Partager avec un ami








Submit

Pour la deuxième fois, MIAMI FUNER a ouvert ses portes dans la ville de Floride qui, à cette époque de l’année, reçoit, pour le "spring break" (les vacances de printemps), des milliers de jeunes qui arrivent pour assister à des concerts ou, plus généralement, pour faire la fête dans un endroit qui offre toutes sortes de divertissements.

 

Tanexpo 2018
resizeimage whitesquare2

Ils y retrouvent les "snow birds" (les oiseaux de la neige), à savoir tous ceux qui, du Nord des États-Unis au Canada, passent l’hiver sous des cieux plus cléments que ceux des régions d’où ils proviennent.

Conference Service, la société mère de TANEXPO, a pris il y a deux ans la décision d’organiser, les années impaires (TANEXPO se tient durant les années paires), MIAMI FUNER aux États-Unis, avec l’objectif de rapprocher les producteurs européens des clients potentiels d’Amérique latine, qui sont toujours très motivés pour se rendre à Miami, car plusieurs des gros entrepreneurs du funéraire y possèdent des résidences secondaires, mais aussi parce que la langue la plus pratiquée est l’espagnol. Sans parler de la facilité pour y arriver vu les innombrables liaisons de Miami avec les villes du monde entier.

Le cru 2019 a été bon, si l’on s’en tient à l’avis de la majorité des exposants et aux réactions des visiteurs qui ont arpenté les couloirs de l’exposition pendant les trois jours d’ouverture. Comme toujours, les participants aux nombreuses conférences ont apprécié les interventions des différents orateurs en confirmant leur intérêt par une série très nourrie de questions à la fin de chaque présentation.

IMG 3851De gauche à droite, Giuseppe Bartolacci, PDG de Matthews, et Pietro Innocenti.

Quant aux produits, on a retrouvé une forte présence des fabricants d’appareils de crémation, et de tout ce qui concerne la crémation, à commencer par les urnes. Parmi celles-ci, un franc succès à été obtenu par UTERNEL, une société de Biarritz qui propose une urne élégante et sobre qui a obtenu le prestigieux "Prix Lépine", gage de qualité du produit à tous les niveaux.

Il est par ailleurs regrettable que la présence francaise n’ait pas été plus consistante. De véritables opportunités d’affaires se sont présentées aux nombreux exposants européens qui ont pu entrer en contact avec les acheteurs des entreprises les plus importantes d’Amérique latine (des groupes qui réalisent plusieurs dizaines de milliers de services par an) et il est vraiment dommage que les opérateurs de l’Hexagone aient été absents d’un tel marché, on ne peut plus rentable.

C’est un phénomène qui s’observe régulièrement dans tous les secteurs et, s’il est vrai que l’export français ne se porte pas trop mal, cela est dû surtout à la présence de quelques très grosses entreprises (Bouygues, Dassault, EDF, etc.) et à la vente d’armement.

Exactement l’opposé de ce qui se passe dans des pays comme l’Italie et l’Espagne où des PME très agressives n’hésitent pas à investir et à se battre pour conquérir de nouveaux marchés, en profitant aussi de la réactivité et de la flexibilité propres à des structures d’une taille réduite et prêtes à satisfaire les besoins du client dans le très court terme sans passer par les parcours décisionnels lourds et complexes, propres aux grandes organisations.

Le futur nous dira si cette "frilosité" disparaîtra, et l’occasion la plus importante sera certainement TANEXPO 2020 (Bologne, 26-28 mars) où des milliers de visiteurs en provenance des cinq continents (une soixantaine de pays au total) sont attendus. C’est le résultat d’une politique d’expansion internationale voulue par le créateur de TANEXPO, le regretté Nino Leanza, qui porte aujourd’hui ses fruits au bénéfice de tous les exposants.

Dans ce contexte, seulement trois semaines après la fermeture de MIAMI FUNER, l’équipe TANEXPO s’est rendue aux États-Unis, à Charlotte en Caroline du Nord, pour participer à la Convention et Exposition annuelle de la ICCFA (International Cemetery Cremation & Funeral Association).

Il s’agit d’un événement qui prend de plus en plus d’ampleur, réunissant un nombre très important d’exposants et de visiteurs, et qui est désormais comparable à l’autre événement funéraire aux USA, la NFDA, qui se tiendra en octobre à Chicago.

Là encore, on a eu confirmation des tendances que l’on retrouve dans le monde entier, à savoir la progression constante de la crémation et de tout ce qui l’entoure. Et là encore, la seule entreprise française présente aura été la biarrote UTERNEL qui, tout comme à Miami, a attiré l’attention d’un nombre important de clients potentiels, ce qui se traduira en un succès commercial qui sera la juste récompense de la détermination dont l’entreprise fait constamment preuve. Bref, un exemple à suivre par les confrères de la profession.

Les mois à venir seront riches en expositions dans le monde entier : Portugal, Espagne, Royaume-Uni, Pologne, Argentine, États-Unis, Russie, Le Bourget. TANEXPO, en poursuivant sa politique de recrutement d’exposants et de visiteurs, sera présent partout pour dépasser en 2020 les records battus en 2018.

Pietro Innocenti

Résonance n°149 - Avril 2019

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations