Le 12 mars dernier à Angers (49), à l’occasion de l’inauguration du magasin EcoPlus Funéraire, enseigne "low cost" du réseau de commerce associé "Le Choix Funéraire", Philippe Martineau, directeur général, s’est penché sur les perspectives de développement et le modèle économique innovant des magasins EcoPlus Funéraire.

 

 

Logo-Choix-2013

 

logo-ECO-PLUS-FUNERAIRE

 

Philippe-MARTINEAUPhilippe Martineau, directeur général "Le Choix Funéraire".

 

Deuxième opérateur français en parts de marché et premier réseau de commerçants indépendants du funéraire, "Le Choix Funéraire", créé il y a 20 ans avec la volonté d’entreprendre et d’être toujours plus performant, va déployer d’ici à 2015 un réseau de 100 points EcoPlus Funéraire sur l’ensemble du territoire national et envisage un déploiement sur l’Europe du Sud, pour accompagner au mieux les familles dans leurs démarches, en tant que marque du funéraire défendant les valeurs coopératives et de proximité. L’ambition est de devenir très rapidement le leader sur le marché funéraire "low cost".

En 2012, la France a enregistré 571 000 décès, nombre en augmentation, puisque ces dix dernières années on n’en comptait, en moyenne, que 540 000.

 

Un engagement militant : des obsèques accessibles pour tous

 

Alors que le coût moyen des obsèques en France s’élève à 3 500 €, les magasins EcoPlus Funéraire proposent une offre initiale à 1 250 €, grâce à un resserrement de la gamme, au bénéfice d’un service d’accompagnement de qualité pour les familles. Ils veulent répondre à une clientèle recherchant une offre simple et transparente, s’adaptant à tous les budgets.

"Nous luttons pour la transparence sur les coûts de la fin de vie et nous défendons le droit de chacun, quel que soit son statut socio-économique, de vieillir et mourir dans la dignité", précise Philippe Martineau en expliquant que : "Le low cost est très différent du discount". En effet il s’agit d’une philosophie qui met en avant un nouveau modèle économique optimisant les coûts de production pour que les familles aient accès à des obsèques de qualité pour un prix transparent et plus juste toute l’année. "Le low cost" dans le secteur funéraire est d’ailleurs un véritable modèle économique novateur ; en effet 85 % de nos produits sont fabriqués en France. C’est une nouvelle offre commerciale qui vient compléter l’offre traditionnelle. C’est aussi une véritable stratégie de développement d’entreprise qui se positionne dès à présent sur un nouveau segment du marché ; une opportunité de croissance pour des opérateurs indépendants. Ecoplus Funéraire est une véritable alternative au marché discount. À terme, "le low cost" représentera vraisemblablement 15 % de l’activité funéraire en France.

"Face à un accroissement de la paupérisation, il faut être conscient de l’évolution sociétale et adapter ses prestations" ajoute M. Martineau qui considère que l’accent doit être mis en priorité sur l’accompagnement des familles. EcoPlus répond ainsi à l’inquiétude des Français sur leur pouvoir d’achat en apportant une réponse durable, centrée sur un service d’accompagnement de qualité et non pas sur un service bradé. Il ne se limite pas non plus au marché des plus démunis. Son offre touche en effet tous les segments de la population "Acheter du Chanel n’a jamais empêché d’aller chez Lidl", ironise-t-il.

 

RES89P12a

Façade EcoPlus Funéraire Angers.

 

Des perspectives de développement prometteuses

 

Marque qui défend les valeurs coopératives et de proximité, EcoPlus Funéraire veut redéfinir les comportements d’achat dans le funéraire en France et au-delà.

L’offre "low cost" séduit d’abord les zones urbaines car en territoire rural, les familles sont en général à la recherche d’une offre plus traditionnelle. Il faut un bassin de plus de 100 000 habitants pour qu’une concession EcoPlus Funéraire trouve son équilibre. Ainsi, après les premières implantations réussies à Château-du-Loir, le Mans, Nice, Marseille, Lyon et dernièrement Angers, des magasins EcoPlus Funéraire ouvriront cette année à Vannes, Clermont-Ferrand, Bordeaux, Toulouse, Paris, Rennes et Bruay-la-Buissière.

L’Europe sera ensuite en ligne de mire : EcoPlus Funéraire prévoit ainsi des ouvertures, très prochainement, en Belgique, en Italie, en Espagne et au Portugal.

 

RES89P12b

Philippe Martineau, Fabrizio Tombini, Marie Thomas, Monsieur Duluard, Monsieur Nail, initiateurs du projet EcoPlus et Karim Madoun, Directeur de Marque.

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations