Votre panier

Panier vide

Le hasard de la vie économique fait parfois bien les choses. Jonathan Frayssinet effectue, il y a quasiment 10 années, le rachat des Pompes Funèbres Freycinet. Cela peut faire sourire mais, pour ce qui est de la perception des familles ou du public, il n’y a pas a priori de changement de nom, donc ce rachat passe totalement inaperçu, et la qualité de service de cette ancienne entreprise n’est pas remise en cause. La bonne réputation aide parfois le destin, même si cette homonymie en est le coup de pouce. Entretien…
GOFI 1

Jonathan Frayssinet n’est pas un profane entré par hasard dans le funéraire. Ses parents étaient ambulanciers et animaient également une activité funéraire. Un jour, le jeune homme eut envie de voler de ses propres ailes, et c’est ainsi que, par le plus grand des hasards, il se porta acquéreur d’une entreprise funéraire portant le même nom que lui bien qu’orthographié de façon différente. Pour les familles, il n’y avait pas de différence et, les années aidant, il a su se faire un nom et reconnaître comme un authentique professionnel du funéraire.

PHOTO 2021 01 18 11 05 44 8Vue extérieure des Pompes Funèbres Freycinet.
 
Apporter un service complet, répondre aux exigences

L’activité de réception et d’organisation des obsèques se double de l’exploitation d’une chambre funéraire située également à Villefranche-de-Rouergue dans l’Aveyron, par une entrée séparée de l’activité commerciale. En juillet 2014, Jonathan Frayssinet effectue un rapprochement avec une marbrerie funéraire. "Nous collaborions régulièrement depuis suffisamment de temps pour développer une ambition nouvelle. Après en avoir longuement discuté, nous nous sommes portés acquéreurs de cette marbrerie afin d’apporter un service consolidé auprès des familles et, de ce point de vue, nous apportons une valeur ajoutée certaine.

Tout ceci nous a donné des idées, puisqu’en juillet 2017 (tout se passe en juillet chez nous), nous avons lancé la construction de nos nouveaux bureaux ainsi que de notre chambre funéraire sur les terrains de la marbrerie. Nous avons ainsi un service complet : réception des familles, organisation des obsèques, accueil des défunts et séjour en chambre funéraire, service funéraire complet, transport de corps. Nous avons attaché beaucoup d’importance à la qualité et à l’esthétique des lieux. Une architecture moderne et fonctionnelle, un regard nouveau qui revisite les codes funéraires habituels, et surtout, qui a désormais les faveurs des familles."

IMG 5936Vue extérieure des Pompes Funèbres Freycinet.

La marbrerie, un cœur de métier essentiel

"Pour une PME comme la nôtre, maîtriser l’ensemble de l’offre funéraire est important. La marbrerie est une activité complexe, car elle nécessite de vrais professionnels. C’est un métier exigeant, difficile, très précis. Nous avons eu la chance de nous entendre avec une entreprise reconnue, et d’unir nos forces afin de proposer une offre complète. L’activité ne se limite pas à la fourniture d’une pierre tombale. Il y a l’entretien des sépultures, la gravure, les ouvertures et fermetures, la création de monuments, la pose de caveaux… toutes ces prestations qui tissent un lien de fidélité et de confiance avec les familles. Il faut de nombreuses années pour créer une réputation, et… quelques semaines pour la détruire. Nous sommes donc particulièrement attentifs à la satisfaction des familles par rapport à nos prestations quelles qu’elles soient."

De A à Z, le credo des indépendants

À l’écoute de nombreux opérateurs de PME funéraires, on est tout de suite frappé par cette volonté commune d’indépendance, ce qui ne signifie pas solitude pour autant. Cette indépendance se traduit notamment par une forte volonté de concentration de l’ensemble des services de la palette funéraire. Une façon de limiter les entrées concurrentielles sur un service qui ne serait pas proposé, mais également le désir d’ancrer son nom et non pas celui d’une enseigne quelque peuanonyme.

"Je crois beaucoup au contact humain. Les familles viennent nous voir pour ce que nous sommes, et pas pour ce que nous serions supposés représenter. Bien sûr il y a dans notre environnement professionnel de grandes enseignes avec des directeurs qui vont et qui viennent. Nous, les PME indépendantes, nous sommes au cœur du territoire, nous sommes nés ici, nous avons usé nos fonds de culottes avec ceux qui viennent faire appel à nous, ils nous connaissent, ils nous font confiance. Tout ceci pour vous dire que nous n’avons aucun droit à l’erreur. La qualité est donc primordiale, c’est une affaire de dignité.

Dans nos campagnes, l’accompagnement n’est pas un argument publicitaire, c’est une réalité. Nous y consacrons beaucoup de temps et d’énergie, mais il faut garder à l’esprit que c’est notre cœur de métier : accompagner loyalement celles et ceux qui sont dans le chagrin et répondre à leurs exigences en confiance. Notre entreprise passe le cap des 200 décès annuels, donc nous nous structurons en conséquence, car nous savons que nous pouvons augmenter ce chiffre à condition de rester fidèles à notre image de qualité."

IMG 1355Salon de recueillement.

Adhérer au GOFI, la bonne idée…

Pour Jonathan et Amandine Frayssinet, être indépendant ne veut pas dire vivre caché, loin de là. Comme de très nombreuses PME, les besoins d’échange, de formation, de conseils juridiques ou de mises à niveau législatives et réglementaires, de conseil sur les fournitures les plus adaptées, s’imposent quotidiennement. "À franchement parler, la question a été vite résolue. En tant qu’opérateur funéraire indépendant, nous sommes toujours à l’affût des nouveautés, que ce soit en produits, mais aussi en savoir-faire. Les réunions d’échange nous sont précieuses. En cette période de Covid-19, nous pouvons dialoguer avec nos confrères sur les mesures gouvernementales qui perturbent les familles et surtout la conduite des funérailles.

Covid-19 oblige, nous utilisons beaucoup les réseaux sociaux pour communiquer, au travers de messageries, où des groupes privés sont créés. Nous avons ainsi des informations sur les derniers textes et sur l’interprétation que nous pouvons en faire. Cette lecture, nous la traduisons auprès des familles afin d’atténuer leur incompréhension de certains textes, qui peuvent sembler paradoxaux. Le GOFI, c’est avant tout une belle aventure humaine. D’une part pour les initiateurs du mouvement, mais également pour nous, car cela concrétise ce que nous attendions sans être en mesure toutefois de nous lancer nous-mêmes dans cette aventure.

Il y a beaucoup d’attentes de la part des indépendants. Nous pensons en grand nombre que nous devons passer à la vitesse supérieure, tout en conservant l’esprit fondateur du groupement : l’indépendance".

Une pesanteur administrative de plus en plus lourde

Ce n’est un secret pour personne d’avancer le fait que la simplification administrative, volonté des élus, n’est pas encore descendue partout à la base et que les relations sont parfois complexes entre Administration et professionnels. "Le choix du GOFI pour nous a été également la transmission pédagogique d’informations législatives et réglementaires sur notre filière. En effet, les textes sont interprétés de façons différentes en fonction des personnels et des services. Lorsqu’un texte est voté et son décret d’application mis en œuvre, il manque souvent l’explication des gravures en bas de chaîne.

Le GOFI nous apporte beaucoup pour cette lecture, car nous sommes en mesure ensuite de transmettre fidèlement à certains services administratifs moins bien informés l’esprit et la lettre des textes. Ceci se passe bien entendu en bonne intelligence, n’oubliez pas que nous sommes dans le Rouergue et que, dans les petites communes, le temps ne s’écoule pas à la même vitesse que dans les grandes villes. Le GOFI a donc cette capacité de transmission dont nous sommes les principaux bénéficiaires. Le funéraire est un secteur qui légifère beaucoup depuis la loi de 1993, c’est une bonne chose, mais nous, les PME, nous devons nous adapter en permanence à ces évolutions structurelles.

Sans l’apport décisif du GOFI, nous devons avouer que nous serions sans aucun doute dans des problématiques beaucoup plus sérieuses. Le souhait que je formule pour le GOFI, c’est celui de grandir en harmonie et de trouver les partenariats et les ressources matérielles et humaines utiles pour structurer son développement. Nous saluons tous le travail réalisé par le bureau sous l’impulsion de notre présidente Valérie Touchard, cet investissement est chronophage, il réclame une grande énergie, une véritable passion, mais aussi et surtout une conscience hors norme de l’intérêt général et du bien commun. Lorsque vous avez la chance de croiser la route de telles personnalités humaines, vous ne pouvez que les accompagner du mieux que vous pouvez, et apporter votre modeste pierre à la construction de l’édifice GOFI, notre édifice commun."

Une très belle conclusion de Jonathan Frayssinet qui reflète parfaitement la dynamique et la confiance des adhérents du GOFI envers leur structure indépendante.

Jérôme Maniaque

Résonance n° 166 - Janvier 2021

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations