dans le catalogue. Cela commence à se développer auprès des pompes funèbres qui diversifient leurs propositions et il y a un intérêt croissant des familles pour ce type de cercueils. L’écologie devient une thématique présente dans l’actualité et dans le quotidien de la population."

Fana ayous ceriser

Impression sur bois, une tendance à venir

Revenons sur le Carerum car celui-ci entre également dans la catégorie des cercueils personnalisables puisqu’on peut y imprimer un dessin grâce à une technique d’impression sur bois. "Les planches passent dans une imprimante, donnant ainsi une reproduction de qualité, et sont assemblées ensuite. Il y a à présent un choix d’une vingtaine de thèmes disponibles. Ce procédé permet aussi de reproduire une photo fournie par la famille. Cette individualisation nécessite bien sûr un délai un peu plus long que pour des cercueils "ordinaires". À l’origine, il avait été commercialisé en Belgique mais il est maintenant distribué en France."

Ce système d’impression sur bois offrant de nombreuses possibilités et entrant dans une tendance actuelle de recherche d’articles personnalisés, FUNICO le teste maintenant sur le modèle "tombeau" traditionnel, en imprimant seulement le plateau de celui-ci. Cette catégorie de cercueils est mieux adaptée au marché français que le Carerum… qui connaît un vrai succès chez nos amis belges.

87 peuplier brut vernis eau

Le marché évolue, l’offre aussi

Dans le catalogue FUNICO, d’autres cercueils sont personnalisables comme le cercueil moderne en ayous "Kalmar Ardoise" sur lequel on peut écrire et dessiner car ayant un vernis finition ardoise. On trouve également un produit livré tout blanc sur lequel on peut peindre, étant fourni avec un ensemble de cinq petits pots de peinture (couleurs primaires). Cela permet à la famille et aux proches de s’exprimer de façon personnelle s’ils le souhaitent. "Ce sont des cercueils qui ont eu beaucoup de succès sur le salon. Et que ce soit l’ardoise, le tout blanc ou les "écologiques" (en bois brut sur lequel on peut utiliser des crayons ou des marqueurs), il y a eu des commandes à l’issue de celui-ci. Je pense que nous ne sommes qu’au début de cette tendance".

Parmi les autres offres remarquables de FUNICO, on retrouve les cercueils de couleur. "À l’origine, c’étaient des modèles en finition cérusée mais aujourd’hui ils sont en bleu, vert, etc. C’est une demande qui augmente de plus en plus. Avant c’était un exemplaire de temps en temps. Maintenant nous les avons en stock, car ça tourne en matière de vente, les pompes funèbres segmentant plus leur offre de nos jours".

Les autres spécificités de FUNICO sont notamment les réalisations en ayous, un bois de référence pour l’entreprise depuis près de cinquante ans. En effet, ses qualités intrinsèques (dont la légèreté) le rendent très pratique à manipuler pour les opérateurs funéraires, et facile à travailler pour le fabricant, n’ayant pas de nœuds. Ce bois permet des largeurs fixes, il n’est pas sensible aux variations hygrométriques et, une fois poncé, n’a pas de peluches. Étant clair, il est aisé à colorer. Enfin, faisant peu de cendres après combustion, il est idéal pour la crémation.

Pour conclure, une autre singularité... FUNICO propose une gamme crémation intégralement en aggloméré, homologuée (par le ministère de la Santé). Ce sont des cercueils, économiques en matière de coûts, qui se vendent très bien et sont même en constante progression. Sur ceux-ci, on colle un papier "imprimé". Ce procédé de recouvrement donne de multiples possibilités de fabrication avec des reproductions de textures variées ; et avec la perspective de pouvoir, à l’avenir, créer des illustrations et des motifs originaux. Ce sont des articles à prix réduits mais qui peuvent être très facilement valorisés.

Gil Chauveau

Résonance hors-série n°5 - Décembre 2017

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations