Promoteur d’une toute nouvelle version de son logiciel de gestion funéraire GIF, la société informatique Day’s Développement en présentera les dernières fonctionnalités ce mois-ci lors du salon FUNÉRAIRE PARIS.

 GIF

C’est un logiciel funéraire Gif très remodelé que la société informatique francilienne Day’s Développement s’apprête à présenter lors du salon FUNÉRAIRE PARIS, en ce mois de novembre. Une nouvelle version déjà en test chez quelques-uns de ses clients, et que les concepteurs pensent stabiliser pour fin 2017, avant de la commercialiser dès janvier. Au fil des retours des utilisateurs pompes funèbres, elle s’affinera, et des mises à jour seront faites.

Située à Asnières (Hauts-de-Seine), Day’s développe et modernise depuis 2004 ce programme de gestion d’entreprise GIF bien connu, mis au point en 1983, quand des adhérents de la Fédération Française des Pompes Funèbres (FFPF) avaient exprimé le besoin d’inventer cet outil.

La nouvelle version fait évoluer le langage, la présentation et le concept graphique du programme. "Il proposera une simplification de la saisie d’un devis, qui fait gagner en rapidité et en efficacité. Le logiciel sera désormais également interconnecté en ligne avec tous les services de l’État avec qui sont en contact les professionnels dans leur activité réglementaire (ministère de la Santé, préfecture, police…). Plus de fax, de mails pour faire une déclaration. Le programme disposera des liens utiles, et prendra en compte les évolutions de la profession. Nous avons fait des réunions avec des professionnels, des représentants de ministères, pour parler de ces interconnexions", précise Zak Hassan, l'un de ses promoteurs.

Une solution entièrement hébergée

Faciliter la démarche administrative, tout ce qui est réglementaire (dans un secteur aux multiples évolutions) et la démarche commerciale (facture, gestion du stock, catalogue) : voilà l’ambition du logiciel, proposé depuis 2007 en solution hébergée. "Nos clients viennent se connecter sur notre serveur, opérationnel en permanence, souligne Zak Hassan. Les pompes funèbres peuvent donc accéder à leurs données partout, depuis un ordinateur au bureau ou depuis un smartphone en déplacement, par exemple."

En tenant compte de la particularité des métiers du funéraire, GIF permet de suivre le déroulé de ses opérations après avoir reçu une famille en agence, et de construire efficacement un dossier.

"Dans la gestion, on doit prendre en compte beaucoup de contrôles par rapport à la législation et à la réglementation funéraires. On commence par saisir l’état civil du défunt, les coordonnées de ses proches, détailler les opérations nécessaires pour le convoi, puis on délivre un devis qui pourra se transformer en commande et en facture. Puis il y a le règlement par les familles. Figurent aussi des informations de statistiques, de comptabilité analytique, de gestion de relance, de contentieux, de gestions de multi-payeurs si c’est le cas…"

Vis-à-vis de ses clients, Day’s Développement a choisi une approche commerciale différente, basée sur la consommation réelle des professionnels qui la sollicitent, sur le nombre des dossiers qu’ils concrétisent et facturent. "C’est un concept qui fonctionne et que nos clients aiment. C’est flexible. Le dossier coûte 15 € en gestion informatique. S’ils travaillent beaucoup un mois et un peu moins le mois suivant, ou s’ils n’ont pas été jusqu’au stade de la facturation, il n’y a pas de surprise. Ils payent en fonction de leur activité et progressent en efficacité", conclut Zak Hassan.

Monuments : les marbriers ont leur logiciel 3D

Agence informatique et Internet, Day’s Développement propose notamment des logiciels dédiés aux métiers. C’est le cas pour les architectes, les comptables, les avocats. En matière funéraire, elle a ajouté au programme de gestion Gif une application utile aux marbriers. Commercialisée depuis 2010, conçue comme un outil d’aide à la vente, elle dispense d’avoir à présenter aux familles un catalogue papier qui ne donne qu’une vague idée du rendu. Là, à l’écran, une large bibliothèque propose de composer des tombales, des socles, des soubassements. On peut aussi déformer une pièce pour la personnaliser, pour faire un habillage de caveau, par exemple. L’outil est ludique et facile à utiliser, pour fournir une image réaliste en 3D. Plaques funéraires ou vases à fixer sur le monument sont aussi pris en compte. Si le client valide le visuel, on édite alors un devis, qui servira ensuite à la commande fournisseur et à l’établissement d’une facture client.

 

Olivier Pelladeau

Résonance n°135 - Novembre 2017

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations