Le 27 avril dernier, a été inauguré à Castelculier (47), le "Centre National de Formation des Métiers du Funéraire", en présence de diverses personnalités nationales et régionales. C’est devant un parterre de plus de 70 invités qu’Éric Novarini, fondateur des Pompes funèbres principales et du centre de formation nouvellement créé a engagé la présentation.
À l’issue d’une visite des locaux, dont la modernité de l’aménagement mérite d’être relevée, Éric Novarini a prononcé son discours inaugural. Dans son intervention, il insistera sur le fait que sa structure de formation entre dans le cadre de la décentralisation en province de la formation aux métiers du funéraire. Confortant la dimension nationale du centre de formation, il rappellera que son objectif est d’offrir des conditions pédagogiques optimales aux stagiaires, et ce, quelle que soit la zone géographique de provenance.

Des partenariats innovants

Soucieux de travailler dans le cadre de partenariats innovants, Éric Novarini présente et commente divers supports vidéo tels que la fabrication de cercueils par la société Menuiseries Ariégeoises, ou la réalisation de monuments funéraires par les Établissements Gérard Sénégats et Fils. Des projections très appréciées du public présent qui a découvert des facettes souvent méconnues des métiers du funéraire. Suit alors la présentation du troisième partenaire, l’Office Français de Prévoyance Funéraire (OFPF) dont George-Edward Le Roy, directeur général délégué abordera le volet du contrat obsèques solidaires qui s’appuie sur le soutien de 6 associations reconnues d’utilité publique et qui constituent la première offre de prévoyance intégrant la pratique du don d’organes.

Reprenant la parole, Éric Novarini précisera à l’assistance que non seulement "En ce jour nous inaugurons notre nouveau centre de formation, mais c’est également l’occasion de la signature d’un protocole de partenariat pédagogique avec OFPF-Formation. Il invite alors Méziane Benarab, directeur général de l’OFPF, à prendre la parole et à présenter le contenu de ce protocole. Dans son intervention, celui-ci insistera sur le fait que la branche funéraire occupe plus de 18 000 salariés et qu’elle connaît actuellement un important déficit de recrutement, qui ne peut être comblé que par des structures de formation aussi modernes que celle qui est inaugurée à Castelculier.

Une coopération pédagogique avec OFPF-Formation

Évoquant le partenariat entre OFPF-Formation et le Centre National de Formation des Métiers du Funéraire, il précisera qu’il s’agit "d’un partenariat à vocation pédagogique s’appuyant sur la mise à disposition de formateurs et le développement de formations nouvelles plus adaptées à l’évolution des besoins des entreprises de pompes funèbres en matière de compétences performantes".

Concluant son intervention, il déplorera le fait que la branche ne dispose pas d’un centre de formation en apprentissage et que les taxes versées par les opérateurs funéraires servent au financement de formations extérieures à la profession. Ainsi, il exprimera le vœu de faire "du Centre National de Formation de Castelculier la première structure de formation en apprentissage" et s’engage à apporter tout son soutien à ce projet.

Lui succédant, Marc Boueilh, maire de Castelculier et conseiller général, avoue avoir été surpris par le lancement de ce nouveau centre de formation et s’être posé la question de sa pertinence au niveau régional. Mais après avoir entendu les différents intervenants et mieux cerné les enjeux de cette structure pour les métiers du funéraire, il se félicite de cette initiative et assure que la mission pour l’emploi, dont le directeur est présent à la cérémonie, apportera tout son soutien. Accueillant avec satisfaction l’ambition consistant à faire du Centre National de Formation des Métiers du Funéraire, la première structure de formation en apprentissage, il fera part de la fierté de sa ville d’écrire une telle évolution. À son tour, Jean Michel Moynié, maire de Saint-Pierre de Clairac et conseiller général conforte cette initiative et assure que le conseil général ne manquera pas d’y apporter son soutien.

Présence remarquée de la FAVEC

Enfin, clôturant les interventions des personnalités présentes, Christiane Poirier, présidente de la Fédération des Associations de Conjoints Survivants (FAVEC), après avoir présenté les activités de son institution et retracé l’historique de celle-ci, se félicite de cette inauguration qui permettra aux professionnels du funéraire de proposer aux familles endeuillées un accompagnement circonstancié et de qualité. Abordant le volet pédagogique, elle propose que la FAVEC assure un enseignement consacré au veuvage et aux droits de la personne endeuillée.

C’est ensuite autour d’un sympathique cocktail que les participants à cette cérémonie se sont retrouvés. Des échanges se sont poursuivis autour de cette belle cérémonie d’inauguration initiée par Éric Novarini.

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations