Situé dans la commune de Blois, à côté du cimetière de la Forêt, le nouveau crématorium du Val de Loire a été inauguré le 25 juin dernier. Plus de 300 personnes ont assisté à l’événement, en présence de nombreux élus de l’agglomération et également d’un public venu découvrir l’établissement.
Cette manifestation s’est déroulée en présence de Christophe Degruelle, président de la Communauté d'Agglomération de Blois-Agglopolys, de Marc Gricourt, maire de Blois et conseiller général, de Frank Dinneweth, président-directeur général de La Société des Crématoriums de France, de Jacqueline Gourault, sénatrice et de Denys Robillard, député.

Éléments de contexte

La crémation est un procédé qui permet, dans la dignité, le passage du corps à l’état de cendres. C’est un élément du service extérieur des pompes funèbres qui constitue, en application de l’art. L. 2223-19 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT), une mission de service public. Compte tenu de l’absence de crématorium dans le département, les autorités publiques souhaitaient intervenir. Le niveau communautaire est apparu approprié pour porter un tel projet.

En  2004, les statuts d’Agglopolys ont donc été modifiés par son conseil communautaire afin d’intégrer la compétence facultative “Création et gestion d’un crématorium d’intérêt communautaire” dans le bloc de compétences communautaires.

Le premier crématorium du Loir-et-Cher

Le Loir-et-Cher était le dernier département de la région Centre à ne pas être équipé d’un crématorium. La création de cet établissement répond ainsi à une grande attente de la part des familles qui, auparavant, devaient se déplacer à Chartres, Mainvilliers, Tours, Bourges, Châteauroux ou encore Montargis ou Saran.

Une gestion sous forme de délégation de service public

La communauté d'agglomération de Blois-Agglopolys a confié, en janv. 2010, la conception, la construction et la gestion du crématorium pour une période de 27 ans à “La Société des Crématoriums de France”, par contrat de délégation de service public. Il aura fallu seulement 1 an de travaux pour que l’établissement ouvre ses portes : début de la construction le 23 juin 2011 et ouverture au public le 28 juin 2012. Le financement de cet équipement est entièrement pris en charge par le délégataire.

Les principaux points du projet

1 - Une architecture en harmonie avec le cadre naturel
Des espaces verts similaires à ceux du cimetière ont été spécialement aménagés pour faciliter l’intégration du crématorium dans son environnement immédiat. Depuis les parkings, un cheminement piétonnier balisé permet d’accéder directement au parvis du crématorium. L’aspect compact du bâtiment et le choix de toitures terrasses lui permettent de se fondre parfaitement dans le cadre boisé.

Le signal fort de la façade est constitué par un large auvent qui protège l’entrée lors des intempéries. Cet auvent et la grande baie vitrée du hall d’accueil engagent le regard vers l’intérieur comme une invitation apaisante.

2 - Le respect de l’intimité des familles
Pour profiter pleinement de la vue sur la clairière et laisser une large place à la lumière naturelle, les façades du crématorium possèdent de nombreuses ouvertures vitrées. Ce vitrage aux effets réfléchissants à l’extérieur conserve aux salles toute leur intimité.

L’intimité des familles est également respectée grâce à l’agencement des différents espaces d’accueil qui sont décorés avec des matériaux naturels et des teintes apaisantes. Le traitement des surfaces, sols, murs et plafonds reste sobre avec l’utilisation de matériaux simples et traditionnels. Les couleurs et les éclairages sont doux pour faciliter le réconfort des familles.

3 - Une organisation qui invite au calme et à la sobriété
Le bâtiment comporte 2 parties distinctes ayant chacune des entrées séparées. L’une est destinée à l’accueil et au recueillement des familles et l’autre est réservée au personnel et aux entreprises de pompes funèbres. La salle technique, isolée sur le plan phonique, est située en retrait par rapport aux autres espaces.

Autour du hall d’accueil spacieux et très lumineux grâce à un puits de lumière central s’articulent plusieurs salles :

- Le salon des familles
Il est destiné à recevoir les familles qui le souhaitent, afin de préparer le moment de recueillement avec le “maître de cérémonie” et ainsi personnaliser le dernier hommage au défunt (choix des musiques, des textes, projection de diaporamas ou vidéos, intervention de proches…).

- Le salon d’attente
À leur arrivée, la famille et les proches sont orientés vers le salon d’attente pour s’y rassembler en toute intimité et patienter avant le moment de recueillement.

- La salle de recueillement
Cette salle, qui peut accueillir plus de 120 personnes assises, a été conçue pour que la famille puisse honorer, une dernière fois, le défunt dans la plus grande sérénité. Elle possède des baies vitrées qui donnent sur la nature environnante. Les matières et les teintes utilisées ont été choisies pour créer une atmosphère douce et apaisante. Une large porte travaillée symbolise “le passage” entre notre monde et celui des disparus.

Pour permettre aux personnes qui ne peuvent se déplacer d’assister au recueillement, une transmission à distance est possible via internet comme dans les autres établissements gérés par la Société des Crématoriums de France. Ce service sera exclusivement réservé aux personnes ayant reçu un Code d’accès unique.

- Le condouloir
À l’issue du recueillement, le condouloir permet à la famille de recevoir les condoléances des proches ou des amis avant de quitter le crématorium ou bien d’accéder au salon des retrouvailles.

- Le salon des retrouvailles
Accessible depuis le condouloir, le salon des retrouvailles peut être réservé par la famille pour réunir les proches et partager, ainsi, un moment de convivialité autour d’une collation ou d’un buffet. Ce salon donne largement sur l’espace boisé.

- Un salon pour la remise de l’urne
Un salon est spécifiquement dédié à la remise de l’urne aux familles.

La circulation entre ces différents espaces est organisée de manière à permettre aux moments de recueillement de se succéder tout en préservant l'intimité des familles. Tout a été conçu pour éviter que celles-ci ne se croisent et pour qu’elles puissent disposer de tout le temps nécessaire sans avoir l’impression d’être tenues par le respect d’un horaire.

- Le patio de dispersion des cendres
Facilement accessible depuis le crématorium grâce à un cheminement spécifique, le patio de dispersion des cendres est situé sur le côté du bâtiment. Il est protégé des regards par un écran végétal. L’assistant funéraire accompagnera la famille lors de la dispersion des cendres.

Une insertion paysagère soignée

Conçu selon une approche très respectueuse de l’environnement, le crématorium répond aux normes de Haute Qualité Environnementale (HQE) et s’intègre harmonieusement dans son cadre naturel. Afin de ne pas nuire au voisinage et de ne pas gêner la circulation des riverains, l’implantation de l’établissement a été choisie de façon judicieuse en composant avec le caractère arboré du lieu d’une superficie de 7 025 m2.

Positionné en retrait par rapport aux rues avoisinantes, il bénéficie d’une surface de 611 m2. Le périmètre boisé entourant le site a été conservé de manière intacte. L’établissement dispose à l’entrée d’un parking ombragé ainsi que de nombreux espaces verts plantés.
Un accès direct au cimetière de la Forêt a été spécialement aménagé pour les piétons.

Une démarche écoresponsable

Si la technique doit s’effacer devant l’accueil et l’accompagnement des familles, il est important de souligner que la conception et la réalisation du crématorium répondent à des exigences environnementales de premier plan.

1 - Un équipement technique respectueux de l’environnement
Conformément à l’arrêté du 28 janv. 2010 qui impose à tous les crématoriums français l’utilisation d’un système de filtration en 2018, le crématorium du Val de Loire a déjà anticipé cette obligation. La salle technique est équipée d’un appareil de crémation doté d’une unité de filtration des fumées bénéficiant des toutes dernières technologies.

Cette unité de traitement des fumées indépendante et de filtration permet de limiter la majeure partie des rejets dans l’atmosphère ainsi que les effets sur l’environnement. Pour filtrer les fumées, il est nécessaire au préalable d’évacuer la majeure partie des calories contenues dans celles-ci via un dispositif aéro-réfrigérant. À la demande expresse d’Agglopolys, grâce à 3 échangeurs successifs et 3 circuits indépendants, une partie des calories qu’il aurait fallu dissiper dans l’atmosphère sera récupérée et stockée de façon à limiter considérablement la consommation de gaz nécessaire au chauffage du bâtiment.

L’installation d’un 2e appareil de crémation avec sa ligne de filtration indépendante a été prévue, l’aménagement de la salle technique en tient compte.
Le système de crémation répond également au Code d’éthique de la crémation (respect du défunt et de ses cendres, silence, traçabilité irréprochable et restitution intégrale des cendres).

2 - Un établissement aux normes HQE (Haute Qualité Environnementale)
Les entreprises qui ont participé à la construction de l’établissement ont toutes été tenues de respecter la charte du “chantier vert”. Lors de la construction du crématorium, le nombre d’arbres abattus a été limité au maximum pour préserver l’environnement naturel.
Pour contribuer à une meilleure isolation thermique et acoustique du bâtiment, tous les murs porteurs ont été réalisés en respectant un coefficient d’isolation très élevé.

L’édifice, compact et thermiquement homogène est un équipement très performant en hiver avec un besoin de chauffage particulièrement faible. En été, des protections solaires et un système de rafraîchissement maintiennent le confort nécessaire. De plus, l’enceinte de la zone technique assure une parfaite isolation acoustique.

Un système de récupération des eaux pluviales provenant de la toiture a été installé. La cuve d’une contenance supérieure à 20 000 l permettra l’arrosage des espaces verts, réduisant ainsi le prélèvement sur la nappe phréatique. La consommation électrique est également maîtrisée grâce à un éclairage graduel en fonction de la luminosité.

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations