Votre panier

Panier vide
Depuis près de 20 ans, Roger Schvartsman et Alain Hoffarth, tous deux coprésidents de la FFPF, affichent ce même enthousiasme et cette même volonté, sans cesse renouvelés, de défendre au mieux les intérêts des entreprises de pompes funèbres indépendantes. De même, coorganisateurs du salon FUNEXPO, ils souhaitent faire de cet évènement une plateforme interactive entre fournisseurs et professionnels, marchande et informative, empreinte de proximité et, surtout, de convivialité… Rendez-vous à Lyon, les 17, 18 et 19 novembre !
FFPFNouveau 1Enamef 1
Résonance : Messieurs, depuis vos prises de fonction à la présidence de la Fédération Française des Pompes Funèbres (FFPF), le paysage funéraire, son marché et ses enjeux ont évolué… Quels sont, aujourd’hui, les besoins et attentes des professionnels funéraires vis-à-vis de leur Fédération ?

Roger Schvartsman et Alain Hoffarth : Nos adhérents attendent un accompagnement sur de nombreux sujets. Parmi ceux-ci, des informations sur les évolutions des textes législatifs, ce que nous sommes en mesure de réaliser par la présence régulière et continue aux différentes instances ministérielles, branche funéraire, commission nationale de nos membres. Mais également, une aide sur des questions relatives au fonctionnement de l’entreprise : contrats de travail, aide à l’embauche…

Durant ces deux dernières années, nous avons envoyé à nos adhérents une info quasi quotidienne à propos de la pandémie et de ses impacts sur nos métiers. Soucieux de représenter tous nos adhérents, où qu’ils se trouvent et quelle que soit la taille de leur entreprise, nous les avons également régulièrement entendus et audités, pour nous en faire le porte-parole, au plus près de leurs besoins et attentes. Nous venons d’ailleurs de les questionner par rapport aux difficultés rencontrées dans certains départements pour le ravitaillement en carburants et avons demandé à être intégrés aux listes de professionnels considérés comme prioritaires, jusque dans les médias, (NDLR France Inter).

Nous essayons également de nous faire entendre, avec nos confrères des autres syndicats patronaux, sur nos besoins à venir en matière d’énergie, pour le bon fonctionnement des chambres funéraires, par exemple.

R : Vous souhaitez que FUNEXPO soit une des réponses à ces attentes… c’est en ce sens que vous avez réfléchi les diverses animations qui vont y être proposées ?

AH et RS : FUNEXPO doit avant tout rester ce qu’il a toujours été, un salon permettant des échanges entre les exposants et leurs clients dans la convivialité, un espace dédié aux innovations. Nous cofinançons avec ETAI deux espaces.

- L’un d’entre eux qui sera consacré à la thanatoplastie : démonstrations de produits, ateliers de réalisations de restauration, mais aussi dédicaces de livres et rencontres avec leurs auteurs.
- L’autre sera un "corner", pour permettre à des jeunes entreprises de présenter leurs produits auprès des visiteurs.

Sur notre stand, nous dédions un mur à de jeunes artistes, qui exposeront leurs travaux de peinture ou leurs dessins, que les visiteurs pourront acheter. Nous l’avons baptisé "Fun’expo" !

R : Cyril Ladet, directeur du salon, nous a indiqué qu’une cinquantaine de nouveaux fournisseurs seraient présents à FUNEXPO. Pensez-vous que ces nouveaux exposants sont une réponse aux tendances actuelles du marché, ou plutôt une projection de ce qu’il pourrait être dans les années à venir ?

AH et RS : Il nous paraît évident que notre secteur a déjà subi des transformations et qu’il va encore "bouger" dans les années qui viennent. Il est valorisant pour le funéraire de voir des jeunes sociétés s’intéresser à nos métiers et tenter de proposer des solutions qui s’inscrivent dans le présent et l’avenir. Tant que l’humain reste au cœur du métier…

 R : Vous réitérez cette année avec le "couloir des innovations" pour accéder au salon, qui avait rencontré un grand succès lors de la dernière édition. Est-ce également une façon de revendiquer et de réaffirmer la dimension commerciale de FUNEXPO ?

AH et RS : Comme vous le dites justement, ce parcours de présentation des produits a apporté quelque chose à FUNEXPO. Certains exposants avaient même pris le temps de venir nous féliciter sur notre stand pour cette initiative. La mise en avant de produits et matériels démontre que notre secteur est fier de ses savoir-faire et a envie de les exposer.

R : Au cours du salon FUNEXPO 2022, la FFPF va produire un certain nombre d’ateliers sur la loi 3DS, la création d’une chambre funéraire ou encore les obligations et responsabilités du dirigeant. Pouvez-vous nous en dire plus… qui seront les animateurs ?

AH et RS : Sur notre stand, nous privilégions les échanges personnalisés, mais nous organiserons tout de même un atelier par jour, d’une vingtaine de minutes, sur des sujets qui nous paraissent importants et devraient réunir les professionnels. Jeudi 17, à 14 h 30, nous aurons le plaisir d’accueillir Dominique Gosse-Issart et Romaric Come pour parler du sujet très sensible de la cybersécurité et du RGPD, vendredi 18 nous donnerons la parole à notre adhérente Stéphanie Durieu et à Dominique Lepape, sur la thanatopraxie et samedi 19, Florence Fresse, notre déléguée, nous parlera de l’impact de la loi 3DS sur le funéraire.

R : Je crois savoir que la FFPF organise un cocktail de bienvenue le 17 novembre au soir. Est-ce une façon de renouer le contact avec l’ensemble des acteurs en présence, surtout après la trêve imposée par la crise sanitaire, et surtout, de les remercier pour leur fidélité ?

AH et RS : Après ces quatre ans d’absence, ce moment de convivialité, ouvert AB-SO-LU-MENT à tous s’imposait à nous et à notre Fédération. Nous souhaitons vivement que ce cocktail de bienvenue et de retrouvailles rassemble tous les participants du salon : visiteurs comme exposants. Rendez-vous à 18 h sur le stand de la Fédération et de son école, ENAMEF, espace C81.

R : Pour conclure, Messieurs, y a-t-il une dernière précision que vous souhaitez apporter ?

AH et RS : Nous avons hâte de nous retrouver pour cette manifestation qui est un grand moment de rencontre pour et avec tous les professionnels. Cette manifestation sera également le moment de renouveau pour un nouvel élan pour la FFPF, mais nous n’en dirons pas plus !
 
Steve La Richarderie

Résonance n° 185 - Novembre 2022

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations