Votre panier

Panier vide

En matière de capitons, il faut bien avouer que nous en avons vu de toutes les couleurs. La chasse aux bas coûts trouve cependant ses limites rapidement, la qualité restant pour sa part en devenir, peut-être par le prochain bateau... Ce constat, nous le faisons tous, de même qu’une séance de rétropédalage pour le plus grand bien de la profession. C’est le postulat de Nelly Leclerc et de l’entreprise bretonne bien connue Capitonnage de l’Ouest. On savait les Bretons têtus, Nelly nous transmet également en prime sa passion : le 100 % français, qualité comprise. Entretien vitaminé…
Logo CdO


Capitonnage de l’Ouest est un roman à lui seul, une de ces histoires de famille que nous affectionnons particulièrement et qui démontre, quoi qu’on en dise, que la France est toujours une terre d’innovation et d’entreprise pour celles et ceux qui veulent s’investir. Créée en 1968 par la mère de Nelly Leclerc, l’entreprise se développe dans un secteur totalement en friche à l’époque en Bretagne, la confection de capitons. 50 années, c’est loin dans nos mémoires, et pour les plus anciens d’entre nous, nous mesurons à quel point le funéraire français ronronnait sur des concepts de début de siècle. Monopole quand tu nous tiens…

Têtue comme seule peut l’être une Bretonne de souche, la maman de Nelly s’accroche et apporte son grain de sel créatif dans la proposition de modèles toujours plus variés les uns que les autres, osant la couleur et les matières. Il faut souligner que c’est la première femme à s’être lancée dans ce métier d’hommes au sein du funéraire des années 70, ce n’est pas rien. Bientôt, l’entreprise se développe et se fait une renommée bien méritée débordant largement les frontières bretonnes pour envahir l’Hexagone. Anne de Bretagne peut reposer tranquille, la relève est assurée.

fiches collection 2020 2 1 Site

Le succès ne relève pas du hasard

Nelly a grandi entre deux machines à coudre, jouant avec des chutes de tissus, elle intègre rapidement les rudiments du métier, l’esprit d’écoute et de dialogue qui fera plus tard sa marque de fabrique. Le jour venu, elle prend les rênes de l’entreprise et se lance immédiatement dans un fort développement commercial de celle-ci. Ses atouts : créativité, qualité, proximité et personnalisation… que dire de plus ? Ah oui… respect de la parole donnée et sens affirmé de l’éthique. Ce n’est pas rien.

La concurrence dans ce secteur s’est également développée. Peu d’entreprises cependant osent rester 100 % françaises, préférant devenir importateurs de produits standardisés dont les faibles coûts n’ont d’égal que leur qualité. Malgré le danger des pays "low cost", Capitonnage de l’Ouest résiste et réussit la prouesse d’un développement notable. Vingt et un salariés collaborent à l’entreprise, et le postulat reste le même : la qualité et le savoir-faire français.

Rester à l’écoute et réagir vite

"S’adapter aux exigences du marché, écouter et retranscrire les attentes de nos clients constituent le socle fondamental sur lequel nous allons bâtir la réussite de nos produits", souligne Nelly Leclerc, et d’ajouter : "Nous avons su nous adapter, réussir le pari de l’automatisation d’une partie de notre production par l’apport des technologies les plus avancées. Découpes laser et personnalisation de notre production nous permettent de réaliser les justes quantités, d’éviter des stocks trop importants qui impactent nos résultats, mais également de réagir avec une extrême précision aux demandes les plus complexes. Notre machine est 100 % opérationnelle, 100 % française et 200 % qualité !" insiste-t-elle.

Innover pour gagner

"Se forger un nom est une chose, le pérenniser en est une autre", aime à citer Nelly Leclerc, "nous ne restons jamais les deux pieds dans le même sabot. Notre ADN ? La créativité et la réactivité, et de ce point de vue, nous sommes des gens remuants. Nous concevons et réalisons des housses 100 % biodégradables, nous explorons les gammes de produits bio et alimentons notre catalogue général en conséquence. L’épisode du Covid-19, dont les effets sur le monde économique sont durables, nous a permis de mettre en œuvre un "Kit Covid" à destination des professionnels, de même que nous avons formaté immédiatement nos machines pour produire des masques à des coûts acceptables en un temps record, et de créer ainsi des emplois en période de crise.

DSCN0243 Site

S’exposer et partager des valeurs communes

Capitonnage de l’Ouest a coutume de participer aux différents salons hexagonaux afin de présenter ses gammes de produits. "Afin de toucher le plus grand nombre de professionnels, nous sacrifions des mètres carrés au profit d’un condensé de créativité et de qualité. Notre catalogue s’enrichit de jour en jour de nouveaux modèles que notre processus de production permet de réaliser en quantité.

Nous expérimentons en permanence un grand nombre de matières et apportons une traduction en termes de capitons, mais pas que. Nous présenterons à Toulouse en septembre un couvre-cercueil original dans une matière surprenante… Je ne vous en dis pas plus", conclut Nelly Leclerc.

Transmettre de façon sereine

Une histoire familiale peut continuer sous une forme différente. Notre entreprise n’échappe pas à cette règle. Il y a trois ans, certains membres de notre famille ont décidé de s’orienter vers de nouvelles voies, ce qui a conduit à céder une part importante de nos actifs à Pascal Margely, un opérateur funéraire se projetant ainsi dans l’univers des producteurs. Loin de signifier la fin de l’histoire, Pascal m’a demandé de rester aux rênes commerciales de Capitonnage de l’Ouest, ce que j’ai accepté.

L’entreprise a su prendre le virage délicat de l’entrée d’un investisseur majoritaire, sans sacrifier sur ses fondamentaux, en préservant l’emploi et les différents savoir-faire… bref, une opération menée intelligemment. Nos résultats en témoignent, l’augmentation de nos gammes de produits également. Côté clients et opérateurs, la confiance règne, et nous faisons tout ce qu’il faut afin de mériter chaque jour cette confiance. Il faut 50 années pour créer et développer une entreprise, nous savons tous qu’il ne faut que quelques mois pour tout réduire en poussière. Je vous rassure, ce n’est pas à l’ordre du jour, bien au contraire.

Nous serons heureux de vous accueillir sur les salons professionnels de Toulouse et Lyon, et de vous démontrer que Capitonnage de l’Ouest est bien toujours fidèle à ses origines et 200 % qualité française et bretonne." Des propos empreints d’une grande passion, que seule une grande professionnelle du funéraire est en mesure de nous transmettre.
 
Jérôme Maniaque

Résonance numéro spécial n°10 - Août 2020

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations