Mi-septembre, la société FIMO, qui s’est fait une spécialité de l’outillage pour les marbriers, organisait une journée portes ouvertes où furent associées de belle façon démonstration et décontraction. Avec, entre autres, présentation de sableuses, de sonos professionnelles, d’appareils de levage, puis, apéro et dîner dansant  au programme de la soirée…

À quelques semaines du salon FUNÉRAIRE PARIS, créé par la CSNAF (Chambre Syndicale Nationale de l’Art Funéraire) en 1987, revenons sur quelques points importants qui ont fait partie de l’ordre du jour de leur assemblée générale en mai dernier, notamment concernant le changement de lieu du salon, les préoccupations actuelles des professionnels adhérents et leur volonté d'information au grand public via le site décès-info.fr

C’est sous un magnifique soleil estival que s’est déroulé, le 8 septembre dernier, le TROPHÉE HYGECO 2015 dans le décor verdoyant, arboré et très élégant de l’International Club du Lys, à Lamorlaye.

À la suite du rapprochement en juillet 2015 entre Les Menuiseries Ariégeoises, SAPI et Carrier Feige Renaud, Bruno Barbe et Franck Vitalone annoncent la création de la marque : "Les Artisans du Funéraire".

Une récente étude du Groupe OGF fait apparaître une forte proportion d’obsèques civiles dans 34 départements. Cette tendance s’explique par la diminution de la pratique religieuse et par le développement du recours à la crémation favorisé par des infrastructures de plus en plus nombreuses sur le territoire.

 

Planning des conférences FUNÉRAIRE PARIS 2015

programme-funeraire2015-def

 

JEUDI 13H30-15H

LE POUVOIR DE POLICE DU MAIRE

Thèmes :

  • Le maire est détenteur du pouvoir de police des funérailles et des cimetières. A ce double titre, il autorise les inhumations et les exhumations et il doit veiller au maintien de l’ordre et de la décence.
  • Quels moyens à mettre en oeuvre pour garantir les droits du concessionnaire mais également lui faire respecter ses obligations ?
  • Quelle surveillance pour les travaux réalisés par les entreprises funéraires dans les cimetières ?

Intervenants :
Marie-Christine Monfort, chef de service des crématoriums de la Métropole européenne de Lille, secrétaire fédérale de l’UPFP, membre du CNOF,
Marc Faudot, chef du service des cimetières de la Mairie de Paris.

JEUDI 15h30-17H

Organisé par FUNÉRAIRE MAGAZINE

LABEL et INDICATION GEOGRAPHIQUE pour la FABRICATION FRANÇAISE des monuments et articles funéraires

Thèmes : Le décret d’application relatif aux appellations géographiques protégeant les produits industriels et artisanaux a été signé le 2 juin dernier. Grâce au travail du SNROC et des associations régionales, en particulier les Granitiers bretons et l’association Pierre de Bourgogne, la pierre naturelle est éligible au dispositif. Elle se positionne ainsi au niveau du Savon de Marseille, de la Porcelaine de Limoges, de la Dentelle de Calais, des Espadrilles de Mauléon ou des Couteaux de Laguiole... Déjà certains granitiers utilisent des labels régionaux certifiés « fabrication française ». Il sera intéressant de confronter ces différents dispositifs aux pratiques commerciales des marbriers et à la vision que peuvent en avoir les consommateurs.

Intervenants :
Laurent Remle (Marbrerie Meazza), Jean-Louis Vaxelaire (Graniterie Petitjean), Philippe Robert (La Générale du Granit), Marc Manzini (articles en granit).

Modérateur :
Claude Gargi,
directeur des publications de FUNERAIRE MAGAZINE

 

VENDREDI 11H-12h30

Organisé par RÉSONANCE

RÈGLEMENTATION, PROFESSIONNELS FUNÉRAIRES ET COLLECTIVITES…
UNE BONNE COORDINATION EST-ELLE POSSIBLE ?

De la simplification des démarches administratives - vacations de police, scellés, etc. - aux dépôts en mairie des devis modèles en passant par la mise aux normes des équipements de crémation, l’installation de sites cinéraires et les nombreux dossiers relatifs aux concessions funéraires… Tous ces sujets sont autant de problématiques que le législateur tente de règlementer à bon escient, mais qu’en est-il du point de vue des professionnels funéraires et des collectivités ?

Intervenants :
Débat en présence de Jean-Pierre Sueur, sénateur du Loiret, vice-président de la commission des lois du Sénat, un représentant de l’Association des Maires de France, Marie-Claude Chéramy, présidente de l’Union du Pôle Funéraire Public (UPFP), Richard Féret, directeur général délégué de la Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie (CPFM). Philippe Dupuis, professeur de droit public, formateur de droit funéraire pour les fonctionnaires territoriaux au CNFPT, Marie-Hélène Pachen-Lefèvre, avocat associé, Cabinet Seban & Associés.

Modérateur :
Steve La Richarderie,
rédacteur en chef adjoint de Résonance

VENDREDI 15H-16h30

Organisé par le Comité National d’Ethique du Funéraire avec l’appui de la CPFM

« RITES FUNÉRAIRES : LES RÔLES RESPECTIFS DU RELIGIEUX ET DU PROFESSIONNEL JUSQU’ Où RESTER à SA PLACE… »

La plupart des funérailles demeurent religieuses (70%). Toutefois, les attentes des familles ont changé, les ministres du culte ne sont pas toujours présents et les professionnels sont parfois appelés à les suppléer sur certains aspects. Comment veiller à répondre aux demandes actuelles sans aller au-delà de son rôle ? Le Comité National d’Ethique du Funéraire (CNEF) a mené un travail de clarification avec des représentants des quatre principaux cultes en France et des professionnels avec l’appui de la CPFM.

Intervenants :
Damien Le Guay,
philosophe écrivain, président du CNEF, représentant la partie « être »,
Michel Marchetti, opérateur Funéraire, co-président de la CPFM, représentant la partie « faire »,
Pierre Larribe, responsable juridique de la CPFM, représentant la partie « devoir ».

 

SAMEDI 11H-12H30

Organisé par RÉSONANCE et la CPFM

PRÉVOYANCE FUNÉRAIRE

Adaptation et vigilance des Banques/Assurances et autres Mutuelles face aux évolutions des demandes et attentes des souscripteurs.

 

Intervenant :

Michel Marchetti, opérateur funéraire, co-président de la CPFM.

Avec la participation de l’ensemble des exposants du salon concernés par le sujet.

 

 

 Modérateur :
Steve la Richarderie,
rédacteur en chef adjoint de Résonance

 

Pour télécharger le programme, cliquez ICI

 

 

 

 

 

Fédération Française de Crémation (FFC)

En cette période de Toussaint, beaucoup de nos concitoyens vont rendre hommage à leurs défunts et, de ce fait, vont peut-être réfléchir à leur propre devenir et à leurs funérailles.

Mais est-il besoin d'aller dans un cimetière, qui plus est à la Toussaint, pour penser à ses "chers disparus" ?

Non, un objet, une photo, un écrit, une odeur, une chanson suffisent ! Sur ce point aussi, les habitudes changent, la "tradition" se perd… Il suffit, pour s’en convaincre, de voir le triste état de certaines tombes à l’abandon dans les cimetières.

En ce qui concerne la crémation, elle instaure incontestablement un nouveau mode de relation au défunt : l’intériorisation du souvenir ("Le vrai tombeau des morts, c’est le cœur des vivants").

Les mentalités et les modes de vie ont changé, avec des familles de plus en plus éloignées géographiquement, voire éclatées et recomposées. L'individu veut, de plus en plus, décider de son devenir après la mort. Il a la liberté de le faire (liberté reconnue dans notre pays depuis 1887). Encore faut-il qu'il l'exerce, qu'il exprime son choix et dicte ses volontés. Celles-ci doivent être absolument respectées, ce qui n'est pas toujours compris, ni admis par les proches, surtout quand ils n'en sont pas informés auparavant... Pourtant c'est la loi ! En cas de non respect, le Code pénal (art. 443-21-1) prévoit que "toute personne qui donne un caractère contraire à la volonté du défunt, ou qui en a eu connaissance, sera punie d'une peine de 6 mois d'emprisonnement et de 7500 € d'amende."

Conseiller, accompagner les familles, les aider à préparer les obsèques, et notamment la cérémonie d'adieu (quand la cérémonie est civile, ce qui est majoritairement le cas pour le mode d'obsèques par crémation), c'est le métier des opérateurs funéraires, mais c'est aussi le rôle citoyen, bénévole et désintéressé du mouvement crématiste, grâce à l'action de toutes ses associations.

Sauf refus exprimé ante mortem par la personne concernée, il faut une cérémonie, donc une ritualisation, aussi bien pour l'hommage avant la crémation que lors de la remise de l'urne cinéraire, voire pour la dispersion des cendres (si telle était la volonté du défunt). Surtout pas de "vide" symbolique ! La cérémonie d'hommage peut alterner musique, poèmes, images, textes de réflexion, témoignages sur le défunt, sa vie professionnelle et sociale, des gestes symboliques... Ainsi réalisée, elle aide les vivants à mieux accepter la séparation physique d'avec le défunt, à rendre l'absence moins douloureuse en l'inscrivant dans un schéma logique de poursuite de vie. C'est la dimension cathartique, apaisante, des rites funéraires ! Et c'est une démarche à la fois philosophique et humaine.

Dans notre société en pleine mutation, n’est-ce pas un bon moyen que de consolider pour la crémation un repère rituel, symbolique, qui fait le lien entre la mort et la vie ?

"Car ce qui donne un sens à la vie, donne un sens à la mort" (Saint–Exupéry – "Terre des Hommes")

Jo Le Lamer
Président de la FFC

 

 

Une bâtisse rénovée et étendue pour le funérarium, un crématorium flambant neuf, un nouveau directeur et une équipe motivée, voici réunis les éléments idéaux pour amorcer le nouvel envol du Pôle Funéraire Public de l’Albigeois (PFP de l’Albigeois).

Lancé fin 2013, le "chantier" de la rénovation de l’image de ROC•ECLERC est rentré dans sa phase la plus active ! Cette nouvelle identité visuelle s’impose peu à peu sur l’ensemble du réseau et contribue à moderniser l’image de la marque pour les familles en deuil qui apprécient d’ores et déjà la qualité visuelle et la sobriété de l’ensemble, ainsi qu’en témoignent les affiliés.

 Une solution de financement participatif pour les obsèques.

Le Groupe OGF est heureux d’annoncer l’arrivée d’un nouveau partenaire. Un accord a été trouvé entre Pamplona Capital Management, qui reste actionnaire majoritaire, et “Ontario Teachers“ (le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario), pour faire rentrer ce dernier comme actionnaire minoritaire dans la structure capitalistique qui contrôle OGF, dans un premier temps à hauteur de 30 %, avant de monter à plus de 40 %. L’opération devrait être finalisée le 25 septembre prochain.

 

Pour sa 13e édition, qui s’est déroulée à la fin mai, Funermostra a vu le nombre de ses visiteurs augmenter de 16 %. Ces données confirment le climat d’affaires et d’optimisme ressenti tout au long de cette édition.

"Oh Ciel", c’est la nouvelle marque funéraire qui ouvre à Pézenas. La marbrerie Yedra devient donc opérateur de pompes funèbres et a décidé d’offrir des services aux prix les plus bas possible, mais en garantissant des prestations de grande qualité et toujours l’accompagnement des familles avec beaucoup d’humanité.

C’est à Opio, en Provence, que s’est déroulée, les 18 et 19 juin derniers, la Convention Roc•Eclerc 2015. À lieu exceptionnel, circonstances exceptionnelles, puisque cette Convention était l’occasion, pour le Goupe Roc•Eclerc, de fêter ses 30 ans d’existence. Entre séance plénière, ateliers de travaux, célébrations et échanges avec les nombreux partenaires venus pour l’événement, Sandrine Thiefine, présidente du Groupe Roc•Eclerc, a également décerné deux trophées d’honneur à deux franchisés historiques, en reconnaissance de leur engagement et de leur fidélité.

À Castres, à proximité du massif du Sidobre, un des premiers bassins granitique d’Europe, se déroulaient, début juin, les Journées Nationales Funéplus. L’occasion, sous le soleil castrais, de faire le point sur le réseau avec les affiliés, de dévoiler quelques nouveautés, de parler des perspectives 2015/2016, d’assister à de pertinentes conférences... et d’effectuer un parcours complet à la redécouverte de la marbrerie funéraire.

Réseau d’entreprises indépendantes créé en 1990, représentant aujourd’hui près de 250 points de vente, FUNERIS se démarque des autres enseignes par son mode de fonctionnement spécifique, sans doute issu de son origine associative. Aujourd’hui, sous le statut de SARL, elle effectue notamment son développement (augmentation du nombre d’affiliés) grâce à ses adhérents actionnaires (via la cooptation ou l’étude de candidature). Ces derniers se retrouvaient dans une ambiance amicale lors de leur assemblée générale, mi-juin à Lagord, petite localité mitoyenne de La Rochelle.

La SA UDIFE, qui exploite les marques Le Choix Funéraire et EcoPlus Funéraire, veut devenir le référent des entreprises funéraires qui veulent dire "NON" au succursalisme, à la franchise et à l’intégration capitalistique.

Un nouveau crématorium a ouvert ses portes le 19 mai dernier à Dunkerque. Dans le cadre d’une Délégation de Service Public (DSP), celui-ci est géré par la SARL Centre Funéraire Grand Littoral, filiale de la SARL Vandenbussche Pompes Funèbres et Marbrerie. Et coïncidence, cette dernière fête ses 125 ans cette année... un bel anniversaire réussi pour Hervé et Frédéric Vandenbussche. Rencontre avec Frédéric.

Chaque année, l’Association NAtionale des PErsonnels de Cimetières (A.NA.PE.C.) s’efforce de réunir ses adhérents dans une ville adhérente différente, et, ce 12 juin 2015, la ville de Levallois-Perret nous accueillait.

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations