PROMOTIONS

64,00 €15,00 € l'unité
6 produits en stock
138,00 €75,00 € l'unité
39 produits en stock
Partager avec un ami








Submit

Le prix du pétrole est durablement orienté à la hausse, même si des fluctuations du prix du baril peuvent au gré des circonstances et très ponctuellement baisser.

 

 

Pour plusieurs raisons

 

Tout d’abord parce que les énergies fossiles sont loin d’être inépuisables. Ensuite parce que la demande, en particulier celle des pays émergents reste très soutenue. Il se pourrait même, selon les experts, que l’année 2012 soit celle de la moyenne des prix la plus élevée, soit plus que 2011 jusqu’à présent, année du record absolu en la matière.

 

Le constat est sans appel

 

La demande mondiale continuera à augmenter (sauf en Europe, au Japon et aux États-Unis) de la part des pays émergents, la Chine en particulier. Elle se nourrit de la croissance mais elle est aussi un élément de la croissance.
On estime aujourd’hui les "réserves prouvées" de pétrole dans le monde entre 500 et 600 milliards de barils (selon BP). Ce qui à consommation constante, et pour se faire une idée, correspond à la satisfaction des besoins de la demande mondiale pour les cinquante années à venir.

 

Des prix qui resteront élevés

 

Produire du pétrole sera de plus en plus coûteux. Les industries ont commencé à exploiter les zones les plus accessibles. Il leur faut maintenant, pour atteindre les "réserves probables" et les "réserves possibles", investir de plus en plus dans des forages qui nécessitent plus de technologie, donc plus d’investissements. Or, pour que les investissements soient rentables, il faut que le prix du pétrole reste élevé.

Une demande en hausse, des prix durablement élevés, une relative rareté des énergies fossiles, c’est une trilogie qui doit nous inviter à trouver des alternatives pour que le prix croissant de l’énergie ne vampirise pas le prix final des services et produits créés par les entreprises consommatrices d’énergies fossiles.


Patrick LelongPatricklelong-vignette

 

 

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations