Votre panier

Panier vide

Basé en Aquitaine, VFFG (Vocation Formations Funéraires et Généralistes) a étendu depuis plusieurs années son activité sur l’ensemble du territoire national. Cet organisme propose les formations réglementaires et diplômantes classiques, ainsi que des modules complémentaires permettant d’approfondir certaines  thématiques spécifiques, comme l’accompagnement à la création ou à la reprise d’entreprise. Enregistrant un pourcentage de réussite conséquent, VFFG doit ce succès en grande partie à la passion de la transmission des savoirs de ses formateurs, ainsi qu’à leur expérience, leur professionnalisme et leur sens du relationnel.
VFFG logo 2 1

Incontestablement, ce qui fait la force de Vocation Formations aujourd’hui, c’est le niveau élevé de ses sessions et la rigueur des principes de formation appliqués qui lui sont propres… ayant pour résultat un taux de réussite plus qu'honorable sur les cinq dernières années puisque tous les stagiaires ont obtenu leur diplôme. Compte tenu de cette performance, VFFG commence à bénéficier d’une certaine notoriété dans le secteur des formations réglementaires et diplômantes.

Créée il y a quelques années par Cécile Laroque et dirigée actuellement par Bertrand Bruna, un formateur expérimenté ayant exercé de nombreuses années dans le funéraire, la société – dont le siège social est à Mérignac – se démarque par une volonté permanente de maintenir et propager une vraie passion pour la transmission des savoirs funéraires. Notamment pour ce qui concerne le fonctionnement d’une entreprise de pompes funèbres et le cœur de métier d’un opérateur funéraire, c’est-à-dire s’occuper des familles, les accompagner.

Des compétences forgées dans le creuset des pratiques funéraires

"Cela veut dire pour nous que, dans cette profession particulière, il est essentiel d’établir un climat de confiance, une atmosphère d’échanges avec les familles, de bâtir des cérémonies dignes de ce nom ; pour le maître de cérémonie, c’est réaliser un hommage avec elles, créer des textes adaptés au défunt, à sa vie. Il faut être guidé par son envie de bien faire, avec sincérité ; la seule limite est notre imagination. Proposer sans cesse aux familles des concepts, des idées, pour qu’elles puissent s’approprier "leur" cérémonie et ainsi débuter leur travail de deuil. Vendre un cercueil et convoquer police et prêtre, ça tout le monde sait le faire. Mais amener les familles à "participer", choisir des musiques ou prendre la parole, ça c’est la première partie du travail d’accompagnement. C’est aussi tout cela que doit transmettre un bon formateur aux stagiaires, qu’ils soient nouveaux entrants ou professionnels en développement", précise Bertrand Bruna.

"Dans nos différents modules, nous apportons bien évidemment des connaissances techniques et théoriques qui sont régies par décrets (décret n° 2012-608 du 30 avril 2012 modifié par le décret n° 2020-648 du 27 mai 2020) et font partie du programme, mais nous devons être capables de leur faire passer notre expérience, les astuces et les diverses pratiques, notre vécu au travers d’anecdotes, de mises en situation, avec humanité et enthousiasme, c’est ce qui rend les séances vivantes. Et notre parcours de pompes funèbres rend crédible le message de la théorie, incompressible et indispensable." Et Bertrand Bruna veut garder cette image professionnelle possible par la présence de formateurs aux compétences et à l’expérience avérées dans le secteur spécifique et particulier du funéraire.

Des ateliers, compléments de l’apprentissage

Chaque centre de formation, qu’il soit attaché à un organisme professionnel, à un réseau, ou qu’il soit indépendant, propose un cursus, un contenu, un déroulé et des outils d’apprentissage qui lui sont propres, du moment qu’il reste dans le respect des référentiels établis, réglementaires. L’une des particularités de Vocation Formations est la mise en place dans ses différentes sessions, en complément des modules établis, d’ateliers permettant d’expérimenter certaines activités funéraires, récurrentes, voire quotidiennes, et de s’accoutumer à leur pratique.

C’est le cas par exemple pour le port du cercueil, s’exercer à le porter à la main ou à l’épaule ; même chose pour l’entraînement à la pose de scellés, acte qui paraît simple, mais qui, en réalité, doit être effectué avec soin. Sont également organisées, en appoint de certaines formations, mais inscrites au programme de celles-ci, les visites d’un cimetière, d’un crématorium, d’une agence de pompes funèbres, d’une chambre funéraire. Cela permet de rendre les stagiaires, si ce n’est autonomes, tout au moins opérationnels.

"Quand un opérateur funéraire recrute un stagiaire formé par Vocation Formations, il a affaire à quelqu’un qui sait déjà un peu de quoi il parle, qui a une connaissance concrète, de "terrain", de l’univers funéraire, de ses différents lieux d’activités et de leurs fonctionnements. Cela le rend quasiment immédiatement fonctionnel dans ses tâches de porteur, chauffeur, fossoyeur, conseiller ou de maître de cérémonie. Cela peut être un vrai plus pour l’employeur."

Acquisition de compétences associées

Enfin, pour VFFG, l’exercice d’une profession funéraire peut aussi s’enrichir de capacités, de compétences périphériques, mais intimement associées à la fonction de conseiller ou de gérant, par exemple. Si celle-ci propose comme il se doit les quatre formations principales, ces dernières sont complétées par quelques autres propositions, comme "l’accompagnement à la création ou à la reprise d’entreprise", "l’installation de chambre funéraire", "l’audit administratif et technique magasin et chambre funéraire", ou encore "l’aménagement et/ou réaménagement de l’espace de vente pour l’optimisation de l’accueil des clients (marketing sensoriel)…

"Ces dernières sont également très riches en échanges et en transmission de savoir-faire. Dans ces cas-là, nous pouvons fait appel ponctuellement à des intervenants extérieurs reconnus pour leurs expertises dans différents métiers et pratiques propres à notre profession. Ainsi, le chef d’entreprise qui fait appel à nous se retrouve entouré d’une équipe extrêmement compétente qui pourra le guider dans tous les secteurs de son activité, de la gestion aux simples suggestions des meilleurs produits à commercialiser, en passant par l’affinage des services à proposer, notamment concernant les contrats obsèques. Pour cela, je ne collabore qu’avec des personnes en qui j’ai une totale confiance."
 
Gil Chauveau

Résonance n° 170 - Mai 2021

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations