PFI TourSi l’on devait établir un classement national des plus beaux crématoriums, celui de Tours figurerait indéniablement parmi les trois premiers. Construit en 1988 dans l’enceinte du cimetière paysager de Tours-Sud, il a fait l’objet d’adaptations successives afin de répondre aux exigences de familles, mais aussi à l’évolution significative de la crémation dans la région tourangelle. Cette évolution permanente est le fruit d’une réelle volonté politique d’apporter un équipement de qualité doté de services annexes, qui feront sans aucun doute école au plan national. Commentaires et réponses…

 

Les PFI de l’agglomération tourangelle, sous la direction générale de Marie-Claude Chéramy, ont en charge la gestion du crématorium intercommunal de Tours. La SEM funéraire tourangelle est également gestionnaire de deux chambres funéraires situées à Saint-Cyr-sur-Loire et à Tours.

L’un des atouts du crématorium de Tours, situé sur le territoire de la commune d’Esvres-sur-Indre à quelques kilomètres de la capitale tourangelle, est d’être construit au sein du cimetière paysager de Tours-Sud. Pour celles et ceux qui visitèrent cet équipement lors de son inauguration il y a 21 ans, le contraste est saisissant. Les jeunes plantations de l’époque ont prospéré et c’est un écrin de verdure qui ceinture désormais l’équipement au sein d’un jardin où poussent de nombreuses variétés d’arbres et de plantes. L’environnement appelle à la méditation et dégage une atmosphère sereine et paisible qui charme le visiteur.

L’architecture contemporaine est tournée vers l’extérieur. De larges baies vitrées sont ouvertes pour permettre l’accès aux cérémonies dans la salle capitulaire dite salle des Cèdres, qui dispose d’une capacité d’accueil de 140 places, mais également de dégagements, ce qui permet en cas d’affluence hors normes d’accueillir une assistance nombreuse. Un équipement audio et vidéo numérique vient compléter le dispositif, assurant ainsi la réalisation de cérémonies personnalisées et de grande qualité. Il est à souligner le remarquable travail des architectes, notamment pour ce qui est de l’acoustique du lieu, où la mixité entre le minéral du sol s’allie entre revêtement mural et zénithal en bois.

Il existe également une seconde salle de cérémonie aux dimensions plus modestes, mais tout aussi intéressante et répondant aux mêmes dispositions décoratives. La salle des Fougères accueille une assistance de 50 personnes assises, et offre une vue sur le patio et son jardin floral.

pour photo 1 2

Un dispositif technique prévoyant

La partie technique a également fait l’objet d’un soin particulier. Trois appareils de crémation et leur dispositif de filtration permettent d’exécuter un nombre de crémations important sans rupture du service par les indispensables travaux périodiques de réfection des appareils, et ce, depuis 2016. La salle d’introduction des cercueils permet un accueil du public en toute sécurité grâce à un système technique original de visualisation. Une large baie vitrée peut être ainsi occultée ou transparente à volonté, par la diffusion au sein du verre d’un courant électrique qui active les particules entrant dans sa composition. Lorsque la famille est conduite dans la salle de visualisation, la paroi de verre est opaque. Elle ne retrouve sa transparence qu’au moment ultime de l’introduction.

Le système de filtration est opérationnel sur les trois appareils et permet ainsi une réduction significative des rejets atmosphériques liés à la crémation, en conformité avec les textes législatifs et réglementaires. Pour mémoire, le nombre de crémations à Tours a connu une progression importante. De 2 145 opérations en 2014, il est de 2 392 pour l’année 2018. De très nombreux opérateurs sont usagers professionnels du site, ce qui confère à cet équipement un intérêt particulier, ainsi qu’une valeur ajoutée indéniable et reconnue.

Un espace de convivialité lumineux et confortable

L’accueil des familles est essentiel dans le processus de la crémation. Outre la qualité de la cérémonie qui peut être confessionnelle ou laïque, il est toujours un point délicat qui devait être résolu. L’instant d’après où, cérémonie terminée et crémation en cours, les familles se retrouvent toujours quelque peu désemparées, et souhaitent se rassembler pour partager quelques instants de convivialité avec leurs proches.

Un nouvel espace de convivialité est à leur disposition dans un bâtiment à part, situé à quelques mètres du crématorium. Lui aussi est d’architecture contemporaine, en harmonie avec celle du crématorium, assurant ainsi une continuité au niveau de l’impression visuelle sensible des lieux, et disposant d’accès et d’ouvertures vers l’extérieur et sur une nature exubérante.

Cet espace est composé d’une café-téria qui permet d’obtenir en libre-service des boissons chaudes ou fraîches et collations dispensés par des automates. Une salle de convivialité privatisable est conçue pour recevoir les membres d’une famille tout en disposant des services d’un traiteur, proposé par le crématorium ou de son seul choix. Un personnel dédié encadre la famille, assiste et répond à ses besoins. Les enfants se voient proposer des lectures ou des dessins à exécuter afin d’occuper leurs impatiences.

La valeur ajoutée de cette salle réside également dans les moyens audiovisuels mis à disposition. L’assistance peut illustrer ce moment avec des vidéos de famille ou des musiques de fond à leur convenance. Cet espace est disponible au préalable sur réservation, et uniquement dans le prolongement de la cérémonie. En moyenne, cet accueil se répartit sur un court moment, un sas de décompression où la parole laisse place à la douleur de la séparation.

Une inauguration originale et porteuse de sens

Le 23 octobre dernier, de nombreux élus de l’agglomération tourangelle ainsi que les représentants associatifs et crématistes s’étaient donné rendez-vous pour consacrer le nouvel équipement dédié aux familles au sein du crématorium de Tours. Parmi eux, citons Sébastien Marais, membre du bureau de Tours Métropole délégué au crématorium, Brigitte Garanger-Rousseau, présidente de la SEM des Pompes Funèbres Intercommunales (PFI) de l’Agglomération Tourangelle.

Les inaugurations se font généra-lement sur le même mode opératoire. Pour Renaud Peters, le nouveau directeur du Crématorium de Tours "La proposition d’une salle de convivialité ne peut être vécue comme l’offre d’un service de plus, mais se doit d’être porteuse de sens, initier à ce titre une réflexion nouvelle qui vient compléter enfin l’ensemble de nos devoirs envers les familles". Marie-Claude Chéramy, directrice générale de la SEM PFI de l’agglomération tourangelle souligne "qu’à cette occasion, nous avons porté notre réflexion sur la thématique du "Repas funéraire", et pour ce faire, nous nous sommes portés vers les travaux d’Hélène Zwingelstein, docteure en anthropologie sociale de l’EHESS et chercheuse associée au Centre d’études en sciences sociales du religieux (CéSor). Le concours de l’association crématiste de Touraine et de l’Indre a été également un apport précieux".

Interrogée, Hélène Zwingelstein précise : "À travers les époques et les lieux, l’exposé a repositionné la pratique du repas funéraire au cœur de l’expérience rituelle de passage du deuil. Plus qu’un simple temps de détente suite à la cérémonie, le repas commun entre les proches s’inscrit comme une étape constituante du rituel d’obsèques. Il réunit les vivants et les morts, le temps d’un partage, à travers la nourriture et les souvenirs évoqués, le goût et les émotions qu’il suscite. "L’action" rituelle efficace, multi sensorielle peut alors avoir véritablement lieu."

Eric Dreneau, discret et efficient directeur général délégué de la SEM PFI de l’Agglomération Tourangelle, s’est particulièrement investi dans le projet, et souligne en conclusion : "Aujourd’hui, alors que l’organisation d’un temps de restauration peut être difficile à mettre en place pour les proches des défunts (manque de lieux adaptés à proximité, familles éclatées, distance aux traditions, mort à l’hôpital…), l’ouverture d’une salle in situ au crématorium de Tours-Sud a représenté l’occasion idéale de rappeler ces fondements essentiels à la pleine prise en compte des besoins des familles. Nous sommes heureux d’être porteurs de ce projet, valorisant humainement et professionnellement ambitieux, mais également et surtout, d’un réel apport aux familles en deuil pour la conclusion de cette journée particulière qu’est la crémation de leur défunt."

Une information claire et précise

Afin de relayer l’information auprès des familles, le crématorium de Tours édite une documentation relative à ce nouveau service, où tout est détaillé et tarifé selon deux formules packagées distinctes. Les familles ont toute liberté de faire appel au traiteur de leur choix. Dans la salle de réception, le traiteur choisi par la famille est alors en charge du service qui, dans tous les cas, doit se limiter à de la restauration légère relevant de la simple collation. Il n’est donc pas possible de cuisiner sur place. La durée de la réception ne peut pas dépasser une heure et demie (90 min) afin de permettre à d’autres familles de bénéficier à leur tour de cette salle. La capacité de cet espace de convivialité est de 100 personnes.
Faire école et ouvrir de nouvelles voies

Il ne fait aucun doute que ce type de service fera école auprès d’autres services funéraires en capacité de mettre en œuvre une telle disposition. Pour Marie-Claude Chéramy, il en est de la responsabilité des services funéraires publics. "Nous portons un regard attentif sur l’évolution contextuelle et permanente des exigences des familles. Le traitement des obsèques, et à plus forte raison d’une crémation, n’est pas le même que celui constaté il y a une dizaine d’années. Les familles se tournent vers de nouvelles formes d’hommage où la personnalisation est essentielle. Le "Repas funéraire" est l’une de ces voies, empreinte d’humanité, de partage, de sensibilité. C’est une composante déterminante de la cérémonie, sa continuation sur le registre de la parole et de l’offrande".

Jétôme Maniaque

Résonance n° 155 - Novembre 2019

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations