PROMOTIONS

64,00 €15,00 € l'unité
16 produits en stock
138,00 €75,00 € l'unité
36 produits en stock

Le 16 mai dernier le Service des Opérations Funéraires (SOF) a inauguré la réhabilitation des jardins du souvenir du cimetière Saint-Pierre.

 

 

Le pôle funéraire marseillais peut s’enorgueillir du réaménagement de deux équipements de qualité environnementale et technique au profit de la population marseillaise, situés dans le cimetière Saint-Pierre, cimetière central de la ville de Marseille, et proches du crématorium.

 

Carré 52 et Carré C

 

Après une liberté quasi totale, la loi du 19 déc. 2008 a apporté certaines restrictions à la liberté de disposer des cendres. Elle a exigé que chaque commune dispose d'au moins un cimetière comprenant un terrain consacré à l'inhumation des morts et, dans les communes de 2 000 habitants et plus, d'au moins un site cinéraire destiné à l'accueil des cendres des personnes décédées dont le corps a donné lieu à crémation, et plus particulièrement, un aménagement pour la dispersion des cendres.

La ville de Marseille possédait déjà ces équipements, mais l’accroissement de leur utilisation dû à l’augmentation du nombre de crémations, nécessitait que l’on réhabilite les jardins du souvenir. Cette réhabilitation permet aux familles de trouver un espace de respect, de dignité et de décence pour les personnes décédées dont les cendres sont dispersées au jardin du souvenir et leur donne l’opportunité de faire leur deuil avec un dernier geste, comparable au geste du semeur, qui répand les cendres grâce au balancement de son bras.

La ville de Marseille a choisi un système breveté nommé LACUS REGIA : LACUS évoquant l’ouverture au travers de l’eau et REGIA une résidence royale. Un nom prestigieux.

 

Deux entreprises ont travaillé sur ces ouvrages :



- Aubagne (13) (Génie civil, aménage- ments, réseaux...)

- Granimond de Saint-Avold (57) détentrice par son gérant du brevet LACUS REGIA. (Système spécifique de dispersion des cendres par aspersion d’eau)

Techniquement, cet aménagement consiste à créer un caveau circulaire, ou puits surmonté d’une grille, de galets blancs, et d’un système automatique d’aspersion des cendres par eau. Après dispersion des cendres sur la surface du puits, les familles, par l’intermédiaire d’un œil optique, déclenchent un système d’aspersion des galets permettant aux cendres de s’écouler proprement dans le jardin du souvenir.

 

Ce projet est unique dans la région par sa taille. Le brevet existait mais n'avait jamais été adapté à une commune de cette importance.

La technicité de ce système spécifique permet notamment à la ville de Marseille de s’inscrire dans une démarche soucieuse de développement durable. En effet, ce procédé entièrement autonome met en œuvre une cellule photovoltaïque permettant de produire l’intensité électrique nécessaire au bon fonctionnement.

Cet aménagement est l’illustration des avancées enregistrées dans les équipements funéraires, significatives de l’importance qui a été accordée par la ville de Marseille aux attentes de ses concitoyens. Nous sommes devant une réalisation marquante d'une volonté d’offrir aux familles un cadre fonctionnel et adapté aux évolutions des conceptions de notre société en matière d’organisation d’obsèques.

 

Il est vrai que la ville de Marseille, en pleine mutation, a su au moment opportun réagir pour anticiper ces évolutions, concevoir et proposer les trois équipements d’aujourd’hui qui seront également ceux de demain.

 

 

  

Jardin du souvenir.

 

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations