Votre panier

Panier vide

 
 
Les restrictions décrétées du fait de la pandémie ont bouleversé l’organisation des obsèques et le déroulement "classique" des cérémonies. Celles-ci ont été altérées, incomplètes, voire parfois inexistantes. Et ce qui fut endommagé, diminué hier doit être réparé aujourd’hui. Les pompes funèbres sont dans l’obligation de réinventer leur offre en matière de prestations, de rituels, d’expressions du souvenir… dans l’objectif d’amener les familles à revenir les visiter plus tard, dans un temps apaisé, pour réfléchir ensemble au meilleur hommage possible à rendre à leur défunt. France Funéraire est présente à leurs côtés en proposant des solutions et des produits spécifiques, dédiés à ce contexte inhabituel.
 
Memograv 2012 1Comme le précise la société France Funéraire dans sa lettre destinée à ses clients pompes funèbres, celle-ci a développé au fil des années des gammes d’articles qui prennent particulièrement leur place dans ces instants différents et singuliers parce qu’ils s’adressent au défunt, tout comme aux familles et aux proches, au temps de la cérémonie, mais aussi plus tard après le déroulement de celle-ci pour d’autres moments d’hommages et peuvent être destinés au cimetière, au jardin du souvenir, tout comme au domicile.

La proposition – et l’offre commerciale afférente – de l’entreprise vendéenne se concrétise par l’envoi d’un courrier et d’un guide imprimé en 25 exemplaires et disponible sur simple demande au format PDF. Ce dernier éclaire sur un ensemble de produits pouvant entrer dans l’organisation des cérémonies ultérieures venant concrétiser le deuil et la célébration de l’hommage n’ayant pas pu avoir lieu lors de l’inhumation ou de la crémation dans cette période de crise du fait de contraintes et de restrictions drastiques.
 
Rendre Hommage 2020 04 2 1

Imaginer un autre hommage

"Ce projet a été élaboré dès fin mars afin que l’information soit disponible et propagée par nos commerciaux dès le 11 mai. Nous étions dans une phase de réflexion où nous nous demandions ce que nous pouvions faire, proposer, en réponse aux situations particulières générées par la crise sanitaire, et quel rôle nous avions à jouer au service de nos clients. Nous avions aussi pris conscience de l’impossibilité de ces derniers à avoir des réponses adaptées, pertinentes à des problèmes, des dispositions totalement inhabituelles, jusqu’alors inconnues", nous indique Sylvestre Olgiati, dirigeant de France Funéraire.

Ces malaises étaient en grande partie dus au fait qu’il était impossible – et encore maintenant – pour les pompes funèbres d’organiser des obsèques "normales", privant ainsi les familles de tout ou partie de leur deuil. Avec, et il ne faut pas le négliger, l’éventualité d’un traumatisme du fait de ne pas pouvoir bien entamer le processus de deuil.

L’impact de l’épidémie est aussi commercial. Les opérateurs funéraires, compte tenu des urgences d’inhumation ou de crémation, n’étaient pas "disponibles" à la vente – tout comme les familles à l’achat –, et les priorités définies par le contexte d’urgence occultaient le commerce des articles accessoires comme les plaques ou autres.

Mieux approcher la phase du deuil

Face à cela et au report obligé des cérémonies, les pompes funèbres n’avaient pas d’offres spécifiques. C’est pour répondre à ces manques que Sylvestre Olgiati a décidé de mettre en place un concept qui donne la possibilité à celles-ci d’avoir de la matière, une gamme d’articles pour laisser leurs portes grandes ouvertes aux familles, pour qu’elles reviennent les voir, et de trouver notamment des objets du souvenir aptes à marquer, à symboliser, à accompagner de façon concrète le processus de deuil, pour tous les membres de la famille et tous les proches.

France Funéraire se devait de les aider, de formaliser cette question – comment répondre de manière efficace à une situation inconnue – et d’imaginer une solution qui soit profitable autant à ses clients qu’à lui-même en tant que fabricant de plaques et distributeur d’articles funéraires. "Nous avons aussi réalisé que nous avions dans nos gammes de produits des articles qui étaient compatibles avec ces temps exceptionnels, et qui pouvaient aider à la concrétisation, à la matérialisation du deuil. En somme, des accessoires autour desquels on peut greffer une cérémonie ultérieure, de l’après-inhumation ou crémation, que chacun puisse s’approprier, collectivement ou individuellement."

Une proposition opportune et bienvenue

Parmi les idées exposées dans cette brochure spéciale de quatre pages – volontairement très neutres – pour "rendre hommage aujourd’hui" de chez soi, seul ou bien avec les proches à distance, est rappelée à titre d’exemple l’existence des bougies personnalisées (à l’effigie de l’être cher), qui peuvent être distribuées lors de la cérémonie ultérieure ou envoyées aux proches pour les associer à l’hommage rendu ; des bijoux personnalisés utilisables d’une manière identique ; du livre hommage rassemblant les souvenirs (photos, témoignages et divers écrits, dessins) ; du portrait 3D gravé dans une pièce de cristal ; des urnes ou des boîtes de dispersion des cendres, etc.

Dans ce guide à remettre aux familles, ce sont les pompes funèbres qui s’adressent à celles-ci pour leur ouvrir ces nouvelles possibilités et les amener à revenir dans leurs agences. L’ambition de France Funéraire est bien ici de proposer une nouvelle offre commerciale adaptée, et de générer à nouveau, pour les opérateurs funéraires, des ventes. Et pour les familles : écrire et vivre une forme de cérémonie qui leur permettra de mieux vivre leur deuil.

Les premiers retours remontés par les commerciaux – qui sont à nouveau sur le terrain – sont très positifs, et la démarche est ressentie comme une action "évidente et bienvenue" qui pourrait très bien sortir dans quelques mois du contexte purement "Covid-19" et devenir pérenne pour un accompagnement développé autour du deuil, et non plus exclusivement relié à l’organisation des obsèques.
 
Résonance n° 161 - Juin 2020

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations