Votre panier

Panier vide

 
Renommée pour ses bijoux du souvenir personnalisables, la société "Les Empreintes" participe à l’effort national de lutte contre le coronavirus en fabriquant des visières de protection anti-Covid-19. Celles-ci sont produites dans l’usine d’Érode, la société mère, située dans les Hauts-de-France. Initialement dédiées aux hôpitaux de la région, elles sont maintenant commercialisées via le site Internet de l’entreprise et disponibles pour toutes les pompes funèbres.
 
"La société Les Empreintes et le groupe Érode ont décidé d’agir ensemble pour lutter, suivant nos conseils, contre le Covid-19 en produisant des visières offertes aux soignants dans les centres hospitaliers, aux services de secours et aux pompiers, aux EHPAD, aux gendarmes, aux centres de soins et aux établissements spécialisés. Nous sommes ainsi passés du jour au lendemain de la fabrication de bijoux destinés à l’univers du luxe et à la marque Les Empreintes, à celle d’équipements consacrés à la protection contre le coronavirus. C’est le défi que nous relevons actuellement, avec un passage depuis peu du régional au national", indique Antoine Van Goethem, responsable commercial.
 
Visiere fiche produit Erode

Agir utile dans ces moments difficiles

Compte tenu d’une baisse d’activité de l’ordre de 20 % à 30 % due à la crise sanitaire et au confinement, il a paru opportun aux dirigeants du groupe nordiste, détenteur de cette disponibilité industrielle imprévue, de participer aux actions nationales pour combattre la propagation du virus, et ainsi de se rendre d’une certaine manière utiles dans ces moments difficiles.

"Une première demande d’un centre de radiothérapie de Compiègne a amorcé l’élaboration et la fabrication des premières visières, puis cela s’est enchaîné avec d’autres besoins émergeant des hôpitaux, des pompiers, etc.
Cette cascade de nécessités a engendré le passage à l’étape supérieure, nous obligeant à créer des chaînes de façonnage spécifiques. Cela demandant un investissement approprié, nous avons eu la chance de rencontrer la société Global Baby qui a pris en charge le financement de 28 000 visières."
Le processus étant lancé, le groupe Érode ne pouvait pas s’arrêter en si bon chemin. Il a donc décidé de poursuivre cette action en continuant les dons, quand cela est nécessaire, notamment aux centres hospitaliers et en ouvrant la vente (pour un prix modique) à toutes les entreprises – dont les pompes funèbres, les marbriers, les funérariums, les crématoriums – qui souhaiteraient en acquérir pour leurs collaborateurs. Cela se peut s’effectuer via le site de la société Les Empreintes où ont été intégrés le formulaire adéquat pour effectuer les commandes en différentes quantités et le système permettant le paiement en ligne. La livraison est normalement prévue sous un délai de 3 à 5 jours.
 
Visiere Les Empreintes

Fiche technique et atouts de la visière

Cette visière – destinée à contrer les projections des différentes gouttes vaporisées dans l’air – est d’un format 21 cm x 29,7 cm. Très légère, pesant seulement 30 grammes, elle se révèle donc très confortable à porter. L’écran est en PET (polytéréphtalate d’éthylène, couramment utilisé pour les bouteilles d’eau recyclables) de qualité optique d’une épaisseur d’environ 0,175/0,200 mm offrant une excellente transparence. Sur la face intérieure se situent au niveau du front deux rectangles de mousse de polyéthylène blanc de 2 cm de profondeur. Elle se fixe grâce à un élastique (20/25 mm) sur lequel peut être inscrit le nom de l’utilisateur.

La visière a été validée dès le départ par les services "hygiène" des hôpitaux qui ont bénéficié, à l’origine de sa création, de l’action solidaire Érode (dons aux personnels de santé). Celle-ci est adaptée au port de lunettes et de masques (du type chirurgical FFP2 ou en tissu). Elle est conçue et manufacturée en France à Verberie (60) dans une usine certifiée ISO 9001. Pour rappel, ce type de protection permet d’éviter les contacts proches et les potentielles projections de gouttelettes contenant le virus, d’empêcher de se toucher les yeux, le nez et la bouche par des gestes réflexes, et de respecter les règles d’hygiène respiratoire en protégeant son entourage en cas de toux ou d’éternuement.

"Notre volonté est réellement d’être auprès des opérateurs funéraires afin de leur permettre de se protéger convenablement lorsqu’ils sont au contact des familles. Et bien sûr de sécuriser ces dernières aussi, sachant qu’elles sont particulièrement sensibles et fragiles dans ces moments douloureux de deuils."
 
Résonance n° 160 - Mai 2020

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations