Votre panier

Panier vide

En ce début d’année, le Covid-19 était partout… Et depuis le 11 mai dernier, il a disparu… des radars, société de l’instantanéité oblige. À l’image d’un vulgaire "Buzz", il a interpelé, dérangé, effrayé… ce après quoi il commence aujourd’hui à en lasser certains ou à en agacer d’autres.
À quand le désintérêt total ? Pour autant, cette crise sanitaire fera date et, malgré le matraquage médiatique dont elle aura fait l’objet, certains dossiers valent vraiment la peine d’être lus. Explication…
 
Ne levez pas le bouclier 

Vous êtes nombreux à en avoir "marre" du traitement médiatique du Covid-19, et nous rejoignons volontiers ce sentiment. Mais passez outre cette réaction logique en lisant le dossier : "La crise sanitaire peut-elle amplifier les mutations que connaît le secteur funéraire ?", car il ne s’agit pas de ressasser l’expérience de ces derniers mois, mais d’en tirer les enseignements pour demain. Prêtez-vous à la lecture de ce travail d’observation mené par des sociologues qui ont eu l’intelligence de solliciter des avis diversifiés émanant des pompes funèbres.

Ce travail nous parle de demain en s’appuyant sur notre passé le plus récent, et ce, afin de nous projeter sur la mutation mise en route ou accélérée par l’épidémie. De manière très originale, cette mise en parenthèse de la vie "normale" a un impact sur ce qu’on pouvait encore penser il y a peu à propos de ce que nous réservent les prochaines années.

Toujours sous l’angle de l’inattendu, ce travail d’observation précède, anticipe même, l’objet de notre numéro spécial d’août prochain, qui sera consacré à la prospective de la filière. Il aurait pu s’y insérer…

Ne baissez pas le bouclier 

Il n’y a pas eu le Covid-19, précision : il y a encore le Covid-19 ! Et il y aura probablement encore plus le Covid-19 dès le retour des jours froids. Il faut nous préparer matériellement, certes, mais mentalement aussi, pour vous, pour votre quotidien, et bien entendu pour les familles que vous servirez probablement de nouveau en circonstances pénibles. Là aussi, ce travail d’observation mérite toute votre attention, car nous n’avons peut-être qu’un été pour nous préparer, pour intégrer la leçon et en tirer une stratégie de travail. Raison de plus pour lire attentivement ce dossier.
 
La rédaction
Résonance n° 161 - Juin 2020

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations