La France peut s’enorgueillir de compter des fabricants de cercueils talentueux dont la tradition de qualité remonte très loin. Pour l’entreprise CARLES, avant de fabriquer des cercueils, il est surtout question de menuiserie et d’ébénisterie. À partir du petit atelier local, la société s’est rapidement développée, pour devenir un acteur essentiel du marché funéraire français.

 

Carles

Atteindre ce rang convoité n’est pas le fruit du hasard, mais bien d’une parfaite écoute et observation des attentes des opérateurs funéraires, également des familles, une synthèse où la qualité est toujours présente et développée. Aujourd’hui, CARLES fait sa révolution, ou plutôt acte son évolution vers de nouveaux horizons, une étape importante dans l’histoire de la marque, qui augure d’un bel avenir. Entretien avec Jean-Marc Dellac, directeur général…

Résonance : Une entreprise est un organisme vivant qui écrit son histoire chaque jour. Quelles sont les ambitions de CARLES pour 2019, avec quelle structuration en moyens matériels et humains ?

Jean-Marc Dellac : Le départ d’une partie de l’équipe dirigeante de CARLES cet été, programmé depuis plusieurs mois, a été l’occasion d’une profonde remise en question. Ce redéploiement a abouti sur la décision de créer un comité de direction, dont l’un des membres n’est autre que le petit-fils du fondateur. La jeunesse et le dynamisme de ce comité seront des outils précieux de créativité et d’opérationnalité des solutions techniques. Ce comité de direction apporte donc une organisation structurée où toutes les parties et tous les acteurs de l’entreprise sont représentés. Cette vision, que l’on peut qualifier de plus globale, permet ainsi de prendre des décisions porteuses de sens pour l’avenir.

1TPM6TAL0 CT TALENSACCercueil Talensac.

Grâce à cette restructuration, l’entreprise a pris un nouvel élan pour 2019 qui se traduit par des améliorations constantes de notre productivité (augmentation du nombre de cercueils produits grâce à un aménagement des plages horaires de la production), la programmation d’un plan d’investissements sur la chaîne de production, ainsi qu’une consolidation du réseau de distribution (avec notamment l’intégration de notre 3e filiale : "Service Funéraire Catalan" à Perpignan. Cette transmission de témoin, comme toutes les transmissions de cette nature, doit être l’occasion de redéfinir les rôles et les responsabilités, mais surtout de tracer un cap d’objectifs matériels et moraux à atteindre pour le bien commun de l’entreprise.

R : Vous êtes un fabricant indépendant depuis l’origine de la société, malgré cela, pensez-vous qu’une communauté de moyens avec d’autres constructeurs pour la gestion commune de plateforme de distribution soit possible ou même souhaitable ?

J-MD : La société CARLES est une entreprise indépendante et familiale depuis plus de 50 ans, comme d’ailleurs la majorité des fabricants de cercueils français. Le marché du funéraire évolue vers une concentration importante de nos clients, et je pense qu’il est possible que nous devions envisager des adaptations afin d’offrir plus de compétitivité et de sécurité aux entreprises de pompes funèbres pour leurs approvisionnements. Pour l’instant, je ne peux pas encore me prononcer sur tel ou tel modèle économique, mais cette hypothèse fait partie de nos réflexions, comme je sais qu’elle peut également être partagée par mes confrères. Encore une fois, laissons de façon raisonnable du temps au temps.

1TCM37500 CT TOPAZECercueil Topaze.

R : La protection de l’environnement et la conscience civique qu’elle éveille en chacun de nous font désormais partie de nos priorités. Quelles mesures concrètes mettez-vous en place pour contribuer à cette préoccupation sociétale ?

J-MD : CARLES est une entreprise aveyronnaise, fière de ses origines et de son territoire. La démarche de la société en matière de responsabilité sociale a toujours été guidée par la devise de département : "Aveyron Vivre Vrai !".

L’engagement sociétal : une conviction guide le management de CARLES : bien-être et performance en entreprise font un couple heureux. CARLES a toujours eu pour objectif de fidéliser ses collaborateurs, parce que nous considérons que chacun peut donner un sens à sa vie professionnelle, dans son équipe et dans la durée, mais surtout, nous savons qu’un accomplissement et une reconnaissance professionnelles font des collaborateurs investis et pérennes pour l’entreprise.

Au niveau des ressources humaines, un pôle "recherche" a été mis en place, impliquant un management participatif qui permet à chaque salarié de développer ses compétences et de renforcer son sentiment d’appartenance à l’entreprise.
Concrètement, les postes et rythmes de travail ont été adaptés. Une écoute et une prise en compte des points sensibles ont permis de prendre des mesures correctives et de réduire la pénibilité des tâches. La voie de l’amélioration est une culture d’entreprise source de synergie et de satisfaction pour tous.

L’engagement environnemental : CARLES s’engage dans une démarche de réduction de son impact sur l’environnement :
- Sur les trois dernières années, les rejets atmosphériques de COV-Composés Organiques Volatiles ont été réduits de plus de 42 %, ce qui est une diminution notable de ce point de vue.
- Les nouvelles créations de cercueils répondent au critère du "100 % Hydro" : c’est-à-dire la suppression des solvants dans leur process de fabrication. D’un point de vue environnemental, ce procédé éco-responsable a un impact direct dans la baisse spectaculaire des rejets atmosphériques, mais également lors des inhumations et la dégradation des bois en terre.
- Le recyclage de nos propres déchets de bois est optimisé lors de leur réutilisation pour le chauffage du site et l’alimentation des chaînes de production ainsi que des chaudières gérées par les collectivités locales voisines.
- Les essences de bois que nous utilisons sont issues à 90 % des forêts françaises.

R : Quel est votre regard sur le funéraire hexagonal ? Y voyez-vous une évolution tant du point de vue structurel qu’humain ainsi que sur les produits proposés ?

J-MD : Le marché funéraire hexa-gonal se concentre et se structure sous l’impulsion de groupes financiers importants, tout comme beaucoup de marchés dans notre pays. Cette concentration ainsi que l’évolution de la crémation font que les produits proposés sont de plus en plus basiques et que le critère de prix est de plus en plus important. Nous devons nous adapter à cette nouvelle donne, en continuant à moderniser notre outil de production et à innover. L’enjeu économique et entrepreneurial consiste à maintenir un équilibre fragile, entre rentabilité, qualité et performance, afin de pérenniser notre activité et permettre à de nombreuses familles de vivre de leur travail. Cette préoccupation est partagée par toutes les entreprises du secteur. Pour CARLES, l’innovation sera donc centrale pour les années à venir, sans sacrifier à la qualité de nos produits, mais en restant compétitif.

CARLES, radiographie d’un compétiteur

Création de la société : 1962 pour la menuiserie, 1966 pour la fabrication des premiers cercueils. Création par Jean-Marie et Georgette Carles. En 1998, reprise de la direction générale par leurs enfants Sylvie et Jérôme, accompagnés de leurs conjoints respectifs, Jean-Marc Dellac et Jacqueline Carles.

- Production annuelle : 50 000 cercueils.
- Exportation : moins de 1 %.
- Site de production : Sonnac (12), 49 salariés.
- Établissements secondaires : 6 sur le territoire français, employant 14 personnes (commercial et distribution).
- Filiales :
• SO ME FU, à Vitrolles (13), 7 salariés ;
• La Ploermelaise, à La Croix-Helléan (56), 4 salariés ;
• Service Funéraire Catalan, à Perpignan (66) 4 salariés.
- Dirigeants : Depuis 2018, Sylvie et Jean-Marc Dellac + comité de direction de 5 membres.

 

Jérôme Maniaque

Résonance numéro spécial - Décembre 2018

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations