Votre panier

Panier vide

 
Les salons/expositions en temps de Covid-19 ont tous été reportés. De fait, les 25, 26 et 27 février 2021 sont les nouvelles dates choisies pour le salon italien TANEXPO. Rencontre avec Alberto Leanza, president directeur général de TANEXPO, qui répond à nos questions.
 
Tanexpo2021 nuove date 1
Alberto Leanza 1L’urgence du Covid-19 a chamboulé partout, l’Italie comprise, tous les aspects de la vie sociale et économique. Le travail normal a été bouleversé en particulier dans le monde du tourisme et, plus généralement, là où il est question de réunir des personnes, ce qui est le cas lorsqu’il s’agit de conférences, spectacles, expositions et salons.
Dans le secteur funéraire, le report de TANEXPO à quelques semaines de l’ouverture a suscité des échos très importants. Un coup dur pour tous les acteurs concernés, qui ont vu disparaître un rendez vous incontournable.

Pietro Innocenti : Monsieur Leanza, ce fut une décision difficile à prendre ?

Alberto Leanza : La santé d’abord, et le respect des décisions des autorités. Un vrai coup de tonnerre comme peut-être on en avait vu seulement pendant la guerre. Le report de TANEXPO 2020 a donc été un mal inévitable. Cette urgence sanitaire a produit et produira de graves inconvénients et d’énormes dégâts économiques au "système italien". 25, 26 et 27 février 2021, ce sont les nouvelles dates...
La decision était délicate à prendre. Plusieurs facteurs ont été pris en considération. Tout d’abord, la protection de la santé publique et le respect des ordonnances entrées en vigueur au premiers cas de contagion. En même temps, il fallait protéger les intêrêts, les investissements et les attentes des exposants qui, à TANEXPO, rencontrent un nombre plus important de clients potentiels que dans n’importe quel autre événement du secteur. Pour cela, il fallait rallonger les délais pour avoir des chances réelles que le flux de visiteurs, tant nationaux qu’internationaux, revienne à la normale, ce qui ne se fait pas en quelques mois. Il a fallu, pour finir, composer avec la disponibilité offerte par un pôle d’expositions majeur qui fait face à des reports très nombreux qui doivent trouver une nouvelle place à l’intérieur d’un calendrier on ne peut plus chargé. D’autant plus que l’évolution de la pandémie peut réserver des surprises.

PI : Vous pensez donc avoir fait le bon choix ?

AL : Il est difficile, voire impossible, d’établir aujourd’hui ce qui est bon et ce qui ne l’est pas. TANEXPO, grâce aux entreprises qui y participent, et qui sont constamment à la recherche d’innovation et de qualité, est désormais l’événement de référence qui véhicule les professionnels du monde entier. C’est une source de fierté qu’un rendez-vous international de cette taille ait lieu dans notre pays, et toute la profession devrait partager cette fierté. Nous avons voulu donc protéger au mieux cette exposition dans la perspective de donner vie à une édition au potentiel optimal, à la hauteur de sa renommée et répondant aux attentes de tous. C’est pour cela que nous pensons que le choix que nous avons fait est le meilleur parmi les quelques options possibles.

PI : Souhaitez-vous adresser quelques mots aux exposants de TANEXPO ?

AL : Les remercier tout d’abord pour leur compréhension, et les rassurer sur le fait que nous faisons tout notre possible pour protéger leurs investissements et les efforts accomplis. La fréquence biennale nous a permis de trouver une solution de repli qui, nous le souhaitons, correspondra à une activité commerciale normale. Comme nous l’avons déjà souligné, nous voulons que TANEXPO garde son élan pour rester le point de rencontre de tous les producteurs d’excellence de la profession.

PI : Quoi dire aux entreprises qui attendaient TANEXPO pour présenter leurs nouveautés ?

AL : Je sais parfaitement que, pour plusieurs entreprises, TANEXPO représente la rampe de lancement de nouveaux produits derrière lesquels il y a des mois, voire des années, de travail acharné et d’investissements importants. Pour que ces efforts soient récompensés, nous envisageons un évènement "ad hoc" susceptible de rendre justice aux efforts produits.

PI : Un dernier mot ?

AL : La situation est bien évidemment complexe et concerne l’ensemble de la structure économique du pays. Il faut donc rester lucides et essayer de réagir de manière rationnelle et constructive. C’est le temps de l’unité et de la collaboration. Nous redoublons d’efforts pour nous préparer, lorsque cette situation sera terminée, afin de garantir à TANEXPO le succès habituel.
 
Pietro Innocenti

Résonance n° 161 - Juin 2020

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations