Votre panier

Panier vide
Ce premier semestre 2022 se veut riche d’actualité pour Previseo. Tout d’abord avec le démarrage de sa plateforme extranet, puis avec le lancement des Trophées Territoriaux du Funéraire. Nous sommes allés à la rencontre de Jean-Baptiste Fouquet, directeur adjoint de Previseo, afin qu’il nous en dise un peu plus au sujet de ces deux projets d’envergure.
Previseo 2021 1

Résonance : Ça bouge du côté de Previseo Obsèques en ce premier semestre 2022… Pouvez-vous nous dire de quoi il retourne ?

Jean-Baptiste Fouquet : Effectivement, nous menons de front deux gros projets… même si l’un d’eux est déjà finalisé et en cours de déploiement. Aussi, je parlerai tout d’abord de celui-ci, qui n’est autre qu’une nouvelle plateforme extranet entre nos services et les pompes funèbres qui exécutent nos contrats.

Dans un second temps, je vous présenterai les Trophées Territoriaux du Funéraire, un projet qui nous tient beaucoup à cœur et qui fait suite aux Trophées de l’Innovation Funéraire que nous avions délivrés en 2019.

R : Alors commençons par cette nouvelle plateforme extranet. Quelle est sa vocation et quelles seront ses fonctionnalités ?

J-B F : Cette plateforme extranet représente beaucoup pour Previseo, dans le sens où elle va nous permettre d’approfondir notre relation avec les agences avec lesquelles nous collaborons.

Précédemment, nous transmettions une demande de prise en charge à une entreprise de pompes funèbres pour la gestion d’un contrat obsèques issu du Crédit Agricole ou du LCL, celle-ci constituait un dossier qu’elle nous retournait, puis nous procédions au règlement des frais. Je schématise légèrement, mais les contacts et les échanges d’information se cantonnaient au strict minimum, et la relation en elle-même n’allait pas plus loin.

Aujourd’hui, grâce à ce nouvel outil, nous pouvons échanger en flux tendu avec nos agences partenaires. Outre la messagerie pour des demandes de précisions ou de support, les conseillers funéraires pourront, sur leur back office, numériser et nous transmettre l’ensemble des éléments d’un dossier et suivre en temps réel son niveau de complétude. Ce dernier point peut sembler anodin pour qui n’a jamais eu à gérer une garantie obsèques, mais soyez-en bien sûr, le risque de perte de document est notre hantise !

Avec notre extranet, ce risque devient négligeable, voire nul. Ensuite, la réactivité et la pertinence que nous autorise un tel outil font que le traitement d’un dossier n’en est que plus performant.

R : D’accord, mais avant d’en arriver là, comment cela se passe-t-il lorsqu’une entreprise se connecte pour la première fois ? Est-ce facile d’accès ?

J-B F : Oui, c’est très facile ! Nous avons voulu un outil qui soit le plus simple et le plus ergonomique possible.

Lorsqu’une pompe funèbre se connecte pour la première fois, elle doit créer ses identifiants à partir d’un mail que Previseo Obsèques lui enverra. Elle aura alors immédiatement accès à sa fiche profil. Cette fiche est importante, puisqu’elle nous permet d’avoir les bonnes informations sur l’agence (adresse postale, mail, numéro de téléphone, Etc). Ce dernier pourra ensuite consulter une courte vidéo de présentation du back office et de ses fonctionnalités… rien de bien compliqué, puisque l’interface se veut très intuitive et que la plupart des actions se font par glisser/déposer.

Ergonomie, simplicité et efficacité, voici les trois mots clés qui définissent notre nouvel outil. Un traitement accéléré des dossiers au regard d’un taux d’erreurs réduit au minimum, que demander de plus lorsque l’on gère environ 5 % des décès en France. Nos dossiers pourront être finalisés en 4 jours, et ce, sans charge mentale ni stress pour aucune des parties.

J’irai même plus loin dans mon raisonnement, un conseiller qui n’est plus accaparé par un dossier et qui n’a plus à se soucier de la transmission de documents divers sera plus enclin à mieux accompagner les familles, et ça aussi, c’est appréciable.

R : Et côté gestion des dossiers, comment cela se passe-t-il dès lors que l’entreprise compte plusieurs conseillers funéraires et dispose de plusieurs sites ?

J-B F : C’est très simple… chaque niveau de responsabilité au sein d’une entreprise dispose de son niveau de consultation sur la plateforme. Autrement dit, un conseiller pourra consulter uniquement les dossiers de l’agence à laquelle il est rattaché, alors qu’un service comptable ou le chef d’entreprise pourront avoir une vue sur l’intégralité des éléments. Il faudra néanmoins prévenir Previseo Obsèques lorsque vous voudrez qu’un profil soit rattaché à plusieurs agences. Là encore, nous avons fait le choix de l’ergonomie et de l’efficacité.

R : Cet extranet pourrait-il, à l’avenir, intégrer un espace de communication à destination des entreprises de pompes funèbres ?

J-B F : Oui, tout à fait, nous pourrions imaginer faire descendre de l’information vers les entreprises. Il dispose déjà d’un système de notification faisant office de "pense-bête" lorsque nous sommes en attente d’un document en particulier ou lorsqu’une irrégularité a été identifiée.

R : Merci Jean-Baptiste pour toute ces précisions. Abordons maintenant, si vous le voulez bien, les Trophées Territoriaux du Funéraire. Cette dénomination attise ma curiosité… de quoi parlons-nous exactement ?

J-B F : En 2019, nous avions organisé, avec votre soutien, les Trophées Previseo de l’Innovation Funéraire. Une expérience passionnante qui nous aura permis de mettre en exergue nombre de petites entreprises à l’origine de nouveaux produits ou services soit à destination des professionnels funéraires, soit directement à destination des familles. Cela étant, trois ans et une crise sanitaire plus tard, on se rend vite compte que le renouvellement et l’innovation ne sont pas évidents sur un marché tel que celui du funéraire. Les choses évoluent relativement lentement sans oublier l’aspect réglementaire qui impose moult contraintes.

Dès lors, nous avons essayé d’élargir notre champ de vision et de voir au-delà de la proposition strictement commerciale et/ou privée. Très rapidement, une évidence s’est imposée à nous… les collectivités elles aussi sont force de proposition pour leurs administrés et pour les familles en deuil, sauf qu’elles ne communiquent pas au sujet de ces dernières.

C’est ainsi que nous est venue l’idée de mettre en avant ces initiatives locales au travers des Trophées Territoriaux du Funéraire.

R : Auriez-vous quelques exemples afin que l’on puisse bien cerner les domaines concernés ?

J-B F : En réalité c’est très large… nous ne souhaitions pas qu’il y ait de limite hormis le fait qu’il s’agisse d’une action, d’un service ou de quelque forme de soutien qui soit, sur la thématique funéraire, à destination des familles endeuillées ou, plus largement, des administrés. Cela peut aller de la simplification administrative ou de l’aide pour les démarches, à la revente de monuments aux familles à des prix très attractifs, en passant par l’aménagement ou l’entretien des cimetières d’un point de vue environnemental. Notre objectif est vraiment de mettre en valeur les communes et collectivités qui ont mis en place ce type de démarches, et de les récompenser pour cela.

En étant un minimum attentifs et observateurs, nous avons déjà recensé près de 80 initiatives. Certains se doublent ou sont très proches dans le concept, mais c’est déjà très encourageant pour la suite.

À titre d’exemple, je pourrais évoquer une initiative de la commune de Peyrolles (30) qui organise des rondes de police autour des maisons de la famille endeuillée afin de prévenir tout risque de cambriolage. Comme je vous l’ai dit, c’est très ouvert, seule compte la pertinence.

R : Effectivement. Vous avez également évoqué le manque de communication des collectivités sur ce type d’initiative… ne craignez-vous pas de passer à côté de l’une d’entre elles ?

J-B F : C’est le risque, mais nous comptons énormément sur les professionnels funéraires avec lesquels nous travaillons pour nous relayer les informations. Ce sont eux qui sont en première ligne et qui collaborent quotidiennement avec les collectivités. Leur aide nous sera des plus précieuses. Ensuite, le bouche à oreille devrait également très bien fonctionner dès que nous aurons ouvert les inscriptions.

Enfin, nos partenaires Crédit Agricole et LCL devraient également nous accompagner dans cette campagne de prospection, sans oublier votre magazine, "Résonance", que nous savons très consulté par les communes et autres collectivités locales, ou encore la "Gazette des communes" et "Zepros territorial", qui nous accompagne également sur ce projet.

R : Merci, Jean-Baptiste, pour toutes ces informations. Pour conclure, une dernière précision… comment les collectivités souhaitant s’inscrire aux Trophées Territoriaux du Funéraire doivent-elles s’y prendre ?

J-B F : Merci à vous ! En attendant l’ouverture des inscriptions, le jury de ces 1ers Trophées Territoriaux du Funéraire est en cours de constitution ; dès que ce sera chose faite, nous donnerons accès au dossier d’inscription sur le site : https://concourspreviseo.fr

Nous espérons que les retours seront nombreux et pertinents, à l’image de ce que nous avons déjà identifié, et, pourquoi pas, être surpris par des initiatives atypiques et innovantes !
 
Steve La Richarderie

Résonance n° 181 - Juin 2022

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations