Votre panier

Panier vide

À l'heure où les métiers du funéraire tendent vers une plus grande professionnalisation, les instituts spécialisés proposent des formations de plus en plus complètes, à l'instar de l'IFFPF qui, depuis plusieurs années fait appel à des professionnels issus des différentes branches du secteur pour des interventions auprès des stagiaires.

 

ClaireSarazin

Claire Sarazin, thanatopracteur indépendante.

 

Ainsi, Claire Sarazin, thanatopracteur indépendant, sillonne la France au fil des sessions de formation, pour expliquer aux futurs chefs d'agences, conseillers et assistants funéraires, l'intérêt des soins de conservation, tant pour les familles que pour les pompes funèbres.

 

"Plus les futurs niveaux 4 et niveaux 6 seront formés et plus ils seront professionnels. Lorsqu'on reçoit une famille, savoir de quoi on parle contribue à la relation de confiance qui doit s'installer", explique Claire Sarazin, qui poursuit : "Il ne s'agit pas cependant de donner uniquement des cours de thanatopraxie: "Je commence par retracer brièvement l'histoire des premiers rites funéraires et de l'embaumement à travers les âges et les différentes cultures afin de mettre en évidence la place de la thanatopraxie moderne dans notre manière de gérer le deuil. Ensuite, avant d'expliquer en images le déroulement d'un soin, tout en faisant circuler parmi les stagiaires des produits et des instruments avec lesquels ils se familiarisent et désacraliser l'acte, je parle des phénomènes biologiques qui surviennent sur un corps après le décès. L'hygiène et la sécurité sont particulièrement importantes dans les chambres funéraires. Il est essentiel lorsqu'on officie à ces postes, d'acquérir des notions élémentaires sur la thanatomorphose".

 

Après avoir détaillé le protocole du soin de conservation, évoqué la réglementation sur les DASRI, les prothèses fonctionnant au moyen d'une pile et les méthodes palliatives de conservation, telles les tables ou rampes réfrigérées, Claire passe à la partie "artistique" de notre métier : le moulage, et aussi la restauration.

 

Toujours à l'aide de supports photos, elle explique les différentes techniques qui permettent de reconstituer le visage et les mains d'un défunt après un accident par exemple. Les réactions sont toujours positives.

 

Enfin, la dernière partie de l'intervention est consacrée à la manière d'aborder la question des soins avec les familles : "S'adresser à des personnes frappées par le deuil demande beaucoup d'empathie et le choix des mots est particulièrement important dans ces circonstances", confie Claire.

 

À l'issue de cette journée de formation, les stagiaires posent généralement un œil nouveau  sur la thanatopraxie et aussi sur les professionnels qui la pratiquent.
Les relations entre les pompes funèbres et les thanatopracteurs doivent être assainies, il n'y a qu'en formant et en informant que nous apprendrons à travailler ensemble au service des familles, qui sont notre priorité. Elles nous confient les corps d'êtres chers et nous devons tous prendre conscience de la responsabilité que cela implique.


Sébastien Boukhalo,Sebastien-Boukhalo
thanatopracteur indépendant. 

 

 

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations