Un an et demi d’existence et déjà 800 références et services revendiqués, une quarantaine de fournisseurs présents : le site de commerce en ligne FunéMarket applique au funéraire le modèle numérique façon Amazon et creuse son sillon.

logo funemarket hd fmt

 

Funémarket 1 (1) fmt
Olivier Lemaire et Pascal
Corson à Funexpo.

Cavurnes, fleurs artificielles, engins de travaux en cimetière… La rentrée a été synonyme sur FunéMarket d’offres tarifaires spéciales, histoire d’animer le site. Public visé : l'ensemble des professionnels du secteur uniquement, les indépendants en premier lieu. Les fournisseurs ont, par ailleurs, bien compris que ce nouvel outil pouvait constituer à la fois "un bon moyen d’accroître leur visibilité nationale, tout en réduisant d’éventuels coûts de prospection". C’est ce qu’indiquait fin septembre au dernier Funexpo son duo d’animateurs, Olivier Lemaire (ancien conseiller funéraire) et Pascal Corson.

350 comptes de clients actifs

À l’heure des chiffres, la place de marché revendique aujourd’hui 350 comptes de clients actifs. Au lancement, le site n’affichait que 300 références au catalogue, proposées par une quinzaine de fournisseurs. Le principe est clair : le site prend une commission sur les achats effectués par les professionnels du funéraire, achats sécurisés en ligne via un compte client validé.

Au chapitre des meilleures ventes, on trouve ainsi une centaine d’urnes en tous genres, de la décoration florale, des produits d’entretien de véhicules ou encore une rampe d’accès pour personnes à mobilité réduite. Une conséquence directe de l’obligation d’accès aux lieux publics (dont bien sûr les agences de pompes funèbres).

Le duo de FunéMarket insiste aussi sur une curiosité : une sépulture provisoire en aluminium (le Tohu) pour habiller une inhumation en pleine terre par exemple, le temps que soit posé le monument définitif. Il en existe plusieurs finitions. Elle résiste aux intempéries. Elle est réutilisable.

image Tohu couv pres fmtLe Tohu, une sépulture provisoire en aluminium.

Sa différence : le nombre et la diversité

FunéMarket commercialise aussi ses propres produits. Notamment un distributeur automatique d’articles funéraires pour les cimetières (le FunéMaton) ou encore un kit de nettoyage de sépultures (SépulNet). Le site vend également des cercueils en marque blanche, et relaie des offres de formation, les services de thanatopracteurs, l’accès à des comparateurs de pompes funèbres, l’achat de bougies, d’urnes en 3D, de produits d’hygiène et de soins.

Le nombre et la diversité, c’est ce qui le différencie. Sans compter la possibilité de trouver là les produits très divers de quelques nouveaux entrants du funéraire. C’est par exemple le cas de la société d’entretien En sa Mémoire, ou encore d’Elicci et ses musiciens jouant lors des cérémonies.

Olivier Pelladeau

Résonance n°124 - Octobre 2016

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations