Votre panier

Panier vide
Julien Le Coustumer, le nouveau directeur général de la SA UDIFE, depuis sa prise de fonction le 10 janvier dernier, n’a eu de cesse d’aller sur le terrain, non seulement pour rencontrer les adhérents, mais aussi pour s’imprégner des valeurs défendues par les marques du réseau. Âgé de 35 ans, fort de ses expériences plurielles dans la finance, l’enseignement et le consulting, il entend accompagner les adhérents du Groupe dans une nouvelle dynamique de développement et porter la SA UDIFE vers ses nouveaux objectifs. Rencontre…
Udife 1

Résonance : Quel est votre parcours et comment êtes-vous arrivé à la tête de UDIFE ?
 
Julien Le Coustumer : Breton d’origine, j’y ai également suivi mes études supérieures, avant d’obtenir un 3e cycle en finance à HEC, puis un MBA à l’Université d’Assas.
Passionné par les stratégies d’entreprises et leurs déclinaisons opérationnelles, j’ai fait mes premières armes dans la banque, avant d’évoluer parallèlement dans les secteurs du conseil et de l’enseignement supérieur.
Comme directeur associé d’un cabinet parisien, j’ai dernièrement accompagné les plus grands groupes du retail dans leurs projets de transformation, notamment par le développement des compétences de leurs collaborateurs à travers le monde.
 
Nos rencontres avec Philippe Martineau et les administrateurs du groupement nous ont mutuellement convaincus de dessiner ensemble un nouveau projet pour UDIFE et ses quatre marques (Le Choix Funéraire, Tradition Funéraire, Ecoplus Funéraire et Albae). J’embrasse mes nouvelles missions avec force et vigueur, mais également beaucoup d’humilité, en regard du chemin déjà parcouru par UDIFE ces trente dernières années.

R : Pourquoi le funéraire et pourquoi, plus précisément, le Groupe UDIFE ?
 
JLC : Pour être franc, je ne connaissais presque rien au secteur funéraire il y a encore un an (rires). Et c’est probablement ce qui a convaincu notre conseil d’administration – en quête d’un profil jeune et portant un regard neuf sur notre industrie – de se diriger vers ma candidature et choisir de m’accorder sa confiance pour porter la stratégie de notre groupement.
 
J’ai rapidement mesuré l’opportunité de rejoindre un secteur aux fondamentaux solides, à la croissance certaine, et les enjeux pressants de sa mutation. La capacité d’innovation des acteurs en présence fera la différence ; et UDIFE prendra la tête de file de cette dynamique. Également et surtout, j’ai été séduit par un métier de service et d’engagement, porté par des valeurs fortes qui guident l’accompagnement de nos familles.
 
UDIFE entend jouer un rôle de leader dans notre secteur. Entreprise de modèle coopératif, notre ADN singulier sera le premier catalyseur de notre développement, et le plus à même de répondre à la quête de sens et de proximité des plus de cinquante mille familles que nous accompagnons tous les ans dans leur deuil.
Alors que 30 % des acteurs tentent encore de progresser sans enseigne nationale et sont à la recherche de soutien, j’ai à cœur de leur apporter notre support dans un environnement riches de challenges, tout en respectant la primauté de leur indépendance.

R : Quel regard portez-vous sur le marché funéraire ?
 
JLC : L’intermédiation croissante que connaît notre marché doit être envisagée comme source d’opportunités, et non comme un risque que d’autres acteurs, sans réponse à cette évidence, feignent d’ignorer ou fustigent maladroitement. Je ne confonds toutefois pas l’intermédiation, notamment assurancielle, et le parasitisme digital auquel nos capacités d’adaptation apporteront en toute circonstance une réponse solide et protectrice de nos adhérents.
Dans ce contexte changeant, j’ai la chance de pouvoir compter sur le renouvellement générationnel de nos entrepreneurs et le vent de modernité qu’il insuffle à notre réseau.
 
De toute évidence, notre métier doit s’adapter, évoluer sereinement et avec conviction, en poursuivant chaque jour l’excellence relationnelle dans une nouvelle proposition de valeur pour nos familles. Piliers de notre stratégie de développement, le digital et nos engagements socio-environnementaux seront nos marqueurs forts.

R : Quelle valeur ajoutée pourriez-vous incarner pour le Groupe UDIFE ?
 
JLC : J’entends être l’acteur du renouveau dans le respect de la transmission. Conscient de l’héritage UDIFE et de ses valeurs, j’aspire à conduire une nouvelle dynamique de développement et de conquête, nécessaire pour faire face à la concentration que connaît notre industrie.
 
Notre groupement, financièrement sain et soutenu par des entrepreneurs engagés, dispose de tous les atouts pour réussir dans cette aventure ambitieuse. J’ai confiance en mon conseil d’administration, nos adhérents, nos équipes et nos partenaires, pour ensemble redéfinir le jeu concurrentiel du secteur funéraire. Je sais que nous sommes attendus, nous serons au rendez-vous, et même en avance !

R : Quels sont vos ambitions et autres objectifs à court, moyen et long terme que vous pourriez partager avec nos lecteurs ?
 
JLC : Assurément, UDIFE doit poursuivre et même accroître son développement et la couverture des territoires. Notre dynamique de recrutement de nouveaux adhérents – très encourageante ce début d’année – doit encore être accélérée, autant que notre capacité à accompagner avec efficacité les projets de nos concessionnaires. J’ai eu l’occasion d’exprimer des ambitions fortes sur ce terrain lors de nos réunions de région, et suis particulièrement encouragé par l’écho qu’elles ont reçu.
 
Quand le modèle financier de nos principaux concurrents tend à démontrer ses limites, je sais que les capacités coordonnées de nos adhérents et de la tête de réseau UDIFE nous autorisent à envisager une belle trajectoire de conquête du marché. Nous avons pour ambition d’atteindre rapidement un socle de deux cent cinquante adhérents, et une croissance encore plus rapide de nos points de vente pour couvrir le territoire national de sept cents enseignes au papillon.
Pour soutenir notre développement, il est essentiel d’investir dans notre capital humain. Les compétences augmentées de toutes nos équipes doivent permettre à UDIFE de devenir la référence du marché ; la maison qui saura intégrer, accompagner, et faire évoluer ses collaborateurs et collaboratrices jusque, je le souhaite, embrasser l’aventure entrepreneuriale de devenir à leur tour de nouveaux adhérents à notre groupement.
 
Enfin, nous allons une fois encore asseoir notre avantage concurrentiel par le développement de partenariats avec des acteurs majeurs de notre secteur, protégeant ainsi nos actuels et futurs adhérents en leur garantissant un volume d’exécutions dans un environnement chaque jour davantage en proie à l’intermédiation. Vous comprendrez que je ne puisse vous en dire davantage dans le contexte actuel, donc, suite au prochain épisode.

Pierre Buil 1Témoignage

Pierre Buil,
PF Vasquez
Tarbes (65)

Je suis rentré au Choix Funéraire il y a 25 ans pour échanger avec mes collègues sur nos problématiques du quotidien et chercher à me situer sur le marché du funéraire alors en pleine mutation après la fin du monopole. J’ai trouvé dans ce groupe des femmes et des hommes partageant les mêmes valeurs que moi : des familles au service des familles.

Nous sommes devenus un des premiers acteurs de ce marché, et il est aujourd’hui temps de transmettre : nos entreprises, notre Groupe, nos valeurs. La mission de Julien est de reprendre ce flambeau accompagné des équipes de UDIFE, du conseil d’administration, et surtout de cette nouvelle génération d’entrepreneurs qui sauront continuer à accompagner nos familles au quotidien dans le respect, la dignité et le professionnalisme.

Le Choix Funéraire est une belle réussite, mais surtout une formidable aventure humaine que nos jeunes avec leur envie et leur énergie amèneront vers les plus hauts sommets.
 
Sophie Laborde 1Témoignage

Sophie Laborde,
PF Laborde
Temple-sur-Lot (47)

Le nouveau visage de notre réseau se veut jeune et dynamique. C’est l’essor que Julien va savoir impulser et nous lui avons confié avec sérénité cette mission résolument orientée "sociétal" et "digital".

Notre groupement attire une nouvelle jeunesse, à la recherche d’un partenariat authentique, tournée vers la modernisation et la transition énergétique. Julien incarne ce renouveau dont le réseau a besoin. Il assoit cette nouvelle gouvernance que nous avons souhaitée plus dynamique, plus jeune et créative, tournée vers l’avenir et l’innovation.

Propos recueillis par
Steve La Richarderie

Résonance n° 179 - Avril 2022

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations