À la suite du salon professionnel funéraire parisien, nous avons contacté de nombreux exposants afin de recueillir leurs appréciations quant à ce millésime 2011. Vous trouverez ci-après les premiers retours que nous avons reçus.
 
AEMS

L’Association pour l’Entretien des Monuments et Sépultures (AEMS) présente à FUNERAIRE PARIS 2011.

Annie-France Tayssèdre : Nous avons trouvé l’organisation du salon très efficace, et avons apprécié le fait d’être regroupé en "Village Associations".

Il y avait un grand nombre de visiteurs.

Nous sommes contents d’avoir participé à ce salon 2011.
 
AMEGA PUB

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Serge Clapier : Porte-clefs monuments, nouvelles calculatrices solaires, maisons post it, lampes porte-clefs, conférenciers et parures Parker, etc.

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

SC : Les parures Parker et les calculatrices solaires mais surtout l’incontournable porte-clefs cercueil.
 
R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

SC : Des commandes et des contacts intéressants.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

SC : Clefs USB cercueil, porte-clefs corbillards, tables innovantes de registres à signatures et objets écologiques (stylos, carterie etc.) dont nous allons créer une gamme dédiée à la profession.
 
MUTAC

Résonance : Quel bilan tirez-vous du salon FUNERAIRE PARIS 2011 ?

Bernard Saguy : Pour Mutac, ces trois jours de salon sont l’occasion d’aller à la rencontre de nos partenaires du pôle funéraire public et ainsi consolider le lien qui nous unit.
Notre stand est ainsi un lieu d’échange où émergent beaucoup d’idées pour améliorer constamment la gamme de services et de produits Mutac, régulièrement récompensés par le label d’Excellence des Dossiers de l’Épargne. Ceci au profit de nos adhérents.
C’est aussi l’occasion d’entendre les attentes de la profession du funéraire dans son ensemble afin de pouvoir y apporter toujours la meilleure réponse.

Le bilan est donc encore une fois très positif.
 
ARCHE DIFFUSION

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Thierry Dubreuil : Le salon funéraire est pour nous l’occasion de revoir notre collection de gerbes ; tous les modèles présentés sur notre stand étaient nouveaux.

R :
Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

TD : On peut dire que les visiteurs ont apprécié nos nouvelles collections sans pour autant que l’une d’elles se détache des autres.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

TD : Nous avons pris des commandes et des contacts ; lors de cette édition nous avons eu beaucoup de nouveaux clients / prospects qui se sont arrêtés sur notre stand.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

TD : Nous souhaitons en 2012 stabiliser et professionnaliser notre force de vente, et améliorer le service à nos clients (réduction des délais de livraison).
 
ARCHIMAT

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Thomas Beaucourt : La société Archimat présentait des chambres funéraires de la gamme "évolution" en Haute Qualité Environnementale (HQE) ®. Le modèle de base est un deux-salons qui peut évoluer jusqu’à quatre salons, un magasin, une salle de cérémonie, trois garages ou une salle de convivialité. Elle permet l’accroissement de l’activité sans gêner l’exploitation.

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

TB : Les crématoriums, bien sûr, sont l’objet de toutes les curiosités, mais la chambre funéraire en HQE ® intéresse par ses qualités de chambre funéraire économique et évolutive, mettant en avant une image d’entreprise dynamique, que les pompes funèbres valorisent auprès de leur clientèle et de la commune d’implantation. De plus, le faible coût de création, d’exploitation et la facilité d’entretien de ce type d’installation favorisera le développement de leur entreprise et facilitera leur gestion quotidienne.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

TB : Bien que moindre, le visitorat du salon s’est avéré de qualité. Un nombre substantiel d’entreprises de pompes funèbres ont été intéressées par nos produits et nous ont demandé de leur établir un avant-projet.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

TB : Nous avons de nombreux projets en cours de validation et il est encore trop tôt pour les présenter aux médias, néanmoins, je peux vous parler de la rénovation et l’agrandissement du crématorium de la Balme-de-Sillingy présidé par M. Boyer et dirigé par Mme Mas, projet ambitieux mené par une association crématiste gérant le crématorium. Cette reconfiguration permettra aux usagers de bénéficier des services d’une chambre funéraire de tout premier ordre et d’un crématorium entièrement reconfiguré, avec tous les derniers services multimédias nécessaires à un équipement moderne.
En préparation également, la chambre funéraire de Boulogne-sur-Mer sera une référence dont nous réservons le contenu à une prochaine parution.
 
CARRIER FEIGE RENAUD

Résonance :
Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Franck Vitalone : Une parure de lit réfrigérante en tissu antitache.

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

FV : Nos nouvelles tentures de chambres funéraires.
 
R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

FV : Les deux.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques uns de vos projets 2012 ?

FV : À ce jour, pas encore de projets pour 2012.
 
GIF DAY’S

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Zakaria HASSAN : Oui :
Le module planning pouvant être synchronisé avec toutes sortes d’agendas électroniques également via le Web.
 
Le module statistique complètement rénové intégrant la technologie Web.
Une messagerie électronique avec une capacité de stockage de 2Go vous permettant d’envoyer directement par email les documents provenant du logiciel GIF.

Une solution de système d’impression de faire-part et de cartes de remerciement en partenariat avec la société QUALIS concessionnaire XEROX France.

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

ZH : Toutes mais essentiellement le planning et les statistiques.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

ZH : Oui.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

ZH : La gestion des crématoriums.
 
DUCARME

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Vincent Roux :
Peu de grandes innovations cette année car nous nous sommes concentrés sur les mille petites choses qui peuvent faciliter la tâche quotidienne des utilisateurs (rangement des tables à signatures positionnement du chariot et des tréteaux, etc.).

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

VR :
Notre véhicule de cérémonie noir sur Vito extra-long a été particulièrement apprécié. Et notre cortège Constellos aussi !

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

VR : Notre organisation nous permet en effet de préparer les devis en temps réel et dans de nombreux cas les clients passent commande sur le stand.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

VR : Aucun des principaux véhicules de base pour la transformation en funéraire n’est modifié en 2012. Nous allons donc continuer à améliorer la qualité perçue par le client, la fiabilité de nos prestations et nous élargissons notre palette de services, depuis l’offre de financement jusqu’à l’immatriculation des véhicules.
 
ÉCO-URNE

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Brigitte Pinault Delvaux :
Oui tout à fait, l’innovation étant l’une des trois caractéristiques de la marque Eco-Urne. La première innovation a été tout d’abord notre première participation au salon funéraire de Paris. Cela nous a permis de présenter à une clientèle française et internationale un nouveau concept axé sur l’originalité du design, la personnalisation de tous nos modèles et l’écologie en proposant des produits respectueux de l’environnement. Par ce biais, une nouvelle offre de produits et la proposition d’alternatives élégantes et non restrictives aux professionnels représentent une réelle innovation. Les échos ont été très positifs : "un produit beau et innovant". Enfin, plus concrètement, nous avons présenté nos deux derniers modèles/nouveautés : Ancolie, une nouvelle forme d’urne funéraire pour les êtres humains et Oxalide, une urne funéraire pour les équidés, l’évolution de la législation autorisant désormais l’incinération des équidés en France.

R :
Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

BPD :
De manière générale, tous nos modèles ont été très bien accueillis. En effet, la personnalisation grâce au choix des formes, matières, couleurs ou options (photo, fleur, immersion) représente plus de 450 variantes et permet de répondre à un large ensemble de besoins et souhaits liés à une région ou aux familles. Notre nouveauté Ancolie, notre pyramide Dahlia ou notre premier prix Ixia ont été appréciés. Enfin, l’autre succès a été la présentation exclusive d’urnes funéraires pour animaux. Nombreuses sont les agences de pompes funèbres à l’affût de ce nouveau marché.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

BPD :
Les deux. Néanmoins, le salon funéraire reste principalement un lieu d’échanges et de prises de contacts pour une meilleure connaissance du secteur funéraire. Toutes ces informations recueillies doivent servir à mieux innover et concevoir l’offre de demain et à construire des partenariats sur un plan national et international. La crémation progresse régulièrement et le marché funéraire français connaîtra des adaptations. N’oublions pas qu’à ce jour il n’existe aucune norme entre les pays. Il se peut que les pays à taux de crémation historiquement élevé servent de référence.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

BPD : Nous pouvons vous confirmer que l’année 2012 sera marquée par la poursuite de nos innovations, le développement du conseil et du service auprès des agences de pompes funèbres ainsi qu’une sensibilisation croissante du grand public sur les solutions modernes et de personnalisation pour rendre à l’être aimé un dernier hommage digne et respectueux.
 
OBSÈQUES PRÉVOYANCE

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

Maurice Abitbol :
Les contrats de prévoyance obsèques.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

MA : En nombre supérieur à 2009

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

MA :
Continuer à essayer de convaincre les opérateurs funéraires de privilégier les organismes indépendants qui proposent des contrats obsèques en prestations personnalisées.
 
FUNERIS

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Thierry Ceotto : Toutes nos innovations sont exclusivement réservées à nos adhérents. Vous comprendrez que nous ne pouvons dévoiler nos stratégies dans la presse. En tout cas, nous développons sans cesse des services et des produits allant dans le sens de l’évolution de l’art funéraire.
Les entreprises FUNERIS sont indépendantes, implantées localement sur l’ensemble du territoire national. Elles assurent ainsi un service de proximité et connaissent parfaitement les attentes des familles. FUNERIS permet de développer, au niveau national, des besoins perçus au niveau local. Ce que nous pouvons vous dire, c’est que toutes les innovations FUNERIS naissent ainsi et dans un but précis : être à la hauteur de ce que les familles attendent de nous.
Le salon est pour nos adhérents un lieu de rencontre et d’échanges. Nous portons la plus grande attention à leurs remarques, leurs idées. Nous les étudions ensuite pour développer ensemble de nouveaux produits et services à l’image de FUNERIS.

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

TC : Au-delà des produits et services exclusivement réservés aux adhérents, nous en commercialisons certains à tous les opérateurs funéraires, bénéficiant de notre expérience.
Dans ce domaine, les visiteurs ont pu découvrir la nouvelle version de notre guide simplifié, qui a été totalement relooké au mois de juin : il est désormais en couleurs ce qui permet une meilleure lisibilité. La couverture est entièrement personnalisable. Son contenu reste inchangé ; son prix aussi.
Un produit notoirement reconnu par la profession a particulièrement retenu l’attention des visiteurs : il s’agit des formulaires de devis/bons de commande d’organisation d’obsèques. L’arrêté du 3 août 2011, applicable au 1er déc. 2011, a apporté une modification au modèle de devis réglementaire. Nos formulaires ont ainsi été mis en conformité et validés par les autorités compétentes. Le changement du taux de TVA fera l’objet de notre prochaine mise à jour.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

TC : Nous ne signons pas de nouvelles adhésions au salon. Nous discutons avec les prospects. Nous analysons leur dossier ; puis seulement après avoir pris contact avec les adhérents les plus proches, nous prenons notre décision.
Nous ne souhaitons pas faire des adhésions pour faire du nombre. Nous voulons avant tout conserver cette image de qualité. FUNERIS doit être vu comme un label. Les familles ne doivent pas être déçues de notre service. Donc nous nous employons tous les jours à faire en sorte que nos adhérents soient exemplaires.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

TC : Sans dévoiler nos secrets, nous allons accorder la priorité à nos adhérents, en favorisant l’échange  notamment par le biais d’intranet et de réunions notamment. Nous croyons fortement à la nécessité d’améliorer sans cesse nos produits et services proposés aux familles.
 
FRANCE FUNÉRAIRE

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Sylvestre Olgiati : Chaque édition du salon est une occasion unique de montrer notre savoir-faire et de présenter une grande variété de créations. Notre spécialité, la plaque funéraire, se trouve devant un défi permanent : comment apporter de l’innovation et renouveler sans cesse notre offre sans casser les Codes de la plaque souvenir ? Je pense que cette année nous avons prouvé notre compétence en la matière !
Nos créations ont eu beaucoup de succès : d’abord notre collection Cristal qui intègre des “diamants” de la maison Swarovski ®, c’est un très grand succès et une petite révolution. Notre association avec une grande marque “déco“ pour nos produits funéraires est une réussite totale. Nous avons signé une ligne de plaques très modernes, très actuelles qui constituent une collection brillante et très tendance. Le succès a été immédiat.
Nos autres créations ont bien plu également : Flora (bouquets en photogravure), Cuba, Pléiade (livres 3D en volume), ainsi que notre gamme de plaques sur le thème des animaux.

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

SO : Nous avons été récompensés par les encouragements sur tous nos outils de communication. Nous avons présenté au salon notre nouveau nuancier qui montre nos 30 coloris de granit disponibles, sous la forme d’un cube de carton (à monter soi-même très facilement) : il a eu un beau succès.
Les inters factices en carton, pour agrémenter les plaques en vitrines à un coût très modique, ont confirmé leur place. Notre catalogue est toujours très apprécié, ainsi que notre affiche sur les plaques à thème, qui évitent à nos clients de stocker des plaques un peu spécialisées.
Enfin, nous faisions passer sur notre stand un film documentaire de 5 minutes sur toutes les étapes de la fabrication des plaques. Tourné dans notre atelier quelques semaines avant le salon, c’est un support de communication important pour mettre en valeur notre savoir-faire et notre outil de fabrication. Ses qualités sont telles que de nombreux clients nous en ont fait la demande pour le montrer dans leurs points de vente, ce qui nous fait bien plaisir.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

SO : Nous avons enregistré un nombre de commandes en très légère augmentation, signe évident de l’intérêt de nos clients pour nos créations, mais avec un montant d’achat très bas, qui témoigne de la faible activité du marché funéraire ces derniers mois. Ce salon se classe donc parmi les très bons millésimes … sauf en matière de chiffre !
 
R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

SO : Nous avons une grande ambition pour 2012 : continuer à innover et à enrichir encore et toujours notre offre, ce que nous permet notre position de fabricant. Cela suppose cependant un travail important en interne pour maintenir notre productivité et rester compétitifs. Nous voulons continuer à apporter des produits à valeur ajoutée à nos clients pour que les familles puissent exprimer chaque souvenir de façon personnelle et appropriée.
Dans cette logique, j’ai un rêve d’actualité : décrocher le label “Origine France Garantie“ dont les médias et les politiques parlent beaucoup. Ce serait une vraie reconnaissance pour nos 36 ouvriers marbriers comme pour tous nos clients, et un signe de confiance en l’avenir dont nous avons tous besoin !
 
FCA MÉTIERS DU FUNÉRAIRE

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Olivier Chefneux : Nous n’avions pas d’innovations particulières dans les formations pour 2012. Comme nos stagiaires, nous attendons les mesures relatives au diplôme national afin de pouvoir diffuser le programme de formation applicable à cette nouvelle mesure. Mais tout est prêt !

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

OC : La formation d’assistant conseiller funéraire suscite toujours un fort intérêt. C’est en effet la plus complète et celle qui offre le plus d’opportunités professionnelles.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

OC : Le salon 2011 de Paris a été très riche en contacts et beaucoup se sont traduits en inscriptions. Nous sommes dans une projection supérieure à 2010 après le salon de Lyon.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

OC : Beaucoup de projets de formations sont en cours de réalisation. Encore un peu de suspens... Nous développons également un partenariat européen dans le secteur de la formation funéraire.
 
MEMOGRAV

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Sylvestre Olgiati : Mémograv, spécialiste de la plaque gravée le jour même et livrée en 24 h, a présenté de nombreuses améliorations de son site internet et du configurateur qui permet à tous les clients professionnels de réaliser très facilement leurs propres maquettes de plaques. Le site, réservé aux professionnels, permet désormais d’éditer directement un devis en prix de vente TTC, au nom et avec le logo de l’entreprise de pompes funèbres ou du marbrier.
Par ailleurs, nous avons lancé un nouveau produit, le Photo Metal qui élargit la palette des possibilités de reproduction d’un portrait : c’est un procédé unique de gravure inaltérable dans le métal qui donne un résultat très artistique.
Enfin, nous avons présenté le nouveau classeur de  Mémograv, avec les 1500 motifs à graver de notre propre collection, un vrai atout pour vendre des plaques personnalisées.

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

SO : Indéniablement, notre site internet est un vrai “booster“ pour les professionnels qui veulent vendre des produits haut de gamme à forte valeur ajoutée. Associé à une livraison en 24 h, c’est un produit moderne valorisant beaucoup nos clients, et offrant un vrai service supplémentaire aux familles qui peuvent choisir leur gravure avec des maquettes très réalistes en couleur.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?
 
SO : La fréquentation du salon nous a semblé bonne avec beaucoup de clients qui ont fait l’effort de venir nous rencontrer.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

SO : Nous avons quelques projets très intéressants pour des produits complémentaires avec un délai très court … mais chut … c’est encore confidentiel.
 
URNEA

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

Jean-Philippe Aznar : Notre module "Colonne CHRONOS"

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?
 
J-PA : Tout à fait. Le salon a été riche en contacts, et nous a permis de rencontrer plus facilement certaines entreprises que nous souhaitions démarcher.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

J-PA : Nous allons créer une gamme plus prestigieuse, déclinée sur le principe des colonnes antiques. Par ailleurs nous allons développer un réseau commercial, afin de mieux cibler notre distribution.
 
LE VOEU

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Olivier Hecquet, directeur commercial et marketing Le Vœu : Notre nouvel espace de travail "pro" sur le "net" pour nos adhérents, en mettant en place le premier "blog" de conseils juridiques dédié aussi bien aux chefs d’entreprises qu’à leurs salariés. Ce nouvel espace donne l’accès à une information juridique de 1er ordre et facilite la prise de bonnes décisions parfois rapides dans l’accueil d’une famille, dans la gestion d’un dossier funéraire ou dans les relations quasi quotidiennes avec toutes les administrations concernées par nos métiers.

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

OH : Notre offre "juridique" en ligne et l’ensemble de nos sites web dont avisdedeces.levoeu.fr qui aujourd’hui montre qu’il peut y avoir une autre alternative au format "presse" historique dans ce domaine. Le web permet aux familles un accès de plus de 24 h pour soutenir un proche, tout  en étant très vigilant ensuite sur la sécurité des données transmises.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

OH : En un peu plus d’un mois, 20 nouvelles entreprises indépendantes sont devenues  adhérentes à notre réseau. Nous sommes aujourd’hui un réseau de 527 entreprises.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

OH : À l’attention du réseau : une nouvelle offre en prévoyance obsèques et un challenge pour accompagner les entreprises du réseau Le Vœu dans leur production.
Et pour soutenir la volonté d’entreprendre dans nos métiers, nous mettons en place en 2012 un  concours à la création d’entreprise. Le Vœu est une très belle marque mais aussi une entreprise animée par l’esprit d’entreprendre, et à tous les niveaux dans nos équipes.
 
RIVAUD / INTERCAR FRANCE / EAGLE COACH EUROPE / INDUS AUTO

Résonance :
Lors du Salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui , lesquelles ?

Benjamin Rivaud : Nous essayons de faire en sorte que les salons funéraires se suivent mais ne se ressemblent pas ! Ainsi, cette édition 2011 a été pour nous l’occasion de mettre deux aspects en avant.

- Tout d’abord :
Notre nouveau partenariat avec Indus Auto et Eagle Coach en ce qui concerne les limousines funéraires. En effet, contrairement aux années précédentes où nous étions présents sur un unique stand Rivaud - Intercar, nous avons rassemblé au Bourget nos nouveaux collaborateurs sur un autre stand Rivaud/Indus Auto/ Eagle Coach. Vous avez donc pu découvrir nos nouveaux produits : la Mercedes Eneexis et la Lincoln Icon.

- La seconde nouveauté était :
La présentation du premier fourgon conçu par Intercar. Malgré la demande grandissante des pompes funèbres concernant les limousines funéraires, nous sommes conscients que le marché du corbillard fourgon est encore loin d’être en déclin. Nous voulions pouvoir proposer à nos clients un véhicule avant et après mise en bière qui puisse également être un véhicule d’accompagnement pour les cérémonies en limousines.

Nous avions demandé à Intercar de travailler sur un projet de véhicule polyvalent pour les pompes funèbres qui soit à la fois pratique et esthétique mais sans avoir l’air d’une camionnette. Ainsi, sur la base d’un Renault Trafic, nous avons imaginé le T350R, équipé d’un frigo de chez Frima - Concept et d’une finition en imitation carbone ; la petite touche "classe" de Rivaud - Intercar pour des convois moins conventionnels.

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

BR : Après sa deuxième année de lancement, on peut dire que la CN300 (limousine sur base de Citroën C5) connaît un vif succès. Nous sommes ravis de constater que nous ne nous étions pas trompés en proposant ce véhicule à la fois sobre et raffiné conçu spécialement pour le marché français et plus particulièrement pour les pompes funèbres qui souhaitent un passage plus discret du fourgon à la limousine.

Lors de FUNERAIRE PARIS 2011, la CN300 a une fois de plus attiré l’attention d’un grand nombre de personnes. Nous avons également constaté que la Lincoln Icon suscitait beaucoup d’intérêt  car elle était la seule voiture "américaine" présente au salon.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contact ?

BR : Oui nous avons eu des commandes et beaucoup de contacts très intéressants. D’année en année, nous ressentons à chaque fois un peu plus l’intérêt des pompes funèbres pour les limousines.

Et puis nous avons tous nos anciens clients qui savent qu’ils sont toujours les bienvenus sur nos stands pour venir déguster un Picon alsacien !

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

BR : Eh bien en 2012 nous avons prévu de mettre nos nouveaux partenaires Indus Auto et Eagle Coach en avant afin que les gens assimilent le fait que nous soyons devenus multimarques.

Nous allons également organiser un week-end semblable à celui que nous avions fait l’an dernier au château d’Apigné près de Rennes (35). Il s’agit de familiariser certaines pompes funèbres qui envisagent l’achat d’une limousine avec ce genre d'automobile. Nous créons des parcours où chacun peut manœuvrer et tester la maniabilité du véhicule, le tout dans un cadre idyllique afin de joindre l’utile à l’agréable.

Ce week-end "découverte" aura lieu cette année près de Lille les 21 et 22 avril 2012 et la liste des invités est déjà bien étoffée !
 
LE CHOIX FUNÉRAIRE

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Philippe Martineau : Oui, un nouveau concept low cost qui allie qualité et bas prix : Eco Plus Funéraire.

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

PM : Eco Plus Funéraire ! Ce nouveau concept a suscité beaucoup d’interrogations auprès des visiteurs. Tant sur la structure des offres que sur l’implantation des magasins.
La stratégie de croissance externe autour de ce concept a intéressé beaucoup d’indépendants qui se posent de nombreuses questions quant aux alternatives possibles pour contrer la concurrence ou éviter qu’elle ne s’implante.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

PM : Nous avons eu de nombreuses demandes de rendez-vous sur site. Aussi bien pour passer des magasins à l’enseigne Le Choix Funéraire que pour implanter des magasins Eco Plus Funéraire.
Sur le simple mois de janvier nous avons plus de 20 rendez-vous fixés pour nos animateurs.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

PM : L’un de nos projets est bien entendu l’implantation de magasins Eco Plus Funéraire. Plusieurs sont prévues sur le 1er trimestre 2012. Quoi qu’il en soit nous allons accélérer le déploiement de nos 2 marques et affirmer notre place sur le marché. À savoir : fédérer et représenter les indépendants dans le cadre du commerce associé et continuer ainsi à faire face aux autres formes de réseaux, franchisés et intégrés. 
 
M2F – MENUISERIE FUNÉRAIRE FRANCAISE

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Richard Feret : La présentation de nos produits destinés plus particulièrement à la crémation répondait à une attente du marché. Nous avons mis en valeur notre nouvelle gamme de capitons ébauchée lors du salon de Lyon.

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

RF : Au-delà de l’aspect produit, la communication entreprise sur notre rapport qualité/prix, la fabrication 100 % française et notre savoir-faire en matière d’accompagnement commercial a rencontré un franc succès.
 
R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

RF : Ce salon 2011 devrait être une bonne édition pour M2F. La fréquentation a été bonne et les contacts nombreux. Notre force de vente s’emploie dès maintenant à traiter avec succès les dossiers non finalisés sur le salon.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

RF : La société M2F est toujours à l’écoute du marché et de ses clients. Développant un partenariat étroit, elle se doit d’anticiper les évolutions en proposant les outils de vente et les nouveaux produits nécessaires. Sa réflexion portera sur ces deux axes.
 
STRADAL

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Patrice Monin, responsable commercial national funéraire pour Stradal : Nous avons présenté l’enfeu Tempo’ris. Certaines configurations de cimetières (pentes, terrains rocheux ou escarpés…) ne se prêtent pas à l’implantation de caveaux traditionnels. L’enfeu ou caveau aérien Tempo’ris permet d’occuper la déclivité pour y installer une sépulture hors sol, tout en optimisant la superficie disponible du cimetière. Il présente une résistance mécanique supportant jusqu’à 3 modules et peut accueillir éventuellement une terrasse végétalisée.
Son talon arrière facilite l’emboîtement et l’alignement des modules lors de la pose. Sa tablette frontale permet un fleurissement individualisé, prévenance toujours appréciée des familles.
Formes et couleurs de l’enfeu Tempo’ris répondent à la silhouette du columbarium Tempo, instaurant une continuité esthétique harmonieuse entre les espaces funéraire et cinéraire du cimetière.
Caractéristiques techniques :
- 1 cercueil par module, possibilité de superposer jusqu’à 3 modules.
- Tablette pour le fleurissement.
- Système de filtration sortie laiton ou PVC et bac de rétention des effluents.
- Ouverture frontale.
- Étanchéité assurée par un joint mousse.
- Également utilisable en caveau provisoire
- Option : des rouleaux facilitant la mise en place du cercueil.
 
R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?
 
PM : Les caveaux étanches NF rencontrent une forte demande des visiteurs soucieux de préserver l’environnement tout en optimisant la gestion des concessions et des terrains communs. En effet, l’étanchéité du caveau, garantie par Stradal, prévient la pollution des sols et assure la protection des nappes phréatiques ; le filtre épurateur, fourni et fabriqué également par nos soins, assure la non-contamination de l’air et l’épuration des gaz. C’est une solution sanitaire efficace qui permet une rotation plus rapide des concessions en terre commune à l’échéance des 5 ans grâce à l’accélération du processus de décomposition des corps. Sans oublier bien sûr l’amélioration des conditions de travail pour les équipes du cimetière.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

PM : L’objectif de ce salon n’est pas pour Stradal de concrétiser des ventes mais surtout de rencontrer nos clients, évoquer l’année écoulée et aborder les projets 2012. C’est également l’occasion d’écouter les problématiques des collectivités, des pompes funèbres et des marbriers pour développer et améliorer nos produits. C’est un moment privilégié de rencontres.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

PM : Nous allons mettre en ligne notre site web www.stradal-funeraire.fr dont l’objectif est de présenter des solutions techniques selon les préoccupations des marbriers et des collectivités.
 
MPPM - SYSCOLOR

Résonance : Lors du Salon Funéraire PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

MPPM - Syscolor : Le Passport Universal Eternity qui entre dans sa phase active de mise en place en inhumation et crémation et les Urnes Intemporelles d’identification Sécurisées en complément au Passport Universal Eternity

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

MPPM - Syscolor : Le Passport Universal Eternity mais pour nos 2 innovations, celle de la promesse faite de leur donner rapidement l’information par des traductions rédigées dans leur langue, italien, espagnol, anglais et allemand.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou des prises de contacts ?
 
MPPM - Syscolor : Au Salon Funéraire 2011 les prises de commandes n’étaient pas notre objectif.
En revanche, notre but était d’avoir un nombre important de contacts, il a été pleinement atteint.
Nous avons enregistré un grand intérêt pour les Passport Universal Eternity et les Urnes Intemporelles, aussi bien sur le plan national qu’international.
 
R : Pouvez vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

MPPM - Syscolor : Au salon FUNERAIRE PARIS 2011, l’OFPF nous a offert l’hospitalité sur son stand pour présenter nos 2 innovations.

À TANEXPO à Bologne en Italie, les 23-24 et 25 mars 2012, c’est la firme italienne BERTELLI qui nous a sollicités pour être présents sur son stand.

Nous y recevrons les visiteurs italiens et étrangers mais encore les visiteurs français que nous espérons très nombreux.
 
PIERREPOLIE.COM

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Raphaël Julien : Nous avons présenté notre nouveau concept de vente, la borne tactile, qui va permettre aux pompes funèbres partenaires de mettre à la disposition de leur clientèle un outil innovant et inédit pour la fabrication des plaques personnalisées.

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

RJ : L’outil internet que nous mettons gratuitement à la disposition de toutes nos entreprises partenaires.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

RJ : Nous ne prenions pas de commandes directement pendant le salon, mais avons eu de très nombreux contacts et notre concept de vente a reçu un accueil plus que chaleureux, ce qui nous motive à continuer dans cette voie. D’ores et déjà, à la suite du salon, de nouvelles entreprises ont commencé à travailler avec nous, et de nouvelles bornes ont été installées.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

RJ : Nous allons continuer à développer le site, ajouter des produits que nous travaillons également comme la lave émaillée, offrir de nouveaux services gratuits aux entreprises partenaires.
 
STONEST

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Franck Le Roy : Notre collection de monuments s’est particulièrement étoffée cette année et nous avons souhaité que le salon du Bourget soit le reflet de cette innovation. Ainsi 12 nouveaux monuments et 2 nouveaux granits ont été présentés au salon. Nous avons également enrichi notre gamme de monuments mixtes qui allient inhumation et crémation. Une demande de plus en plus courante qui a l’avantage de rassembler les familles et de respecter les volontés de chacun.
Nous avons également créé l’évènement le jeudi soir après la fermeture du salon. Dans l’une des salles du Hall, nous avons invité un conférencier afin de partager avec lui sa vision du bonheur dans l’entreprise et de nous donner quelques pistes pour savoir comment gérer des équipes heureuses de travailler. Une problématique bien connue des chefs d’entreprises. Cette intervention qui a réuni 70 personnes s’est déroulée dans une ambiance joyeuse avec beaucoup d’interactivité. D’ailleurs, la sécurité nous a poussés dehors tant les discussions, passionnées et passionnantes, risquaient de s’éterniser.. Un grand merci à nos invités et à notre conférencier, Jacques Laub, qui est venu de Suisse pour cette conférence… surprise.

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?
 
FLR : Les modèles d’entrée de gamme, mais très esthétiques OXNA et ATRIA ont été les plus vendus. Le nouveau granit indien Cat Eye a eu un succès important pour un lancement.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

FLR : C’est avec beaucoup de satisfaction que nous avons enregistré un nombre de commandes en hausse par rapport à 2009 et un nombre de contacts en augmentation également. Ce salon nous a surpris par son volant d’affaires et nous en sommes évidemment très heureux. Je profite de cet article pour remercier, au nom de toute l’équipe Stonest, les visiteurs qui se sont arrêtés sur notre stand.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

FLR :
2012 se voudra dans la continuité de l’élan de 2011.
- L’intégration d’une créatrice va nous permettre de proposer une nouvelle gamme de monuments qui respectera notre philosophie : des monuments esthétiquement et économiquement attractifs que le professionnel pourra facilement vendre.
- Le lancement de documents de ventes dont l’objectif est de faciliter les rotations des monuments d’exposition et d’augmenter les ventes et marges de nos clients.
 
POMPES FUNÈBRES DE FRANCE

Résonance : Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

Alexandra Rollet : En effet, nous avons présenté notre site internet Pompes Funèbres de France : http://www.pfdefrance.com et ceux de nos franchisés, chaque franchisé ayant son propre site internet (ex : http://www.avignon.pfdefrance.com), demande de devis en ligne, et la préconisation de marque que nous avons créée avec Pages Jaunes.

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

AR :
Notre enseigne Pompes Funèbres de France sans aucun doute. Les conditions simples et avantageuses, séduisent énormément les entrepreneurs de pompes funèbres soucieux de pérenniser leur entreprise.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

AR : Absolument. Des contrats ont été signés et d’autres en instance depuis le salon.

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

AR : Nous continuons à étoffer les services liés à l’enseigne et prévoyons la mise en place d’un logiciel de facturation sur simple abonnement. Nous continuons bien sûr notre combat contre les contrats obsèques "packagés" et sommes particulièrement ravis de la proposition de loi qui reprend tous les points sur lesquels nous souhaitons une prise de décision rapide.
 
BRAUMAT

Résonance :
Lors du salon FUNERAIRE PARIS 2011, avez-vous présenté des innovations et si oui, lesquelles ?

M. Brault : Le sablage zéro poussière.

R : Parmi vos offres, laquelle a rencontré le plus de succès auprès des visiteurs ?

M. B : Les machines à graver, les inters et les plaques de cercueil.

R : Cela s’est-il traduit par des commandes ou tout au moins des prises de contacts ?

M. B :
oui

R : Pouvez-vous nous dévoiler quelques-uns de vos projets 2012 ?

M. B : Mettre davantage l’accent sur la protection des opérateurs de la gravure-sablage.
 

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations