PROMOTIONS

64,00 €15,00 € l'unité
3 produits en stock
138,00 €75,00 € l'unité
39 produits en stock
Partager avec un ami








Submit

Apparu véritablement en France en décembre 2007 sous l’aspect de plates-formes Web de financement participatif telles que nous les connaissons aujourd’hui, le crowdfunding s’est depuis diversifié et a connu un bel essor. Si important que ce système de participation financière a même conquis le milieu funéraire.

Capture decran 2016 fmt3Tontine 2.0.

 

En à peine dix ans, ces sites ont fait florès, et on ne compte plus les différentes formules disponibles. Concernant le secteur funéraire et les moyens possibles de contribuer de manière collective aux frais d’obsèques, cette approche crowdfunding est assez novatrice, et l’un des premiers, "Collecte Funéraire", a à peine deux ans. Aujourd’hui, l’important Service Funéraire de la Ville de Paris (SFVP) a adopté ce dispositif, et vient de créer début novembre la "Tontine 2.0". Petite navigation virtuelle non exhaustive sur la vague du "financement par la foule"*.

L’innovation numérique au sein des SFVP

Mis en place à l’occasion de la Toussaint, la "Tontine 2.0" est une nouvelle prestation imaginée par les SFVP ouvrant le paiement participatif et solidaire aux familles s’adressant à eux pour l’organisation des obsèques. Inspiré par les pratiques traditionnelles effectives notamment en Afrique pour soutenir les fratries ayant des difficultés, le principe en est simple. Lorsqu’une famille recourt aux services municipaux pour la réalisation des funérailles, les SFVP mettent à disposition gratuitement un "espace mémoire" personnel et sécurisé sur leur site Internet.

Ce dernier comporte à la base quatre fonctions : la conception d’un faire-part électronique, d’une carte de remerciement, la mise à disposition d’un registre de condoléances interactif et imprimable, et la possibilité d’acheter des fleurs via une redirection sur "Révolution Obsèques", un site émanant également des SFVP. Le 1er novembre, est venue s’ajouter la "Tontine 2.0".

L’interface de celle-ci est ergonomique et extrêmement simple d’utilisation. Pour créer sa "Tontine", il suffit de choisir le montant à recueillir et la destination de la collecte. Soit la cagnotte est uniquement destinée au paiement des obsèques, soit elle peut prendre la forme de dons à des associations. Pour ces derniers, il n’ y a pas de liste d’institutions imposées, le choix étant laissé libre (à l’aide d’un champ de saisie) d’indiquer la ou les associations destinataires (trois au maximum). Une fois la création de la Tontine terminée, il ne reste plus qu’à diffuser, auprès des parents et proches, les codes d’accès au compte (actif durant deux mois).

Collecte Funéraire, une démarche inédite

La plate-forme "collectefuneraire.com", créée en juin 2015 par la société Senior Media SAS (propriétaire également de "meilleures-pompes-funebres.com"), fut l’un des premiers sites à proposer un dispositif, via Internet, de contribution participative dédiée uniquement aux obsèques (les dons à une ou plusieurs associations ne sont pas possibles). Simple d’utilisation, il permet à chacun de participer financièrement, invitant ainsi à la solidarité dans ces moments difficiles. Cela s’adresse bien sûr tant à la famille qu’aux amis et aux collègues.

Quelques minutes seulement sont nécessaires pour créer gratuitement une collecte funéraire via un formulaire sur le site ou au téléphone. Puis il suffit de valider celle-ci avec l’opérateur funéraire qui organise les obsèques. Cette étape est obligatoire, le montant de la collecte étant défini après la signature du devis.

Ensuite, l’interface affiche de manière claire la somme à collecter, le pourcentage déjà obtenu, le nombre de participants et de jours restants pour participer, sachant que la collecte est limitée à 14 jours. "collectefuneraire.com" prend 5 % de la globalité de la donation des contributeurs. Chez les pompes funèbres, ce service peut être judicieusement, et discrètement, signalé par un petit panneau affichant la formule : "Vos proches vous aiment, laissez-les vous soutenir dans cette épreuve. Avec la collecte en ligne, ils peuvent vous aider à financer les obsèques."

LumiDon, des condoléances utiles et visibles

Un autre concept, créé et développé par la société bretonne Anoblis, se nomme le "LumiDon". Celui-ci se décline selon deux systèmes. Le premier est un objet connecté, se présentant sous la forme d’un petit "écran pupitre", qui se propose de diffuser des messages de sympathie, déposés initialement par les proches et amis sur le site du LumiDon. Ceux-ci seront visibles durant toute la durée des obsèques (funérarium, lieu de recueillement, cérémonie, etc.), puis remis à la famille.

Le second offre la possibilité de faire, en complément du message, un don (montant au choix), soit pour la recherche médicale (Fondation pour la Recherche Médicale), soit en participation au coût des obsèques, selon le vœu de la famille. L’intégralité des dons est reversée à la cause choisie. LumiDon ne prend aucune commission sur les dons, se rémunérant uniquement sur le service d’enregistrement, de traitement et d’affichage des messages. À la jonction de la conjoncture actuelle (baisse du pouvoir d’achat pour certaines parties de la population) et de la dissémination géographique des familles, la création d’Anoblis est une alternative singulière dans le paysage virtuel du crowdfunding.

Le Choix Funéraire : le don pour des obsèques dignes

Enfin, sans être exhaustif, citons encore le réseau Le Choix Funéraire, qui a mis en place en début d’année son propre processus de financement participatif pour ses affiliés afin qu’ils puissent le proposer à leurs familles clientes pour couvrir tout ou partie des obsèques, ou les frais de première nécessité de "l’après-obsèques". "Le crowdfunding va aider à financer cette cérémonie d’un jour, comme il est devenu habituel de payer sa participation à un mariage", indique Philippe Martineau, son directeur général.

Les pompes funèbres qui proposent ce type de service en ligne sur leur site Internet dédié n’en attendent aucun dédommagement commercial. C’est une prestation offerte pour permettre à des gens démunis de donner des obsèques respectueuses à leur cher disparu. Il ne s’agit pas d’un prêt participatif, et il n’y a aucun seuil financier à atteindre pour déclencher la concrétisation et le versement. La plus petite somme versée par un donateur réduit aussitôt les frais d’obsèques du défunt. Cela est un soutien concret de la part des proches, et offre la possibilité pour des familles connaissant des difficultés économiques de pourvoir à des obsèques dignes de ce nom.

L’innovation que représente le crowdfunding est en parfaite cohérence avec les nouveaux usages et la transformation digitale des relations sociales et économiques. Et cela répond aussi à des demandes pas toujours exprimées de mutualisation des coûts et d’actes de solidarité, mais souhaitées par des familles ayant vu ces dernières années leur pouvoir d’achat diminuer, parfois de manière notable. Une solution donc qui fait preuve de pertinence !

Gil Chauveau

* Traduction littérale.

Résonance hors-série n°3 - Janvier 2017

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations