La société drômoise Hydrosystem, créatrice de la Crocopelle, avait décidé, il y a quelques mois, de lui adjoindre un petit frère, le chariot CM 80. Grand bien lui en fit, car celui-ci connut rapidement un beau succès qui lui valut d’assister à la naissance d’un frangin, le CM 160, et de se voir doté d’une toute nouvelle série d’accessoires, et donc de nouvelles fonctions.

logo hydro fmt2

 

20161213 130348 fmtPremier des engins destinés aux travaux dans les cimetières créés par Hydrosystem, la Crocopelle (voir Résonance nos 125, 124, 120, HS Spécial cimetière) est maintenant reconnue et bénéficie d’aides à l’achat du fait de sa capacité à réduire de manière notable la pénibilité au travail et certains problèmes professionnels de santé tels que les TMS (Troubles Musculo-Squelettiques). Fort de cette expertise, et dans le même esprit, l’entreprise de Portes-lès-Valence a conçu un chariot motorisé pour transporter des charges lourdes sur tous types de terrains et, grâce à sa compacité, vers des endroits souvent inaccessibles, même aux brouettes.

En effet, la première particularité du CM 80 est son faible encombrement, puisque l’espace entre les roues (extérieur à extérieur) est de seulement 500 mm, le plateau faisant, lui, 550 mm de large (pour 1 500 mm de long). L’ensemble est d’une hauteur de 470 mm avec une garde au sol de 102 mm. Son poids à vide est de 200 kg et le chargement maxi de 800 kg. Sa motorisation est assurée par un moteur thermique Honda GX 160 de 4 kW à 3 600 tr/min. Les quatre roues sont directrices (rayon de braquage de 1 400 mm) et deux sont motorisées (quatre en option) avec deux vitesses : 0,8 km/h et 1,5 km/h. Le chariot est piloté via une télécommande radio (15 m distance maxi). La sécurité est assurée par des détecteurs "tiges" anti-collision (avant et arrière) et un système anti-patinage est prévu en série. La conception de base permet l’adaptation à tous les accessoires.

Le petit dernier, mais qui fait office aujourd’hui de grand frère, est le CM 160. Celui-ci est un "Hercule" capable de déplacer des fardeaux de 1 600 kg (masse à vide : 350 kg). Ses dimensions sont de 800 mm par 1 800 mm, avec une hauteur de 680 mm et une garde au sol de 175 mm. Un moteur à essence Honda de 11 CH alimente deux roues motrices (quatre en option, Ø 590) avec différentiel à glissement limité (pente maxi 35 %, 65 % pour les 4x4). Les quatre roues sont directrices (rayon de braquage de 1 250 mm). Deux vitesses sont possibles : 2 et 4 km/h. Un frein de parc automatique est également monté en série. Au centre du plateau, on trouve un anneau de levage et, sur les côtés, cinq ouvertures traversantes pour le passage de tubes rectangulaires de 50 x 30. Dans celles-ci peuvent être installées des béquilles latérales ou rancher (en option).
Ces chariots motorisés ayant reçu un excellent accueil, des souhaits de modifications, de personnalisation apparurent. Compte tenu de la réactivité de l’industriel, très rapidement des solutions adaptées furent imaginées, principalement pour le CM 80 (le CM 160 ayant son atout de "costaud" en qualité principale), en réponse à ces demandes, sachant que chaque évolution rentrerait au catalogue des options de la machine. La première est le plateau élargisseur (qui fait passer la surface de pose à 885 par 1 585 mm). Il s’agit d’un solide cadre avec deux extensions de plateau de chaque côté et deux roues supplémentaires pour un ajout conséquent de stabilité en terrain accidenté.

option benne basculant fmt option plateau elargis fmt
CM 80 option benne basculante. CM 80 option plateau élargisseur.

 

Deuxième option, faisant suite à la demande de plusieurs clients : la benne basculante. Celle-ci est levée grâce à deux vérins hydrauliques autour d’un axe de rotation menant la benne quasiment à la verticale, permettant ainsi de déverser facilement le contenu. Troisième option conséquente en cours de finalisation, la potence de levage. Celle-ci est fixée à l’une des extrémités du chariot, qui a été préalablement stabilisé à l’aide de quatre pattes orientables "type araignée" (aux quatre angles de l’engin). Le poids de levage est annoncé pour 800 kg à une distance du bord du plateau de 1 300 mm.

Enfin, quatrième option, concernant notamment le transport de caveaux, de monuments ou de plaques de granit, il est possible d’équiper le CM 80 de quatre vérins de levage pouvant effectuer une course de 60 mm. La manutention peut être encore facilitée avec l’intégration d’une couronne tournante au centre du plateau. La charge sur ce dernier est soulevée de 60 mm grâce aux vérins. Des rehausses en bois sont posées sur la couronne. Avec la descente des vérins, la charge se pose sur celle-ci et peut donc tourner.

Fidèle à sa vocation d’inventeur et de concepteur technique à l’écoute des problématiques clients , Hydrosystem essaye de toujours répondre aux demandes de personnalisation des utilisateurs actuels ou à venir… donnant ainsi chaque jour toujours plus de polyvalence aux chariots CM 80 et CM 160.

Gil Chauveau

Résonance n°126 - Janvier 2017

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations