Gérer un cimetière

61 produits en stock

PROMOTIONS

64,00 €15,00 € l'unité
21 produits en stock
138,00 €75,00 € l'unité
41 produits en stock
Partager avec un ami








Submit

M. Bernard Brunet, maire de Montmeyran (26), est très satisfait des services de la société Granimond, et a, pour la troisième fois, fait appel à cette dernière pour la création et la réalisation du site cinéraire de la ville. Cette nouvelle collaboration a tout de même fait l’objet d’une demande particulière relative au transfert des urnes contenues dans les columbariums existants vers les nouveaux équipements. Marc Zouari, dirigeant de la société Granimond, a souhaité, en étroite collaboration avec monsieur Brunet, gérer personnellement cette procédure qui a fait l’objet d’une cérémonie très forte en émotions.

 GRANIMOND 2015 fmt
logo-montmeyran-drome fmt

Steve La Richarderie : Ce nouveau site cinéraire est votre troisième collaboration avec la société Granimond, cela reflète-t-il une réelle satisfaction vis-à-vis de leurs services ?

Bernard Brunet : Absolument ! C’est en 1997 que nous avons fait appel pour la première fois au service de Granimond. À l’époque, la crémation n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui, et c’est à l’occasion d’un Salon des Maires et des Collectivités Locales (SMCL) que la première prise de contact a eu lieu. Nous avions alors besoin d’un petit columbarium – 9 cases – pour pouvoir répondre aux quelques rares demandes que nous avions, quand les familles ne faisaient pas le choix de mettre l’urne dans le caveau familial. Un certain temps s’est donc écoulé avant que ce premier columbarium soit "complet". De fait, ce n’est qu’en 2009 ou 2010 que nous sommes revenus vers la société Granimond pour acquérir un second module identique au premier, et y adjoindre 8 cavurnes et une zone de dispersion.
Pour le coup, ces nouvelles installations, du fait même du développement de la crémation, se sont retrouvées complètes l’année dernière, sans aucune possibilité d’agrandir de nouveau le site existant.
Nous avons alors eu l’opportunité de pouvoir acquérir un terrain jouxtant le cimetière. Dès lors, nous avons fait le choix d’y créer un véritable site cinéraire de près de 500 m2, et pour ce faire, nous avons une nouvelle fois contacté la société Granimond.
Ce nouveau site cinéraire comprend les deux premiers columbariums de 9 cases, les cavurnes et la zone de dispersion, auxquels nous avons ajouté 2 nouveaux modules de 9 cases, en prévoyant les fondations pour deux futurs modules, ce qui nous fait, à terme, un espace cinéraire avec 6 columbariums de 9 cases, 8 cavurnes et un jardin du souvenir. Fort heureusement pour nous, la zone de dispersion n’avait encore jamais servi, sinon, son transfert n’aurait certainement pas été possible.Pour ces trois chantiers, nous avons, à chaque fois, fait appel à la société Granimond, et ce, pour des raisons très simples.
Tout d’abord, et c’est on ne peut plus logique, nous souhaitions une véritable uniformité dans nos équipements. Certains entrepreneurs locaux, très compétents eux aussi, nous ont reproché cette conduite, mais nous ne voulions en aucun cas avoir un site cinéraire avec des modules dépareillés. Cela passait, à nos yeux, pour une forme de manque de respect aux familles et à leurs défunts.
Ensuite, il faut avouer que les services de la société Granimond sont irréprochables, tant dans la démarche créative que dans l’assistance juridique et réglementaire, ou encore dans la maîtrise d’ouvrage.

MONTMEYRAN-004 fmt MONTMEYRAN-006 fmt
Accueil des familles par M. Brunet, maire de Montmeyran et M. Zouari,
gérant de la société Granimond.

SLR : Justement, avec ce troisième projet, vous passiez des columbariums implantés au sein du cimetière à un site cinéraire à part entière… C’est la que, vous concernant, vous avez pu apprécier toute l’étendue des services proposés par Granimond.

BB : Et pour cause, c’est l’an dernier, alors que nous venions tout juste d’acquérir ce nouveau terrain, que je suis passé voir M. Zouari, dirigeant de la société Granimond, sur son stand au Salon des Maires, afin de lui confier notre souhait de créer un vrai site cinéraire sur notre commune. Quelques semaines plus tard, il était sur place. Aux vues du terrain, il nous a été de très bons conseils quant aux possibilités qui se présentaient à nous, le terrain ayant tout de même un dénivelé de près de 2 mètres.
Très rapidement, Il nous a soumis deux projets très cohérents, tenant compte, d’une part, des contraintes liées au terrain, et, d’autre part, de toutes les obligations réglementaires liées à la réalisation d’un tel site (accès, PMR, parking, etc.). Les propositions présentaient également une implantation paysagère, mais cela était purement facultatif. Bien que nous y pensions sérieusement, nous n’avons pas encore réellement travaillé cet aspect, mais, sans trop m’avancer, cela devrait être en place d’ici la Toussaint par nos services.
D’autre part, la réalisation de ce nouveau site cinéraire impliquait une démarche très particulière, puisque les urnes, contenues dans les deux premiers columbariums et une cavurne, devaient être transférées vers les nouveaux équipements. Là encore, Granimond nous a assistés de bout en bout. Dans un premier temps, il nous ont aidés du point de vue administratif et réglementaire : affichages en mairie et sur le site, ainsi que dans la rédaction des courriers réglementaires… J’ai également rédigé un courrier plus intime à l’intention des familles, courrier que j’ai tenu tout particulièrement à leur remettre en main propre, lorsque cela était possible, cela me permettant d’être au plus près d’elles et de leur expliquer notre démarche. Nous devions avoir l’accord de toutes les familles pour pouvoir procéder à ce transfert, et cela a été le cas.
Au vu de l’importance et afin d’organiser au mieux ce transfert, c’est Marc Zouari qui a tenu à gérer, personnellement et en étroite collaboration avec moi-même, cette procédure, pour le moins délicate, qui aura donné lieu à une cérémonie très émouvante.

Projet Montmeyran fmtMise en situation du site cinéraire.

SLR : Quelle a été la genèse de cette cérémonie, qu’est-ce qui a fait que ce transfert a véritablement pris une tournure très forte de symbolique ?

BB : Comme je vous l’ai déjà dit, 19 familles étaient concernées, et 15 d’entre elles résident sur la commune. Ayant rédigé un courrier à leur intention, j’avais demandé à mon assistante de les convier à la mairie afin de leur remettre ce courrier en main propre, mais aussi et surtout d’échanger avec elles.
Ainsi, deux familles, soucieuses d’accompagner une nouvelle fois leur proche disparu, m’ont fait la demande d’être présentes et de procéder elles-mêmes au transfert de l’urne.
Ne sachant pas si cela était légalement possible, je me suis retourné vers Granimond, qui, après s’être informée plus en détail après des instances compétentes, m’a expliqué que, pour sortir l’urne du premier columbarium et l’introduire dans le nouveau, il fallait l’intervention d’un professionnel funéraire agréé. Pour ce qui est du transit entre les deux équipements, tout comme le cercueil qui peut être porté par des membres de la famille et ou des proches, il en était de même pour les urnes. La société Granimond étant agréée et habilitée pour réaliser des actes d’ordre funéraire, cela ne posait plus aucun problème.
J’ai ainsi pu répondre favorablement à ces deux familles, mais également proposer la démarche aux autres familles. Sur les 15 familles présentes, 14 ont souhaité faire de même. C’est ainsi que l’acte de transfert est devenu cérémonie.
De plus, parmi les familles, il y avait, pour ne citer que lui, un jeune couple qui avait perdu son bébé deux ans auparavant, ou encore l’une de mes adjointes, dont l’époux, mon meilleur ami, était décédé il y a tout juste un an, et toutes les autres familles qui étaient tout autant attachées à leur proche décédé.
Sans pour autant prendre un caractère sacré, il ne pouvait en être autrement, cette cérémonie a été très forte en émotion et en symbolique… Les familles ont toutes apprécié le fait de pouvoir accompagner l’être cher disparu, et de se recueillir une nouvelle fois devant son urne.
Une cérémonie parfaite et un sans-faute de la part de la société Granimond.

SLR : Justement, le jour J, comment cela s’est-il passé, d’un point de vue plus professionnel ?

BB : Le terme est bien choisi, toute l’équipe de Granimond a été des plus professionnelles.
Nous avons tout d’abord privatisé le cimetière afin que le transfert se fasse en toute sérénité.
Ensuite, les familles étant conviées à 9 h 00, le personnel de Granimond était sur place dès 8 h 00 afin de retirer l’ensemble des joints silicone pour une ouverture simple et rapide des cases en présence des familles, et de créer une zone d’intimité autour des columbariums de manière à préserver la pudeur des familles.
À l’arrivée des familles vers 9 h 00, j’ai présenté de façon plus officielle les raisons de ce transfert puis le déroulé de la cérémonie ; ce faisant, j’ai proposé aux familles du second columbarium de revenir à 10 h 00 afin de leur éviter une attente pouvant être difficile.
De là, les familles se sont succédé et tout s’est très bien passé.
Nous sommes allés très loin dans notre volonté de préserver et de satisfaire les familles, puisque plaques et ornements ont également été transférés par les soins de la société Granimond, même les fleurs qui avaient été plantées par les familles.
J’ai voulu avoir une attention pour toutes les familles lors de cette cérémonie, et, avec Marc Zouari, nous souhaitions que chaque détail soit le prolongement de cette attention.
Par exemple, toutes les urnes ont été nettoyées, quand cela était nécessaire, avant d’être remises aux familles.
Non… je n’ai absolument rien à redire en ce qui concerne le professionnalisme des équipes de la société Granimond, bien au contraire. Et je sais de quoi je parle, car, avant d’être élu maire de Montmeyran, j’ai été conservateur du cimetière, après avoir suivi diverses formations funéraires au CNFPT.

SLR : Un dernier mot ?

BB : Je souhaiterais tout simplement encourager toutes les communes ou collectivités, qui n’en disposeraient pas encore, à songer sérieusement à la création d’un site cinéraire. De l’avis de beaucoup de nos administrés, c’est un espace de sérénité sans pareil et une vraie nécessité au vu du développement de la crémation.

Steve La Richarderie

Résonance hors-série #1 - Spécial Crémation - Août 2015

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations