Votre panier

Panier vide
Créée en 1995, Anubis est une société spécialisée dans l’assistance funéraire internationale dont les activités sont développées autour de l’assistance aux proches, la logistique funéraire internationale, le recueil des volontés, la gestion de crises et d’événements exceptionnels. Les services Anubis sont disponibles sans barrière géographique ni linguistique, d’un pays à l’autre, même dans des zones réputées difficiles.
Anubis Group Logo 1

Anubis est au service des professionnels et des familles lorsqu’un décès survient en France, mais aussi (et surtout) à l’étranger. Quel que soit le pays, Anubis apporte écoute, information et solution pour une sérénité quant aux étapes administratives avant, pendant et après un décès, ainsi qu’à la logistique propre à l’organisation du rapatriement d’un corps et des obsèques.

Une approche digitale à l’origine de la création du métier d’assisteur funéraire international

Anubis a, dès ses débuts, adopté une attitude agile. Ainsi, pour cibler au mieux notre assistance, l’utilisation des outils technologiques tels que les logiciels s’est imposée à nos équipes. En effet, ces moyens nous ont permis de conjuguer l’humain tout en bénéficiant des performances de l’informatique de l’époque.

L’assistance Anubis auprès des familles repose sur le lien humain indispensable dans ces moments où la vie d’un proche s’en va et qu’un soutien doit être mis en place parfois pendant plusieurs semaines, alors que l’assistance à destination des professionnels est un lien entre le relationnel et la pertinence de l’information demandée.

Lorsqu’on intervient au niveau international, en multi-sites en France et à l’étranger, en multi-langues, en multi-devises, que l’on touche à différentes activités, elles-mêmes dépendantes de différentes législations, la volumétrie de données et d’informations mérite d’être canalisée et analysée afin que la notion temps et optimisation ne soit pas une contrainte à l’assistance à déployer.
De l’indispensable stratégie IT (informatique), celle-ci est depuis devenue une stratégie digitale à part entière.

Au fil des années, les capacités matérielles et logicielles se sont considérablement développées. Des progiciels ont vu le jour, très bien développés, notamment pour ceux orientés services funéraires, gestion de funérariums, de crématoriums…

Pour autant, Anubis ne pouvait pas reposer uniquement sa stratégie sur ces outils peu personnalisables et adaptés à ses activités. Le choix a été sans hésitation de disposer de notre propre progiciel afin d’encadrer et de développer nos activités qui, tout en étant complémentaires, sont d’une approche métier très différente : "l’assistance, le funéraire, la logistique".

Dès les années 2000, Anubis a décidé de développer son premier progiciel de gestion commerciale et de logistique, baptisé "Gesnet". Cette solution reposait sur une technologie Fullweb (tout Internet), assez précurseur pour l’époque. Cette base a été créée de bout en bout et est restée en exploitation jusqu’en 2016. Après cette expérience de plus de 15 ans, ce progiciel a été réécrit complètement, avec cette fois-ci l’utilisation d’autres plateformes de codage plus adaptées à l’évolution du digital et l’utilisation du mobile.

Cette refondation complète de notre plateforme nous permet d’aborder l’évolution digitale avec beaucoup de sérénité, comme s’interfacer avec d’autres applications, mais aussi permettre la dématérialisation, la signature électronique, la gestion des données personnelles (RGPD), et plus récemment de créer les critères pour le développement et le contrôle de notre stratégie RSE.

Anubis dispose aujourd’hui d’une gamme de progiciels multilingues nommés "TERRA" et déclinés pour chacune de nos activités : "l’assistance internationale, le funéraire, la logistique".

L’évolution permanente et pertinente des technologies digitales et l’utilisation constante du mobile dans notre quotidien nous offrent des opportunités passionnantes. Dans ce domaine, l’investissement financier est permanent et l’appétit en développement sans limite, ce qui procure une très grande liberté d’action dans un environnement économique très concurrentiel et très dynamique. C’est aussi le prix de l’indépendance, de la performance, de l’adaptabilité, et surtout une vision résiliente d’un secteur d’activité qui mérite d’être exploré, pour ne pas dire dépoussiéré.

Le lien humain est au cœur de notre assistance et le restera quel que soit le besoin de numérisation et de virtualisation de nos activités

La crise sanitaire a mis en exergue que la mobilité et la distance n’étaient plus un frein à la communication et à l’échange d’informations. Ce qui a d’ailleurs permis de donner une visibilité nouvelle sur une manière de voir et de faire autrement du funéraire.

Beaucoup de solutions digitales existent déjà, dans le funéraire, depuis plusieurs années et ont durant cette période permis l’accès à l’information sur l’évolution de la législation ou le devis en ligne entre autres. Celles concernant la gestion des volontés, la mémoire ou l’après décès sont parmi les applications faisant partie des offres de services intégrés par certaines entreprises funéraires.

Cependant, la gestion à distance, la retransmission et la dématérialisation sont des exemples qui se sont imposés comme des solutions pour répondre aux limitations de regroupement et de déplacement.

L’hommage a été très largement exploré durant cette crise, que ce soit sur l’aspect organisationnel, avec l’éclosion de "funerals planners", l’hommage à distance, avec la retransmission vidéo augmentant la communication faite autour du deuil, de la perte d’un proche, l’accompagnement des familles et l’assistance pour mieux vivre un deuil.

Nous avons pu aussi observer un début de dématérialisation des démarches auprès de quelques administrations, qui regrettablement ont été vite interrompues. Celle-ci nous aura tout de même entrouvert la possibilité, à l’avenir, de l’arrêt complet de l’utilisation du papier dans la mesure du possible et de ce fait la limitation des déplacements, ce qui aura un impact significatif à l’heure où l’empreinte carbone est devenue une source de préoccupation pour tous. Le digital permet aux entreprises d’améliorer leurs performances et contribue à une amélioration globale de la relation client.

Cette crise sanitaire aura pour le moins donné la possibilité au secteur d’évoluer vers une ère digitale qui semblait avant cela ne concerner qu’une partie des acteurs. Cette mutation technologique des entreprises sera peut-être la clé de l’amélioration de la vision qu’ont les Français du milieu funéraire et de leur appréhension face à la mort.
 
Naomie Vernhes
Responsable communication

Résonance numéro spécial n°12 - Août 2021

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations