Votre panier

Panier vide
C’est dans la prestigieuse ville de Reims que se sont déroulées les Journées Nationales Funéplus, les 2 et 3 juin derniers. Si le champagne est synonyme de réunions festives, d’échanges et de bonne humeur, indéniablement ces rencontres furent sous bonne influence et sous le signe de la convivialité en mode physique, toutes les pompes funèbres adhérentes présentes exprimant avec joie et enthousiasme le plaisir de se retrouver enfin…
Amis, confrères ou copains pouvant prendre des nouvelles de visu de chacun d’entre eux.
Funeplus 2015 1

Premier rendez-vous était donné le jeudi après-midi à 14 h. Après un accueil chaleureux des participants venant des quatre coins de la France, la première journée pouvait commencer avec l’habituelle conférence Funéplus. C’est sous la direction de Céline Mallard, directrice générale administrative et financière(1) et Antony Fallourd, directeur général stratégie et développement, que Perrine Guyard, commerciale suivi des affiliés et développement, allait animer ces quelques heures riches en informations, en chiffres et en nouvelles actions.

Rester connecté sur une actualité parfois difficile

En préambule, Antony Fallourd tenait à faire un petit retour sur l’actualité passée et actuelle : la pandémie de la Covid-19 et la guerre entre la Russie et l’Ukraine. "Il nous semblait impossible de démarrer ces journées sans parler de ces deux évènements. Sans revenir en détail bien sûr sur la crise sanitaire, rappelons que l’étude de l’INSEE en date du 19 mai dernier estime que le nombre de décès dus au coronavirus se situe entre 130 000 et 146 000, de mars 2020 à décembre 2021. C’est aussi l’occasion de vous remercier pour votre énorme implication et votre abnégation malgré toutes les difficultés organisationnelles et de fonctionnement de vos entreprises, vous et tous les acteurs de la filière funéraire française."

"Cela a eu également un impact sur les coûts et le ravitaillement des matières utilisées par nos partenaires et fournisseurs. Ce qui m’amène à parler de l’Ukraine et à saluer les initiatives de solidarité que beaucoup d’entre vous ont développées." Concernant ces actions, le réseau s’est rapproché de l’association AMC France-Ukraine(2) afin de pouvoir mettre en place - pour ceux qui le souhaitent - un système d’actes de solidarité s’adressant à tous les membres Funéplus mais qui pourra être élargi à tous les professionnels du secteur funéraire. Cela concerne l’humanitaire, mais aussi la prise en charge sur place des défunts, un problème de plus en plus critique à l’heure où nous écrivons ces lignes.

ALANNA
Une réseau d’indépendants qui poursuit sa croissance


S’ensuivit un petit point chiffré permettant d’évaluer l’importance du réseau national des indépendants qui progresse chaque année et augmente de manière significative son maillage sur le territoire français. Funéplus, c’est aujourd’hui 395 entreprises affiliées représentant 730 points de vente. Pour interagir avec tous ces opérateurs funéraires indépendants se trouve une équipe pluridisciplinaire de 11 personnes. La centrale de référencement est composée actuellement de 35 fournisseurs référencés et 40 partenaires. Pour ce qui est du CA annuel généré par les membres, il est d’environ 190 M€ pour 52 000 convois par an et plus de 12 000 monuments posés.

Ces chiffres posés, Perrine Guyard rappelle les différents services disponibles en commençant par l’École de Funétique® et l’École des Techniques de Cimetière qui, à elles deux, offrent une multitude de formations. Secteur emblématique de la société vendéenne, le département "logiciels" dispose d’une offre très complète développée en interne. Dans les autres prestations notables aujourd’hui très prisées, on trouve l’imprimerie/boutique en ligne accessible depuis l’espace professionnel des affiliés, la centrale de référencement, le bureau d’études marbrerie, un service information juridique bénéfiant de deux personnes détentrices du DUDF(3), une partie communication interne et externe, etc.

SARAH DUMONT

Nouvelles formations, nouveaux partenaires

Pôle important au sein de Funéplus, l’École de Funétique® (170 apprenants par an avec 98 % de réussite au diplôme de conseiller funéraire) connaît quelques nouveautés que dévoile alors Céline Mallard. Tout d’abord arrive au catalogue la formation de mise à niveau réglementaire (session de 7 heures). Sont également proposés un cycle "dirigeant, RH et management" sur 5 jours, une formation sur le protocole (mener une cérémonie en respectant les règles protocolaires, 7 heures) et une session RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Dans le même domaine formatif, a été réactivée l’École des Techniques de Cimetière - pour former les marbriers - avec l’utilisation du cimetière pédagogique situé à La Roche-sur-Yon, siège social de la société.

Sans entrer dans les détails, l’après-midi se poursuit avec l’intervention du responsable d’Udianas qui a mis en place pour Funéplus Memoria Silva. C’est un projet de commémoration qui allie la force allégorique des arbres en matière de souvenir et une action écologique concrète pour le climat. Il s’agit de planter un arbre dans un udiana, lieu symbolique de l’hommage rendu à une personne défunte. Puis c’est au tour des créateurs du site "alanna.life", une plateforme sociale du souvenir gratuite qui permet notamment de créer un espace mémoriel pour annoncer un décès ou honorer une personne disparue.

SOREN

Matinée studieuse et après-midi joyeuse

Puis, ce sont les fondateurs de la société Soren, toute jeune startup, qui expliquent à l’assemblée le rôle et l’intérêt d’un gestionnaire de données numériques après décès.

Les deux entrepreneurs mettent à disposition des familles un accompagnement avec trois actions clés : la clôture des réseaux sociaux, la fermeture des boîtes mail et la suppression des résultats Google. Pour clore cette série d’exposés, arrive celui de Sarah Dumont, fondatrice du site Happy End.life et des Apéros de la mort. Ainsi se termine cette conférence riche et dense, pleine d’enseignements et d’informations que chacun va pouvoir partager toute la soirée… Enfin en mode présentiel !

Le lendemain, la journée commence par l’intervention d’Emmanuelle Cornet-Ricquebourg, présidente de la société DATAE, qui rappelle à tous les dirigeants de pompes funèbres présents l’importance et l’aspect réglementaire obligatoire du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) qui peut générer de lourdes sanctions lorsque celui-ci n’est pas respecté. Après cette matinée sérieuse et hautement informative, place à la détente avec, en deuxième partie de journée, la visite des caves Vranken Pommery agrémentée d’une dégustation de champagne. Les bulles pétillantes de ce précieux nectar furent à l’image de ces Journées Nationales, joyeuses et symbole de convivialité retrouvée... Des retrouvailles dont se souviendront longtemps les opérateurs funéraires indépendants affiliés du réseau Funéplus.
 
Gil Chauveau
 
Nota :
(1) Pour Funéplus et l’École de Funétique®.
(2) AMC : Aide Médicale et Caritative.
(3) DUDF : Diplôme Universitaire de Droit Funéraire.
 
Résonance n° 182 - Juillet 2022

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations