Votre panier

Panier vide

Bertrand Bruna, formateur, préside aujourd’hui aux destinées de la société VFFG, Vocation Formations Funéraires et Généralistes. C’est un passionné qui découvrit la sienne de vocation tout d’abord en incorporant le milieu des pompes funèbres, puis, après une décennie passée à pratiquer, dans la formation aux différents métiers du secteur funéraire. Proposant des sessions sur tout le territoire, il nous fait partager ses convictions et parle de son enthousiasme resté intact.
 
VFFG 1
VFFG Photo BRUNA 1"Je suis venu au funéraire sur le tard, il y a une dizaine d’années. J’ai commencé en bas de l’échelle comme porteur vacataire et je n’ai eu de cesse de gravir les échelons. J’ai coutume de dire que c’est un métier où l’on peut entrer par hasard, mais on y reste par envie. J’ai suivi un certain nombre de formations et j’ai travaillé au fil des années dans plusieurs entreprises ; cela m’a permis de pratiquer différentes méthodologies. Tout le monde n’ayant pas les mêmes protocoles, les mêmes façons de travailler, cela est forcément enrichissant."

"En 2011, j’ai sauté le pas, j’ai suivi la formation de conseiller funéraire, et j’ai ensuite exercé ce métier. Me rappelant la difficulté à trouver un stage en entreprise, j’ai pris, lorsque je le pouvais, tous les stagiaires qui sonnaient à la porte de l’établissement où j’étais. Cécile Larroque, la créatrice de VFFG où j’avais passé ma deuxième formation, a été sensible à cette démarche et à "l’approche témoin" que j’avais déjà avec ses stagiaires. Quand la dernière société funéraire dans laquelle je travaillais a été vendue (il y a trois ans), elle m’a proposé de la rejoindre au sein de Vocation Formations."

Transmettre, une vraie passion

Cela a permis à Bertrand Bruna de découvrir une autre facette de la profession. Il s’est pris rapidement de passion pour la fonction de formateur et la transmission des savoirs, notamment concernant le fonctionnement d’une entreprise et le cœur de métier d’un opérateur funéraire, c’est-à-dire s’occuper des familles, les accompagner. "Cela veut dire établir un climat de confiance, une atmosphère d’échanges avec les familles, bâtir des cérémonies dignes de ce nom ; pour le maître de cérémonie, c’est réaliser des hommages avec elles, créer si besoin des textes adaptés au défunt, à sa vie... Il faut être guidé par son imagination et son envie de bien faire, en laissant libre court à sa créativité. C’est aussi tout cela que doit transmettre un formateur aux stagiaires, qu’ils soient nouveaux entrants ou professionnels en développement."

"Dans nos formations, nous apportons bien évidemment des connaissances techniques et théoriques qui sont régies par décret et font partie du programme, mais nous devons être capables de leur faire profiter de notre expérience, de nos astuces et de diverses pratiques. Notre vécu, au travers d’anecdotes, permet des mises en situation bien concrètes qui rendent nos cours plus vivants. Notre parcours de pompes funèbres rend crédible aussi le message de la théorie, incontournable et indispensable. Chez Vocation Formations, nous sommes tous issus du milieu funéraire."

Une passation logique et en confiance

Pour la petite histoire, Cécile Larroque, fondatrice du centre VFFG, souhaitant depuis longtemps créer sa société de pompes funèbres, le fit et essaya de mener de front les deux activités. Mais, chronophages, l’organisation d’obsèques et les autres prestations l’emportèrent, et c’est ainsi qu’elle passa la main à Bertrand Bruna. Ayant donc racheté l’organisme de formation, celui-ci le dirige en poursuivant les actions menées, les sessions mises en place, et en envisageant de futurs développements.

Les bureaux (le siège de l’entreprise) sont à Mérignac, mais seules deux formations y ont lieu dans l’année. En effet, Vocation Formations intervient sur toute la France, suivant un calendrier établi et proposé au préalable, les sessions se déroulent sur différentes villes réparties sur l’Hexagone. Pour la partie Ouest, il s’agit de Chartres, Niort, Limoges, et bien sûr Mérignac (peut-être Toulouse en 2021). Pour l’Est, cela se passe à Colmar, Mâcon, Besançon et Valence. Les formations ont lieu en présentiel, en général dans des salles louées pour l’occasion et correspondant aux besoins des stagiaires.

Formations et accompagnements experts

Dans le catalogue VFFG, sont proposées les quatre formations principales que sont celles de porteur, chauffeur, fossoyeur (formation réglementaire) ; de maître de cérémonie (préparation au diplôme national) ; de conseiller funéraire (préparation au diplôme national) et le module complémentaire de chef d’entreprise et de responsable d’agence. Viennent compléter cette offre quelques prestations complémentaires que sont l’accompagnement à la création ou à la reprise d’entreprise, ou encore à l’installation de chambre funéraire, l’audit administratif et technique magasin et chambre funéraire, etc.

"Ces dernières sont des activités que j’aime beaucoup – notamment l’accompagnement de chef d’entreprise – car elles sont très riches en échanges et en transmission de savoir-faire. Dans ces cas-là, nous pouvons fait appel ponctuellement à des partenaires en tant qu’intervenants extérieurs pour leurs expertises dans différents métiers et pratiques propres à notre profession. Ainsi, le chef d’entreprise qui fait appel à nous se retrouve entouré d’une équipe extrêmement compétente qui pourra l’épauler dans tous les secteurs de son activité, de la gestion aux suggestions de gammes de produits à commercialiser, en passant par l’affinage des services à proposer, notamment concernant les contrats obsèques. Pour cela, je ne collabore qu’avec des personnes en qui j’ai une totale confiance."

Crise sanitaire et visioconférence

Enfin, l’objectif de Bertrand Bruna est de développer le numérique. Tout d’abord avec une prochaine mise à jour du site Internet qui proposera encore des connexions informant les stagiaires bien après leur formation. Mais également, contraintes vécues du confinement obligent, en améliorant techniquement le système de classes virtuelles, de sessions en visioconférence même si celles-ci se sont très bien déroulées, malgré l’imprévisibilité et la brutalité de l’interdiction de se déplacer mise en place le 16 mars dernier. La perdurance de la crise sanitaire nécessite de continuer à "jouer" entre le présentiel et le distanciel.

"Pour moi, il ne s’agit pas d’e-learning, mais véritablement de classes virtuelles, de nombreux logiciels le permettent aujourd’hui, où l’ensemble d’une promotion peut échanger, interagir avec les formateurs, les intervenants, et entre eux. On garde une vraie dynamique d’apprentissage, de la réactivité, de l’écoute, et de la cohésion avec l’ensemble des stagiaires. C’est donc la meilleure solution pour maintenir des formations de grande qualité avec un taux de réussite tout aussi important – voire plus – qu’en présentiel. L’année prochaine, nous déploierons sans aucun doute ces méthodes, et avec des contenus toujours plus riches."
 
Gil Chauveau

Résonance n°164 - Octobre 2020

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations