Votre panier

Panier vide

Nous connaissons tous l’importance déterminante de la formation initiale ou continue pour le développement de la valeur ajoutée des différents personnels funéraires. N’est pas formateur qui veut, même avec les meilleurs sentiments, cette démarche ne s’improvise pas. Ajoutons au passage un épiphénomène inattendu, épidémique et totalement nouveau dans l’organisation de notre mode de vie… et les relations humaines, y compris celles de nature pédagogique, s’en trouvent à jamais modifiées durablement. C’était sans compter la pertinence et l’irremplaçable apport d’Yves Messier et de l’EFFA (École de Formation Funéraire Alyscamps). Explications…
 
EFFA coul Site

Il était une fois la vie telle que nous la connaissions, et puis un beau matin est arrivé le Covid-19, avec son train de mesures préventives dont la plus extrême fut le confinement des populations durant près de soixante jours, deux mois qui impactent nos modes de vie à jamais. D’un point de vue économique, inutile de développer, c’est une catastrophe pour un grand nombre de professions, moindre pour d’autres qui peuvent continuer leur activité de façon virtuelle à condition d’avoir non seulement la méthodologie pour agir, mais également et surtout un solide savoir-faire et aussi, ajoutons-le, savoir anticiper....

EFFA, le culte de l’efficience

L’ensemble de l’offre formation, notamment funéraire, s’est trouvé devant un nouveau paradigme : comment dispenser un savoir pertinent à distance tout en maintenant la qualité de l’offre et l’indispensable lien social et affectif qui unit le maître et son élève ? C’est là qu’Yves Messier intervient. Surnommé affectueusement "le sorcier" par ses élèves, ce grand connaisseur des arcanes professionnelles du funéraire, mais également de la nature humaine, réussit, malgré des circonstances exceptionnelles dues au confinement, à mettre en œuvre, sans rupture du service, une remarquable formation à distance, cohérente, pertinente et efficiente grâce au e-Learning et à la classe virtuelle.
"Nous nous sommes intéressés à la formation à distance depuis longtemps, notamment en réponse aux mutations économiques et sociales et lors d’événements comme les conflits sociaux dans les transports de l’automne 2019. Yves Messier poursuit un long processus de réflexion et d’expérimentation, entamé il y a 20 ans, sur l’utilisation de la voie électronique (e-learning, classe virtuelle) pour intégrer la teneur des savoirs et des compétences à transmettre, notamment l’ensemble théorique fondamental, mais également développer le savoir-être, l’empathie, l’éthique indispensables à l’exercice de nos métiers du funéraire. De ce point de vue, il n’y a pas de formules packagées, il y a une relation privilégiée entre formateur et élève qui doit s’établir, une relation de confiance "face to face", presque une complicité. La relation est sur mesure, dimensionnée à chaque élève et évaluée en permanence", souligne Yves Messier.

EFFA, la proximité totale

Il est de coutume de dire : "À qui profite le crime ?" Cette formule s’applique au Covid-19, dont l’émergence a fait paradoxalement des heureux, notamment parmi les créateurs et diffuseurs de contenus. Les réseaux Internet furent particulièrement sollicités, imposant l’élargissement des bandes passantes tellement les demandes étaient imposantes. Films et divertissements, travail à domicile, moteurs de recherche, ventes en ligne… le numérique, déjà très ancré dans nos habitus, est désormais l’expression d’un pouvoir irréfragable façonnant nos vies sans espoir de retour.

Les dangers sont cependant multiples et, rapportés à l’offre formation, ils sont décuplés : "Nous avons en un clic le monde à notre porte, nous pouvons échanger avec les antipodes de notre planète à la vitesse de la lumière, mettant ainsi à notre portée des milliards d’individus, et cependant… nous sommes seuls, désespérément seuls. Notre rapport avec cette boîte à images creuse la nécessaire relation humaine, d’échange et de partage, indispensables à l’édification et l’équilibre de nos vies.

En matière de formation, le risque est majeur, et les conséquences gravissimes. Les équipes pédagogiques et de recherche d’EFFA ont clairement identifié ces syndromes d’isolement et les risques psychosociaux associés. Nos axes de R&D convergent tous vers l’écoute, l’empathie, la bienveillance, la confidentialité, l’honnêteté, la manière de communiquer, les compétences initiales, la satisfaction de l’information entendue, son assimilation et sa restitution, le temps dédié, la disponibilité. Nous évaluons également finement les nombreux domaines relatifs à l’environnement de l’élève, l’interaction entre le formateur et l’étudiant. Nous nous attachons notamment à investir les domaines relatifs à l’étudiant lui-même : la confiance, la compliance au thésaurus de formation, son adhésion au programme, mais également son score d’agrément et de recommandation", insiste Yves Messier.

EFFA, l’exceptionnel est de rigueur

Une formation est un investissement pour l’entreprise qui suppose un retour sur celui-ci. "Faire acte de formation ne signifie pas distiller un message tel un perroquet à d’autres perroquets. Nous travaillons sur une matière rare et précieuse… La personnalité de nos étudiants, toujours exceptionnelle, unique. Notre approche est donc respectueuse de cette individualité, c’est même la clé de voûte de notre édifice et de notre succès. L’interaction est une symbiose, une transplantation d’un savoir où la restitution se fera en fonction de la nature même de chaque élève.

Nous devons donc évaluer les forces, les faiblesses, mais aussi les opportunités que supposent ces caractères différents confrontés aux situations d’apprenants que nous proposons. Plusieurs dizaines d’années furent nécessaires pour définir et affiner notre offre EFFA. Nous avions une ambition : être parmi les meilleurs sinon les meilleurs, mais également le rester. C’est ainsi que nous remettons en permanence nos procédures sur le chantier de l’amélioration continue, simplement parce que le monde change, les mentalités, les exigences, les rituels, les sociotypes également.

Chaque jour, nous réinventons nos méthodologies sur une base de travail solide, maîtrisée, prouvée, pérenne. De ce point de vue, oui, nous sommes uniques, ainsi que nos étudiants, et ce fait est de notoriété publique", conclut Yves Messier.

EFFA, innover pour gagner

Yves Messier anime l'EFFA (l’École de la Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie – CPFM) depuis 2010. Dix années au service de l’excellence funéraire où ses hautes compétences pédagogiques , associées à la connaissance des outils technologiques pour une utilisation efficace dans le cadre de la formation professionnelle, permirent l’émergence d’une nouvelle génération de professionnels du funéraire. Un savoir-faire conjugué avec un savoir-être. Pour l’élève, la certitude d’avoir reçu un don essentiel qui va lui permettre de façonner sa propre existence, mais également d’œuvrer au développement de son entreprise, afin d’apporter le meilleur aux familles qui sont dans la souffrance.
 
Jérôme Maniaque

Résonance numéro spécial n°10 - Août 2020

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations