PHOTO 2Nouvelles dates, nouveau lieu pour la deuxième édition du Salon Funéraire Grand Sud qui s’est déroulé les 13 et 14 juin derniers… Voici donc un premier retour de quelques participants.

 

Les Empreintes Salon Grand Sud 00043Trois questions à Antoine Van Goethem, société Les Empreintes

Résonance : Quelles sont les principales raisons qui vous ont amené à participer au salon Grand Sud Toulouse ?

Antoine Van Goethem : Nous souhaitions rencontrer les pompes funèbres du Sud-Ouest de la France qui ne se déplacent pas forcément à Paris pour découvrir les nouveautés du funéraire. Et pour le commercial nous représentant sur ce secteur, c’est un moyen de créer des liens avec ses clients.

R : Sachant que celui-ci a une vocation régionale – pouvant être complémentaire de celle de Lyon –, comment avez-vous ressenti le choix du lieu et des dates (avant l’été), en matière de fréquentation, de richesse des échanges avec les opérateurs locaux, etc. ?

AVG : Nous avons été plutôt satisfaits de ce salon en termes de qualité de contacts ; pour ce qui est de la fréquentation, elle n’était pas importante, mais qualitative en ce qui nous concerne. Les opérateurs locaux, avec qui nous avons échangé, sont les premiers à trouver un intérêt à ce salon. Ça ne les oblige pas à monter jusqu'à Paris pour découvrir de nouveaux produits comme les bijoux Les Empreintes qui permettent aux familles qui le souhaitent de garder un souvenir de l’être cher sous forme d’empreintes, de texte ou même de dessins gravés sur un bijou en or et ou en argent massif.

R : Ce salon a-t-il été pour vous "apporteur d’affaires", avec de nouveaux clients potentiels et/ou avec la signature de nouvelles commandes, déjà engagées ou pas ?

AVG : Ce salon a été pour nous un salon "apporteur d’affaires", avec de nouveaux prospects potentiels et la signature de nouveaux clients. L’idée de prendre une empreinte via une appli-cation et de pouvoir créer le bijou en ligne directement avec la famille est quelque chose qui a séduit de nombreuses pompes funèbres.

R : Quels sont, à votre avis, les points forts à retenir ainsi que les axes d’amélioration possibles ou souhaités à transmettre à l’organisateur ?

AVG : Je pense que les axes d’amélioration possibles sont sur la notoriété de l’événement, qui va aller en grandissant tous les ans pour que plus de professionnels du secteur viennent à se déplacer sur ce salon. Nous pensons que, pour Les Empreintes, ce type de salon est un moyen intéressant pour rencontrer des pompes funèbres en dehors de leurs établissements.

Résonance n°152 - Juillet 2019

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations