Votre panier

Panier vide

Mi-décembre était inauguré le crématorium de Réty, à peine plus de dix mois après la pose de la première pierre. Cet équipement ouvre officiellement ses portes ce mois-ci pour un rythme envisagé de trente à quarante crémations par mois. Il proposera différents services, dont certains inédits. La délégation de service public a été attribuée – pour trente ans – à la société Sotty*, dont le dirigeant est Régis Toupet, avec qui nous avons effectué une visite "virtuelle" des lieux.

 20191205 145319

Deuxième crématorium du "Boulonnais", celui de Réty a généré un coût estimé à 2 millions d’euros, financement entièrement pris en charge par la société Sotty. Les travaux ont duré moins d’un an, la première pierre ayant été posée le 7 février 2019. Régis Toupet a fait appel à Thomas Beaucourt, architecte du bureau d’études Funeconsult. Celui-ci a conçu un bâtiment de 430 m2, édifié sur un terrain de 6 000 m2 appartenant à la ville de Réty, dans le secteur géographique communément nommé "hameau de Locquinghen".

Une bâtisse d’inspiration régionale

Le dessin architectural du crématorium s’inspire des maisons traditionnelles régionales du Nord de la France se caractérisant par des lignes classiques, simples et fluides qui leur donnent un aspect familial et convivial. La réalisation finalisée donne un édifice sobre, contemporain, mais inscrit dans ce patrimoine architectural local où sont utilisées traditionnellement tuiles, briques et peinture de couleur beige/crème pour les murs de façades. Placé dans un parc naturel assez dégagé avec quelques zones arborées, il est doté de plusieurs baies vitrées ou grandes portes-fenêtres offrant des puits de lumière et une vue sereine sur les paysages verts environnants.

La salle de cérémonie comporte 100 places assises. En accord avec les tendances actuelles d’équipements numérique audio-vidéo, elle est équipée d’un écran vidéo et des connexions informatiques adéquates. Petit plus et premier service inédit, les cérémonies pourront être retransmises en direct (système "s’inspirant" de la visioconférence). Cela permettra aux proches absents d’y assister simultanément, via Internet, et cela grâce à un code unique et confidentiel. Ce dispositif doit être mis en place dans les prochaines semaines, et sera facturé comme un service supplémentaire. Il est également proposé aux familles de filmer et d’enregistrer l’hommage, pour celles qui souhaiteraient le conserver. Cet enregistrement sera conservé sur une clé USB, support pratique et facile d’utilisation, et aisément clonable.

Un cheminement dans le respect de l’hommage

Parmi les espaces de la partie "public" se trouvent bien sûr le hall d’accueil, un bureau, deux salles de remise d’urne et une salle de convivialité. Il sera aussi possible de visualiser l’introduction du cercueil par report sur écran vidéo. Chaque pièce a été pensée pour être chaleureuse et accueillante, prenant en considération les différentes étapes de la crémation.

Écru, beige, crème, sable, jaune clair, les couleurs des revêtements intérieurs appellent à la discrétion, à la sérénité ; et leur variété constitue une progression dans l’émotion, apportant luminosité et calme propice au recueillement. Les matériaux utilisés – bancs, fauteuils, tables basses, consoles, etc. – sont à l’identique, avec une prédilection pour le bois clair. Et les éléments de décoration offrent une élégance artistique complémentaire et appropriée, avec des références à l’olivier ("sculpture" où peut être déposée l’urne vide durant la cérémonie) et aux compositions végétales.

FB IMG 1577709779302

Dispositif technique performant

Dans la zone technique, réservée aux employés et aux opérateurs funéraires, est installé un four Facultatieve Technologies (grand gabarit), équipé de structures réfractaires "Long Life" pouvant supporter 1 200 crémations par an durant plusieurs années. Il est doté d’une ligne de filtration de dernière génération, en conformité avec les normes européennes en vigueur. La conception des parties techniques donne la possibilité de réaliser un agrandissement pour l’ajout d’un second four si le besoin s’en faisait sentir.

Compte tenu de l’investissement, le seuil de rentabilité est fixé à 300 crémations par an. La société Sotty table sur 400 au démarrage de l’activité, avec une perspective de 750 à la fin de la délégation. Pour l’ouverture, il a été prévu deux postes à plein temps et un mi-temps pour l’accueil du public et la gestion des équipements.

Marquer le souvenir et les recueillements futurs

Concernant l’aménagement extérieur, la configuration et la superficie importante du terrain ont permis de mettre en place un vaste parking de 90 places devant le crématorium. À l’arrière, un jardin du souvenir avec un puits de dispersion. Après la dispersion, les noms des défunts seront gravés sur des totems. Des petits caveaux à urnes sont également prévus. Les familles pourront en acquérir une concession, et éventuellement y ajouter un petit monument funéraire.

Une plantation de rosiers est en cours. Au pied de chacun d’eux, pourront être dispersées les cendres, avec la possibilité d’apposer une plaque sur le tronc ou d’accrocher celle-ci à une branche, marquant ainsi le souvenir et le repère des recueillements futurs. La mise en place d’une petite forêt d’arbres est également envisagée, cela se fera en fonction de la demande, des besoins exprimés.

D’une manière générale, lors de nos échanges avec Régis Toupet, nous avons pu constater que le dirigeant de la société Sotty – et directeur du crématorium de Réty – restait attentif aux besoins des familles et des pompes funèbres, qu’il souhaitait proposer les meilleurs services possibles, misant sur la qualité et le savoir-faire pour aider, accompagner au mieux les familles dans ces moments douloureux. Ses bonnes relations avec l’ensemble des partenaires, publics ou privés, sont pour lui un atout qu’il met au service de la communauté.

Nota :
* La société Sotty, bénéficiaire de la DSP, comprend plusieurs agences de pompes funèbres, soit sous l'enseigne Sotty à Boulogne-sur-Mer (Centre funéraire du Boulonnais des P.F. Sotty) et Isques, soit sous celle de Toupet, à Marquise et Desvres.

Gil Chauveau

Résonance n° 156 - Janvier 2020

 

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations