Le marché des pompes funèbres en France n’est pas en crise, il est en mutation : il n’y aura donc pas de retour en arrière, et notre avenir est clairement devant nous. Dans l’adversité, il y a ceux qui se désespèrent d’un passé révolu, et ceux qui avancent. Chez UDIFE, réseau coopératif, nous savons que le développement de nos magasins passe par notre capacité à nouer des partenariats avec les prescripteurs de la prévoyance obsèques.

 Udife

Martineau P 2015b
Philippe Martineau,
directeur général UDIFE.

Ne jetons pas le discrédit sur notre profession

"Qui n’avance pas recule", ce proverbe résume pleinement la position d’UDIFE face aux profondes évolutions qui bouleversent le marché du funéraire. L’émission Secret d’Infos sur France Inter a annoncé la couleur : la mutation de notre secteur d’activité commence à intéresser les médias, et ce n’est qu’un début. Pourquoi ? Le titre du reportage, "Pompes funèbres : pompes à fric", en dit long : sous couvert d’une enquête d’investigation, ils proposent une vision caricaturale de notre marché, les gros contre les petits, pratiques dissimulées, arnaques clients, ententes…

Une réécriture de la réalité pour satisfaire leur course à l’audience. Ce n’est pas tant ces pratiques journalistiques qui me choquent, mais plus le fait que cela puisse jeter le discrédit sur toute la profession. Je perçois actuellement une fébrilité face aux enjeux qui se dessinent et un manque d’analyse globale. Il y a les "causeux" et les "faiseux", nous faisons clairement partie de la deuxième catégorie. En effet, nous n’avons pas attendu 2018 pour créer un réseau d’indépendants qui fonctionne. 

La nouvelle donne va favoriser les enseignes en réseau

Laissons là ces considérations médiatiques, et revenons aux vrais sujets qui nous occupent. Nous vivons une véritable révolution, et ma préoccupation est de faire en sorte que les commerçants indépendants du funéraire puissent tirer parti de cette nouvelle donne. Qu’on le veuille ou non, la montée en puissance de la prévoyance obsèques va retourner la polarité de notre marché. Plus d’un demi-million de nouveaux contrats ont été souscrits en assurance obsèques en 2015 (source : étude Xerfi Precepta : les services funéraires à l’horizon 2020), et le mouvement s’accélère.
Principale conséquence, la réalisation des prestations obsèques va progressivement glisser du niveau local (visibilité magasin, réputation, recommandation) vers une redistribution nationale, au bénéfice des magasins fédérés en réseau, sous des enseignes comme Le Choix Funéraire. Il est clair que ceux qui tireront leur épingle du jeu sont les réseaux qui auront la capacité de nouer des partenariats avec les acteurs de la bancassurance et des mutuelles. L’enjeu étant de fournir, via une plateforme, des solutions qui, d’une part, assurent la mise en relation des familles et des prestataires et, d’autre part, garantissent la bonne exécution des obsèques dans le respect des contrats signés. Étant entendu que c’est bien la famille qui aura l’entière liberté de contracter avec l’opérateur de son choix. À chacun de faire la preuve que son offre répond le mieux aux besoins exprimés.
Le développement du e-commerce funéraire en France se fera sur les mêmes exigences : une couverture nationale assurée par un réseau proposant une offre claire et marquetée.
Au vu de ces enjeux, le commerçant isolé aura du mal à appréhender cette évolution qui va de fait favoriser les enseignes disposant d’un réseau proposant une offre cohérente sur l’ensemble du territoire.
Avec ses réseaux de magasins sous enseignes Le Choix Funéraire et Eco Plus Funéraire, ainsi que son offre Tradition Funéraire pour les professionnels, UDIFE, tête de réseau qui coiffe l’ensemble du groupe, a anticipé ces mutations stratégiques profondes. Au cours de ces dernières années, nous avons défini et déployé un nouveau business-model et les solutions qui vont permettre à nos réseaux de répondre aux nouvelles attentes des bancassurances et des mutuelles autour d’une promesse : UDIFE connaît vos futurs clients et sait répondre à leurs demandes.

La force d’un réseau coopératif

Côté réseaux, UDIFE accompagne ses adhérents pour développer la rentabilité de leurs magasins. Nous leur proposons des conseils et des services pour développer la performance de leurs points de vente : audit et analyse du point de vente, centrale d’achats, services mutualisés (informatique, formation, assurance, conseil financier & juridique…), animation magasin (marketing, merchandising…).
UDIFE rassemble les commerçants indépendants du funéraire, et nous avons pour objectif de disposer en 2020 d’un réseau de 600 magasins pour 250 adhérents sur l’ensemble du territoire métropolitain français afin de répondre aux enjeux nationaux de la redistribution des contrats obsèques. Nous souhaitons réunir les indépendants qui sont conscients de leur isolement et de leur fragilité dans un environnement marché complexe. Rester autonome, transmettre, céder, s’affilier à un réseau… Pour assurer leur avenir, nous leur proposons de rejoindre UDIFE, le réseau qui défend leurs intérêts financiers et professionnels. Un réseau qui fonctionne en mode participatif, où les adhérents-coopérateurs contribuent aux décisions stratégiques. L’esprit coopératif, c’est associer la force d’un réseau à l’ancrage territorial, qui tous deux participent à la vie et au développement local.

Nous portons une éthique et des valeurs liées à notre métier

UDIFE, c’est aussi une vision militante de notre profession qui dénonce la financiarisation qui dévoie le funéraire. Nous sommes un réseau coopératif, ce qui garantit que notre capital est 100 % français, car il est détenu par ses adhérents, des commerçants indépendants du funéraire. Nous sommes convaincus que ce métier ne peut être laissé aux mains des spéculateurs qui, malheureusement trop souvent, dégradent la qualité de services et la relation humaine, ces dernières faisant toute la noblesse d’un métier sensible.

Le marché du funéraire ne doit pas devenir un business spéculatif. Nous défendons les intérêts d’un métier exigeant, pérennisé par les commerçants indépendants. Notre métier nécessite un fort engagement humain et professionnel. Il requiert un savoir-être et des compétences que seuls des professionnels formés peuvent exercer. C’est à ces conditions qu’il est possible de garantir des prestations et une relation de qualité dans les moments critiques de la vie des familles. Ce sont les commerçants indépendants qui sont les plus légitimes pour exercer ce métier séculaire.

Chez UDIFE, nous associons deux vecteurs de dynamisme : le volontarisme entrepreneurial des commerçants indépendants, et la force du modèle coopératif. Innovation, partenariats stratégiques avec les bancassurances, compétitivité du point de vente, intégration des nouvelles technologies, respect des valeurs intrinsèques à notre métier… Vous voulez vous développer, rejoignez le mouvement !

Philippe Martineau
Directeur général UDIFE

Résonance hors série n° 6 - Août 2018

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations