PROMOTIONS

138,00 €75,00 € l'unité
39 produits en stock

Gérer un cimetière

60 produits en stock
Partager avec un ami








Submit

Lors de l’assemblée générale de la FFC à Tours les 30 et 31 mai derniers, trois groupes de travail, d’une trentaine de participants chacun, ont travaillé sur plusieurs thèmes. Le premier thème retenu concernait les devis type (Résonance n° 102). Le second thème portait sur les cérémonies et les hommages lors d’une crémation (Résonance n° 103). Le troisième et dernier thème introduisait une réflexion sur les comités d’éthique dans les crématoriums.

 FFC fmt

333396 5009093-mhn501- fmt
Jo Le Lamer,
président de la FFC

Notre premier propos a été de définir le concept "éthique" (terme qui ne plaît pas à certains) : c’est une réflexion sur les valeurs qui orientent et motivent nos actions. Cette réflexion s’intéresse à nos rapports avec autrui et peut être menée à deux niveaux :
1 - Au niveau plus général, la réflexion éthique porte sur les conceptions du bon, du juste pour l’accomplissement humain. Elle répond alors à des questions comme :
- Qu’est-ce qui est le plus important dans la vie ?
- Que voulons-nous accomplir ?
- Quels types de rapports voulons-nous entretenir avec les autres ?
2 - Au niveau individuel, nous constatons que nos actions sont le miroir de nos valeurs.

L’éthique professionnelle

Nous en sommes arrivés à l’éthique professionnelle, donc au niveau de la gestion des crématoriums, qui porte sur les valeurs motivant les conduites des professionnels et qui sont actualisées dans les Codes de déontologie : la réflexion éthique devient donc nécessaire pour résoudre les cas complexes et les conflits. Dans le domaine éthique, les décideurs ne sont pas guidés par leurs références personnelles. Ils font des choix rationnels et sont capables de les justifier en donnant des raisons telles que l’intérêt des usagers, la qualité de l’environnement, la sécurité du public.

Quels sont les buts d’un comité d’éthique (qui n’a qu’une voix consultative, il faut le savoir) ?

Les avis sont élaborés sous forme de réflexions, d’orientations générales ou de recommandations pour le personnel de gestion d’un crématorium.
Le fonctionnement d’un crématorium doit être suivi dans ses aspects humains et qualitatifs, notamment dans la relation avec les familles.
Les associations crématistes – telles celles de Nantes, Tours et Le Mans – qui ont mis en place des comités d’éthique ont donné leur composition :
- des membres cooptés ou des élus des collectivités territoriales,
- le gestionnaire du crématorium,
- le personnel du crématorium,
- la société civile, des usagers,
- l’association crématiste locale,
- des entreprises funéraires.

La participation des représentants des cultes a suscité un vif débat dans l’assistance, hostile dans sa grande majorité à leur présence. La laïcité a été évoquée vigoureusement, "elle n’exclut pas la spiritualité", chaque comité d’éthique ayant la possibilité d’inviter le représentant d'un culte ponctuellement. On a parlé de "non-exclusion".
Cette variété d’acteurs, regroupant toutes les personnes gravitant autour du crématorium, permet ainsi des échanges de points de vue différents, sur l’approche et la connaissance des problèmes de chacun, et une transparence des faits et de la gestion.
Le règlement du comité d’éthique doit être affiché au crématorium et adressé à toutes les entreprises funéraires.

Un-comite-d-ethique-au fmt La-creme-des-crematist fmt
Au centre, Claude Tavares,
président de l'Association
crématiste de Touraine (ACT)
lors de l'installation du comité
d'éthique et de déontologie
au crématorium de Tours-Sud.
L'initiative en revient à l'ACT
et aux gestionnaires
du crématorium,
Marie-Claude Chéramy
et Éric Dreneau.

Affiche d’une réunion
crématiste.

 

 

 

 

 

 

En général, les points concernés figurant à l’ordre du jour des réunions sont les suivants :

- tableau des statistiques sur l’activité du crématorium ;
- conditions humaines et matérielles d’accueil ;
- gestion des affaires de façon technique ;
- relations avec les entreprises funéraires ;
- mise en place d’outils pour connaître l’avis des usagers ;
- résultats des études et des enquêtes de satisfaction ;
- communication afin de mieux faire connaître les conditions d’utilisation du crématorium ;
- conférences publiques et journées de mémoire ;
- mise en place de rituels civils dans un esprit de tolérance et de laïcité.
Cependant, ce rôle de surveillance du comité d’éthique n’est pas évident pour tous. Car le comité d’éthique certes porte sur des questions techniques, mais doit aussi parler de l’humain !

Jean Chabert,CHABERT Jean fmt
vice-président de la FFC

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations