La société drômoise Hydrosystem, reconnue comme véritable spécialiste des systèmes hydrauliques industriels, a conçu et fabriqué le nouveau chariot motorisé CM80 sur le même principe que sa Crocopelle, c’est-à-dire en usant de son savoir-faire dans la réalisation de groupes et circuits hydrauliques, et en utilisant des composants de qualité.

logo hydro fmt 

Transporter l’insoulevable vers l’inaccessible

L’entreprise française, située à Portes-lès-Valence, est arrivée dans le milieu du funéraire avec la Crocopelle 2E64, qui, grâce à sa compacité et à sa robustesse, a très vite prouvé ses capacités de creusement et de manutention dans les cimetières les plus exigus. Ce premier essai se transformant petit à petit en succès, elle vient de lancer un nouvel équipement (compagnon logique de la 2E64) à destination des marbriers : le chariot motorisé dont la charge utile est de 800 kg.
L’idée de ce petit chariot motorisé, qui a tout d’un géant, est né à la fois du besoin, pour certains marbriers acquéreurs de la Crocopelle, de transporter les accessoires de cette dernière, et de la volonté des ingénieurs d’Hydrosystem de répondre une nouvelle fois au challenge de la machine "passe-partout", utile et efficace dans les cimetières, pour tout transporter en chargement à la verticale ou à l’horizontal selon les endroits, se référer aux photos jointes.

IMG 9990 fmtDispositif de sécurité anti-collision : un "capteur", une petite barre (enrubannée de jaune et noir).


Dans la lignée de sa grande sœur, le CM80 bénéficie d’un empattement faible de 1 190 mm, mais d’une longueur correcte de 1 500 mm permettant le transport sans risque de charges lourdes (caveau, monument, pierre tombale, stèle, cercueil, big bag de terre, ainsi que les accessoires de la Crocopelle). La stabilité, déjà efficiente sur le modèle quatre roues, prend une dimension spectaculaire avec le montage de doubles roues à l’arrière. Il est capable d’attaquer avec beaucoup d’aplomb les dénivelés sur tous types de terrains (gravillons, pierre, sols irréguliers, etc.) et dans des conditions météorologiques variables.
Ayant quatre roues directrices dont deux motorisées, il est équipé d’un moteur Honda GX 160 servant à alimenter une pompe oléohydraulique. Celle-ci va faire fonctionner les deux moteurs hydrauliques placés en diagonale (motorisation sur deux roues, AV et AR en diagonale), le vérin hydraulique de direction (guidant une barre liant les deux essieux AV et AR).
Précisons que le GX 160 est un moteur à essence monocylindre 4 temps OHV de 163 cm³ à refroidissement à air. Sa puissance nette est de 4 hW à 3600 tours/minute. Sa consommation en service continu est 1,4 l/h pour la puissance indiquée. L’accès au bouchon du réservoir (de 3,1 l) se fait par un orifice percé sur le plateau en bois. L’une de ses particularités est d’être un moteur peu bruyant : 92 dB.
Un dispositif de sécurité anti-collision est situé aux deux extrémités du chariot. Il fonctionne grâce à un "capteur", une petite barre (enrubannée de jaune et noir, qui est reliée à de petits contacteurs électriques stoppant le CM80 en cas de "poussée" sur celle-ci. Le chariot est également équipé d’un système anti-patinage interagissant directement sur l’un des deux moteurs en réaction à celui qui patine.
Une télécommande huit fonctions pilote des groupes "servo-relais" électriques afin d’utiliser sans timon le chariot motorisé : marche-arrêt, marche avant, marche arrière, changement de direction, etc. Un groupe supplémentaire non attribué est installé d’origine, donnant la possibilité de créer une fonction complémentaire selon le désir du client. Le changement de vitesse (4 ou 8 km/h) s’effectue par simple pression du bouton "4".
Le cadre tubulaire en acier du châssis est rehaussé d’un plateau en bois. Celui-ci a deux avantages principaux, celui de pouvoir être remplacé en cas d’usure prononcée et d’être plus "sécurisant" dans le cas de pose sur le plateau d’objets fragiles (stèles en marbre, granit, pierres tombales ou autres). Quatre anneaux sont soudés sur le châssis en acier afin d’attacher les sangles ou courroies de fixation. En option, il est possible d’acquérir une paire de "U" pour le positionnement des charges à la verticale.
Pour résumer, le nouveau chariot motorisé CM 80 fait preuve d’une certaine élégance avec son plateau en bois vernis, idéal pour transporter les cercueils et autres… de discrétion par sa taille et son moteur d’un niveau sonore de seulement 92 dB, et garde dans son ADN la compacité qui a fait la réussite de la Crocopelle. Si les premiers utilisateurs parlent de solution révolutionnaire pour le cimetière qui est son territoire de prédilection, on imagine aisément, en tant qu’équipement multifonctions, les services que le CM80 peut rendre à des fabricants artisans ou d’une envergure plus industrielle.
Le CM80, lancé en mai dernier, sera présent à Funexpo 2016 (du 22 au 24 septembre) et sera exposé à l’espace Collection. Il s’agit d’une exposition des produits phares du salon qui est mis en place par les organisateurs et permet aux exposants de valoriser une collection vedette et de bénéficier d’une visibilité supplémentaire.
Petit rappel : Comme la Crocopelle, le chariot motorisé bénéficie de la subvention de la CRAM/CARSAT dans le cadre de la diminution de la pénibilité au travail.

Résonance n°123 - Septembre 2016

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations