On parle beaucoup de préservation de l’environnement, mais, dès qu’il s’agit de franchir le pas vers des solutions concrètes, se dressent alors toutes formes d’objections. Certes, tout n’est pas blanc ou noir ; néanmoins, des réponses existent, et elles méritent une prise en compte. C’est la démarche de Memopack, animée par Tony Desmond et Jean-Bernard Lodey, dirigeants de SAV-PEN, une entreprise dynamique et créative qui n’hésite pas à se lancer à l’assaut de forteresses aux habitudes bien gardées. Commentaires…

 

Memopack

L’environnement et sa gestion resteront pour longtemps un débat passionné et passionnant. L’industrie papetière, longtemps présentée comme un pollueur, est en réalité un exemple en matière d’écoresponsabilité. Cette industrie a toujours eu une filière de récupération et de recyclage des papiers et cartons, et cela en fonction même de la nature de ses produits.

En effet, les papiers et cartons sont produits à base de cellulose, et ce, depuis plusieurs centaines d’années, d’où la collecte et le retraitement des fibres issues notamment de vieux chiffons ou de lin pour sa primo fabrication. "En 2000, l’industrie papetière s’est inscrite dans une démarche innovante dont le but était de recycler plus de 50 % des papiers usagés. Dans certains pays, nordiques notamment, ce taux était de l’ordre de 70 % sur cette année 2000. En 2013, l’Europe a atteint un taux spectaculaire de plus de 70 % en moyenne. Cela démontre plusieurs faits :
- Que notre industrie possède une filière de collecte et de retraitement des déchets particulièrement opérationnelle et efficiente ;
- Que nos produits issus du recyclage sont performants et apportent les caractéristiques mécaniques et qualitatives exigées par les entreprises.
Ce sont ces constats qui nous ont mis sur la voie de création de produits nouveaux, même si au passage cela bouscule légèrement les idées reçues", se plaît à souligner Jean-Bernard Lodey.
La proposition d’urnes en carton, une levée de boucliers ?

On assimile trop souvent le carton à une image de qualité dégradée, voire médiocre. En réalité, il n’en est rien. Beaucoup d’objets ou de conditionnements sont réalisés en carton, et sont d’une facture qualitative élevée (une majorité…). La qualité des papiers et cartons sont classés par groupes qualitatifs et font l’objet d’une norme européenne (EN 643). Les fibres traitées sont de plusieurs sources, rognures blanches non imprimées, déchets bureau, papier journal, emballages kraft, tout cela pour obtenir des pâtes de différentes propriétés.

P1080068

"L’idée de produire des urnes en carton vient avant tout d’expériences personnelles en tant que proche de défunts ayant fait le choix de la crémation comme mode de sépulture", précise Tony Desmond, et d’ajouter : "L’usage d’une urne métallique lors d’une dispersion nous avait surpris. Le métal, lors de sa production, a un impact environnemental certain, et ensuite, sa dégradation s’opère sur des délais beaucoup plus importants (plusieurs décennies) alors que celle du carton est de quelques semaines. Nous avons donc décidé de développer un produit avec notre expérience de façonnier. Se posait alors la question de l’impression ou non de ces urnes. Il y a deux écoles. La première est de simuler l’aspect d’un marbre ou granit par une impression de qualité, ce qui est réalisable sans aucune difficulté avec un réalisme saisissant. La seconde, laisser le carton vierge, naturel d’aspect, et mettre en œuvre un dispositif situé en base de l’urne afin de permettre l’écoulement des cendres lors de la dispersion en pleine nature ou dans un jardin du souvenir.

Nous proposons une solution mixte, imprimée avec ce dispositif de dispersion. Bien sûr, comme tout nouveau produit arrivant sur un marché, il y a les inévitables résistances des acteurs en place. Il y aura toujours de la place pour toutes les options, parce que personne ne peut se prétendre propriétaire du choix des familles. Ce sont elles qui resteront décisionnaires en fonction de leur éthique, mais également en fonction de considérations économiques, chaque jour de plus en plus vivaces. Il faut impérativement prendre en compte cette dimension. Enfin, le plus important reste le rituel d’accompagnement et de séparation avec la personne défunte ; ses cendres doivent être contenues dans un objet digne, empreint d'humilité, qui soit le reflet de qui était celui qui se trouve ainsi transporté vers sa dernière demeure. Nous sommes attachés à la dignité, et c’est pour cela que nos produits sont respectueux des familles et de notre environnement".

Vers une gamme étendue, créative et pertinente

Tony Desmond et Jean-Bernard Lodey sont prolixes dès que l’on aborde le sujet des urnes en carton, mais également particulièrement créatifs pour la constitution d’une large gamme de produits. "Il n’y a pas de limite à la créativité. L’élaboration technique étant la principale difficulté, dès lors que l’on maîtrise parfaitement ce volet, s’ouvre le vaste champ de l’imagination. Nous réfléchissons sur de nouvelles textures contemporaines, toujours à base de carton. Nos produits peuvent être considérés comme une alternative originale et créative en explorant des directions innovantes. Regardez les cercueils et leur design actuel, quelle évolution fulgurante depuis une décennie ? Nous faisons également notre révolution, soyez-en assurés, et de nombreux opérateurs funéraires nous encouragent dans ce sens", concluent-ils de concert.

La résistance au changement fait partie intégrante de la nature humaine. S’affranchir de sa zone de confort pour s’ouvrir à de nouvelles voies peut être déconcertant de prime abord. Fermer les yeux ne signifie pas pour autant marquer un coup d’arrêt aux innovations, seulement que l’on ferme les yeux devant des propositions qui peuvent se révéler porteuses de nouvelles promesses, mais avant tout des réponses pertinentes aux nouvelles attentes des familles. Le monde bouge vite, réfléchissons-y avec objectivité et ouverture d’esprit.

Jérôme Maniaque

Résonance numéro spécial - Décembre 2018

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations