Votre panier

Panier vide

Logo UPFP picto quadri
Six ans déjà et immanquablement de nouveaux élus auront à présider la destinée des politiques locales aux compétences aussi diverses que variées. C’est ainsi l’occasion de le rappeler, le funéraire est l’affaire 
de la collectivité et donc l’affaire des élus.

manuel sauveplane presse

Deux possibilités leur sont offertes :

  • Contrôler et réguler l’activité funéraire en exerçant la compétence du service extérieur des pompes funèbres, directement ou par voie de gestion déléguée 

Ou

  • Laisser les opérateurs gérer l’activité sur leur territoire.

Les collectivités qui ont fait le premier choix de contrôler et réguler cette activité hautement sensible, sont animées des valeurs essentiellement humanistes et solidaires au service de l’intérêt général des familles fragilisées par un deuil. Toutefois il ne suffit plus de l’affirmer, les citoyens exigent des engagements par des élus responsables.

Ces nouvelles échéances électorales seront donc l’occasion pour les prochaines équipes municipales de s’inspirer des fondamentaux de la loi PACTE enjoignant les dirigeants français à "redéfinir la place de l’entreprise dans la société" et considérer "qu’une entreprise peut faire des profits mais pas que cela". 

La définition d’une "raison d’être"  deviendra donc un incontournable que devront absolument adopter les élus pour crédibiliser et légitimer un funéraire public et affirmer haut et fort une véritable différenciation.


Coronavirus COVID-19

Dans le cadre de l’épidémie de Coronavirus COVID-19, l’Union du Pôle Funéraire Public (UPFP) sommes convenu, dans le cadre d’un échange professionnel et responsable avec la Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie (CPFM), que chacun de nos syndicats professionnels (UPFP et CPFM) sollicite par courrier le ministère des Solidarités et de la Santé afin de permettre à tous les professionnels du funéraire de bénéficier de manière prioritaire des approvisionnements d’équipement et de protection individuelle, au même titre que les professionnels de santé et de secours.

Le 12 mars la Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL) a auditionné l'UPFP au même titre que les autres fédérations professionnelles. Il en ressort :

  • Le Haut Conseil à la Santé publique (HCSP) a été saisi par la Direction Générale de la Santé (DGS) sur le niveau et les modalités de contagiosité des défunts, les pratiques attendues des opérateurs funéraires lors des décès à domicile, les recommandations pour l'extraction des piles cardiaques pour les décès à domicile. Son avis devrait pouvoir être livré très prochainement et sera transmis dès qu'il sera officiel.
  • La DGS a saisi l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) pour avoir un avis sur les housses mortuaires, notamment les housses hermétiques "Limbo" autorisées en Espagne, cela afin de statuer sur une mise sur le marché en France.
  • La DGS s'est saisie du courrier des opérateurs funéraires relatifs à leur demande de masques FFP2. Elle se rapprochera de la DGCL pour organiser une rencontre avec les fédérations d'opérateurs funéraires, une fois l'avis du HCSP rendu public, pour apporter une réponse en cohérence avec cet avis et compte tenu du contexte général en la matière.


Manuel Sauveplane

Président de l’UPFP

 

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations