PROMOTIONS

64,00 €15,00 € l'unité
2 produits en stock
138,00 €75,00 € l'unité
39 produits en stock
Partager avec un ami








Submit

"Le progrès de la connaissance se résume peut-être en une meilleure compréhension de notre ignorance".
Robert Mosse

Cette citation s'impose d'elle-même. Les qualités d'économiste et de sociologue reconnues de Robert Mosse se prêtent parfaitement à l'état d'esprit dans lequel devrait se trouver tout professionnel du funéraire qui met un point d'honneur à exercer sa profession convenablement.

Les métiers du funéraire, qu'il s'agisse de conseil funéraire, de gestion d'entreprise ou même de thanatopraxie, sont régis par une législation en vigueur et de multiples réglementations, décrets ou autres textes de lois. Ces derniers impliquent un nombre certain de connaissances de la part de ces mêmes professionnels. Connaissances qu'il faut savoir mettre en pratique afin de pouvoir les expliquer au mieux aux familles, toujours dans un souci d'excellence.

La compréhension, ou plutôt l'appréhension, de cette dite réglementation constitue l'essentiel de l'apprentissage d'un futur professionnel soucieux d'entamer une carrière en bonne et due forme. Bien entendu, au-delà de l'apprentissage, c'est dans la vie professionnelle propre que s'appliquent ces connaissances. La mise en pratique de ces dernières se fait au quotidien dans les entreprises de pompes funèbres, et une perpétuelle remise en question est plus qu'appréciable dans une catégorie socio-professionnelle en constante évolution.

La gestion de l'état psychologique des familles que nous recevons lors du traitement d'un deuil impose d'utiliser un vocabulaire clair, précis et concis. Une bonne maîtrise des règles législatives est d'autant plus importante que les personnes en face de nous sont peu ou pas réceptives aux explications fournies. Il est cependant courant d'être confronté à des personnes ayant des connaissances en droit funéraire, le discours peut alors en être facilité, à condition de garder de la crédibilité en ayant les connaissances adéquates à la bonne gestion du dossier.

Le sentiment d'invinciblité n'a pas sa place dans le funéraire

Comme le dit Robert Mosse, et je le répète : "Le progrès de la connaissance se résume peut-être en une meilleure compréhension de notre ignorance." Se dire que rien n'est jamais acquis, avoir soif de connaissance, se bâtir des bases solides, des fondations stables dans le but d'édifier, étage par étage, la tour de la connaissance qui permettra d'assurer et d'exercer sa fonction dans les meilleures conditions, est crucial.

À l'instar de la réglementation, les techniques et pratiques funéraires pourraient faire l'objet du même type d'analyse. Il est de bon augure de pouvoir exprimer clairement les possibilités qui s'offrent aux familles en matière de prestations funéraires, de pouvoir faire la part des choses entre théorie et pratique, et pouvoir les conseiller, les orienter dans le dédale obscur de l'organisation d'obsèques. Pour cela, il faut avoir bien ancrées en soi ces dites connaissances et surtout, le cas échéant, se poser les bonnes questions.
Que ferais-je dans cette situation? Pourquoi ne suis-je pas capable d'apporter une solution? Que prévoit la loi à ce sujet ?

J'ose encore croire que l'entraide entre confrères est d'actualité, de nos jours, dans le funéraire. La multiplication des forums et des réseaux sociaux sur Internet, où se croisent professionnels, étudiants ou chefs d'entreprise, est, selon moi, l'avenir en matière de communication funéraire. Quel meilleur moyen pour obtenir des réponses à ses interrogations ? Quel autre outil permet d'échanger sur des thèmes divers, d'actualité, de réglementation, et le tout, en instantané ? Des témoignages récents que j'ai pu lire sur ces mêmes réseaux sociaux mettent en avant le caractère égocentrique et égoïste de certains professionnels. J'aime à penser qu'il s'agit là de cas isolés et que la plupart des professionnels sont enclins au partage, à la mutualité et pourquoi pas à la camaraderie.

À la nouvelle génération, dont je fais partie, je lance un message

Il est de notre devoir de faire évoluer le métier dans ce sens, de mettre en avant cette assistance, cette fraternité, avec pour objectif de pouvoir toujours mieux mettre au profit des personnes endeuillées nos connaissances et nos capacités. Gardons à l'esprit que la remise en question systématique est synonyme de réussite, et qu'opportunisme et individualisme n'ont jamais rien apporté de bon.

Réfléchissons ensemble sur les problèmes que nous rencontrons et n'ayons pas peur de l'inconnu, c'est comme ça qu'on avance.

Mickaël CurtiCurti Mikael02 fmt

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations