Partager avec un ami








Submit

Jusqu’où va la personnalisation des cercueils ? Bon goût mis à part, la route est a priori sans limite, à croire quelques projets résolument futuristes, outils numériques à l’appui.

 

Perfect choiceRendre hommage peut aussi être une affaire de technologies. On ne parle pas ici de sites Internet mémoriaux ou d’un QR code à scanner sur une pierre tombale, mais bien d’entrepreneurs misant sur le cercueil du futur, objet central de toute cérémonie.

Mélomane et passionné de son, le Suédois Fredrik Hjelmquist (de Stockholm) a ainsi imaginé l’éternité en musique. Enfin seul à écouter en boucle ses morceaux favoris sur sa hi-fi HD dans le confort d’un cercueil haut de gamme pour inhumation baptisée Catacoffin. Commercialisé peu après 2010 par sa société Pause Ljud & Bild moyennant la modique somme de 23 500 €, d’après la communication faite à l’époque, ce cercueil capitonné de soie disposait de haut-parleurs bidirectionnels, d’un amplificateur et d’appareils de pointe destinés à rendre un son parfait.

Il était couplé via une connexion Internet 4G à un écran tactile de la taille d’une petite tablette intégré dans le monument funéraire (disposant également de petits panneaux solaires), permettant aux proches en visite de télécharger et remettre à jour de temps en temps la playlist diffusée dans le cercueil.

Bien sûr, on peut être sceptique quant à la préservation à long terme en milieu confiné et humide d’un matériel électronique fragile, coûteux, et sujet à l’obsolescence programmée. Aujourd’hui, l’entreprise suédoise, toujours aussi pointue dans le matériel audiovisuel qu’elle vend sur son site Internet, semble avoir renvoyé son projet à des jours meilleurs.

Technologies et cérémonies

En matière de prototype, la société de pompes funèbres britannique Perfect Choice Funerals, basée à Gloucester (ouest du pays), s’est fait une bonne publicité en présentant fin 2015 à la presse un modèle numérique disponible "prochainement" finalement plus proche des pratiques émergentes des familles en matière de réseaux sociaux. La porte-parole de la société, Emma Simpson, expliquait alors que son cercueil futuriste répondait aux nouveaux usages et aux souhaits des familles en matière de nouvelles technologies à incorporer au plus vite aux cérémonies. Parmi elles, l’album photo numérique, la musique en streaming ou encore la projection d’un hologramme du défunt.

sarco capsule

Le cercueil présenté disposait donc d’un grand écran Led sur le couvercle connecté à Internet où proposer pendant les obsèques un diaporama ou une vidéo retraçant la vie et les "faits d’arme" du défunt, ainsi que les messages de condoléances le concernant déposés sur Facebook ou Twitter.

Il était possible de l’équiper d’enceintes et de spots lumineux afin de diffuser en son et lumières un éloge funèbre, les dernières volontés de Papi, l’ultime conseil de vie de Mamie à ses petits-enfants, voire une musique religieuse ou (s’il s’agit d’un sportif décédé) le commentaire intégral de son meilleur match. Reste que la réalité économique d’un tel dispositif éphémère (puisque destiné au seul temps des obsèques) risque toutefois de freiner quelque peu l’enthousiasme de Perfect Choice Funerals.

Cette quête du cercueil futuriste va même jusqu’à s’inviter dans les sujets de société en Australie, suite à la récente légalisation de l’euthanasie dans l’État de Victoria à partir de 2019. L’ancien médecin et militant australien Philip Nitschke, fondateur de l’ONG Exit International, considère cette nouvelle législation comme un progrès social. Il a donc conçu une "Sarco Capsule" (Sarco pour sarcophage). Cela prend l’aspect d’une capsule d’injection létale imprimée en 3D comportant un compartiment dédié à des gaz mortels et un cercueil design intégré et amovible. L’homme entend mettre en libre accès les plans de cet objet 3D, comme tout droit sorti d’un film de science-fiction.

Olivier Pelladeau

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations