PROMOTIONS

64,00 €15,00 € l'unité
5 produits en stock
138,00 €75,00 € l'unité
39 produits en stock
Partager avec un ami








Submit

Dans nos professions funéraires nous avons tous au moins une anecdote à raconter concernant un creusement profond, lorsque le technicien d’inhumation descend dans sa fosse et que les parois latérales cèdent et recouvrent l’agent. C’est arrivé plus d’une fois et cela arrivera encore, malgré les mises en garde incessantes de la part des agents de maîtrise ou de l’encadrement des entreprises… d’où la formule justifiée pour certains de “tête de pioche“. Il existe cependant un contexte réglementaire très strict ainsi que des solutions efficientes. P.C.A. Protection Construction Active, spécialiste reconnu des équipements de sécurisation, lance un cri d’alerte, une piqure de rappel à prendre très au sérieux. Écoute attentive…

 

Cim 12 Photos 1
P C A

Chaque opérateur funéraire disposant d’un service de fossoyage connaît les risques inhérents aux travaux de creusement. Régulièrement ils sensibilisent leurs personnels à cette pratique en sécurité bien que ceux-ci soient déjà formés et disposent de toutes les habilitations possibles et imaginables. Certains chefs d’entreprises font signer à leurs personnels les notes de service alertant sur les risques possibles dans le cas de non-respect des consignes de sécurité. Pourquoi ces multiples précautions ? Tout simplement parce que malgré la connaissance des risques et les moyens mis à disposition… les catastrophes arrivent.
“Annoncer à une épouse que son mari vient de perdre la vie en creusant une sépulture est sûrement l’épisode le pire qu’un opérateur puisse rencontrer dans sa vie. La prise en compte de l’aspect humain et émotionnel par la perte accidentelle d’un collaborateur proche en PME est épouvantable, la difficile et inévitable relation avec la famille qui va s’ensuivre, sans omettre le volet judiciaire avec son cortège d’enquêtes préliminaires, gardes à vue, appels en responsabilité, recours assurantiels, procès, dommages et intérêts… vous imaginez sans peine ce qui va suivre“, souligne Marc Cayron, fondateur de P.C.A. Protection Construction Active, et d’ajouter : “N’oubliez jamais qu’un mètre cube de terre représente un poids de 1,8 tonne. En cas d’éboulement, la personne qui creuse le sol sera grièvement blessée, voire complètement ensevelie, et décédera dans les minutes qui suivent, bien avant que les secours n’arrivent. L’éboulement se produit en quelques secondes, est violent et ne laisse aucune chance au travailleur isolé. Il faut quelques poignées de secondes pour que l’impensable arrive. Impensable ? Justement non, tout cela était prévisible, inévitable, attendu. Avec les utilisateurs P.C.A. répond aux besoins de matériels sécurités, afin que ces instants n’arrivent jamais“.

Un contexte réglementaire et législatif qui ne plaisante pas

Les collectivités locales, ayant en charge la gestion des cimetières, doivent, directement ou par délégation (entreprise de TP ou de marbrerie), effectuer la préparation des concessions et tous les autres travaux (pose de caveau, entretien ou réparation des tombes, etc.). Elles sont soumises dans ce cadre-là, et au même titre que les autres entreprises, au décret du 8 janvier 1965 modifié par le décret du 8 mai 1995, dont l’art. 66 modifié précise que : “Les fouilles de plus de 1,30 m de profondeur et d’une largeur égale ou inférieure aux deux tiers de la profondeur doivent, lorsque leurs parois sont verticales ou sensiblement verticales, être blindées dès le départ du creusement afin de maintenir le haut d’une fosse, à l’aide de panneaux étrésillonnés pour éviter les risques d’éboulement et la surcharge des monuments“.

P.C.A., des réponses efficientes pour tous et dans tous les cas de figure

P.C.A. fabrique et vend en direct une large gamme de matériels conçus pour garantir la sécurité du personnel et des biens lors de creusements. 25 années d’expérience parlent en faveur des dispositifs présentés par P.C.A. : “Sur le terrain je me souviens de réflexions quelque peu amusées. Installer des protections en fosse allait faire perdre du temps, ce n’était soi-disant pas pratique, j’en passe et des meilleures… Il aura fallu quelques accidents dramatiques pour que le regard change et que le législateur cadre l’activité une bonne fois pour toutes. L’emploi de matériels ultra-légers mais également résistants, la portabilité, la simplicité d’assemblage, la rapidité de mise en œuvre par un seul agent et sans efforts, les temps changent“, insiste Marc Cayron.

Il faut souligner que P.C.A. a développé une large gamme de produits pour de nombreux corps de métier où le creusement intervient et où les contraintes de temps sont également fortes. La conception de ces équipements est intelligente car elle est conçue par des hommes de l’art pour des hommes de l’art. La sécurité prime dans la conception, l’évaluation et la réalisation de chaque pièce. L’aluminium permet notamment de gagner en légèreté mais sans sacrifier au maintien des structures. La force de ces blindages réside dans leur simplicité de mise en œuvre sur site et garantit la sécurité des fossoyeurs, y compris les visiteurs dans les cimetières, notamment par des garde-corps, des caillebotis et couverture de fosse.

P.C.A. des solutions techniques et fonctionnelles uniques

“L’avantage de l’aluminium réside dans son excellente tenue dans le temps, sa légèreté. Rendre l’utilisation pratique et fonctionnelle de nos dispositifs ainsi qu’attrayants peut permettre de réaliser les travaux en sécurité sans perte de temps… c’est cela le fruit de notre expérience. P.C.A. ne propose pas seulement la vente de matériels. Être fabriquant impose une conduite responsable et pérenne qui se traduit par un dialogue étroit avec nos utilisateurs, connaître leurs impératifs, être capables de répondre à leur besoins, éprouver les matériels et par cela les rendre encore plus efficaces par des améliorations permanentes, mais aussi hors du cadre funéraire pour en faire des outils, mieux, des auxiliaires précieux, lors de travaux en tranchées sur voie publique, les interventions en réseaux encombrés et également avec les sapeurs pompiers des services sauvetages et déblaiements…
Nos déclinaisons sont infinies et notre objectif est toujours le même : éviter le drame en vous apportant la sécurité“, conclut Marc Cayron, et de ce point de vue c’est indiscutable.

Jérôme Maniaque

Résonance n° 145 - Novembre 2018

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations