Fin mars, se tenait à Paris Franchise Expo, le salon de référence permettant la rencontre des investisseurs, créateurs d’entreprises et commerçants avec les dirigeants des grandes enseignes françaises et internationales. Une seule marque du funéraire était présente et avait un stand : POMPES FUNÈBRES DE FRANCE.

PFDF fmt

 

Bien situé, le stand de la société présidée par Sandrine Thiéfine a accueilli, avec son équipe, durant les quatre jours du salon de nombreux visiteurs, jeunes et moins jeunes, porteurs de projets, découvrant parfois avec surprise la potentialité d’un marché peu connu qu’est celui des pompes funèbres.

Dans le cadre de ce salon, Sandrine Thiéfine était invitée, le 20 mars, à participer à la conférence "Ces secteurs de la franchise auxquels on ne pense pas forcément", en compagnie de cinq autres chefs d’entreprise. C’était là une belle occasion de présenter, devant un public nombreux, un secteur – le funéraire – qui se développe avec succès en franchise, et plus spécifiquement sa société POMPES FUNÈBRES DE FRANCE, qui se déploie depuis plusieurs mois sur le territoire français grâce à l’arrivée de nouveaux franchisés.

Stand Salon de la Fran fmtStand POMPES FUNÈBRES DE FRANCE au salon de la Franchise.

Un réseau refondé

En préambule de son intervention, elle rappelait ses premières actions au sein de cette entreprise, acquise l’année dernière : "POMPES FUNÈBRES DE FRANCE est un réseau de franchise que nous avons racheté en mars 2016. Il est constitué actuellement de 35 agences. Connaissant bien le marché du funéraire et le système de la franchise grâce à une longue et solide expérience acquise dans un autre groupe de pompes funèbres (en franchise également), nous mettons en place depuis plusieurs mois le déploiement de ce réseau. Nous avons au départ complètement refondé la marque, nous sommes partis d’une feuille blanche. Nous avons travaillé le marketing, la communication, et nous avons étudié les axes de développement, en mettant en avant le prestige et l’aspect institutionnel de l’intitulé de notre marque".

Cette enseigne a aujourd’hui pour vocation de s’étendre sur toute la France. Le siège social a été déplacé à Boulogne-Billancourt, et de nouvelles agences s’ouvrent régulièrement, notamment depuis le début de l’année sur Paris (Paris 16e), la région parisienne avec Boulogne-Billancourt, le Nord (Valenciennes) où l’enseigne n’était pas présente, la Somme (Amiens), dans le Sud-Ouest (Carcassonne), prochainement à en région Rhône-Alpes (Saint-Étienne) etc. au total une vingtaine de nouvelles agences supplémentaires pour l’année 2017. L’objectif avoué est d’avoir 100 agences fin 2018 (et 300 en 2025).

Sandrine Thiefine Sal fmt2
Sandrine Thiéfine
lors de son intervention.

Profil et formation

Sandrine Thiéfine précisait ensuite le profil d’un franchisé du réseau funéraire aujourd’hui : "C’est tout d’abord un entrepreneur (et un commerçant de proximité), d’un âge compris dans une tranche de 35 à 50 ans. C’est un métier particulier qui nécessite une réelle empathie, d’être très rigoureux, car il très réglementé, d’être très disponible et très réactif. Pour ce qui est de la localisation de la future agence, il est bien entendu qu’elle doit se situer près d’une source de décès, comme les hôpitaux, les cliniques, les maisons de retraite, par exemple. Actuellement, on estime que 80 % des décès ont lieu à l’hôpital."

Pour l’ensemble des intervenants, cette présentation était également l’occasion de repréciser que devenir franchisé ne se fait pas sans une formation en relation avec le secteur ou le travail concerné. Sandrine Thiéfine mettait un point d’honneur à détailler les particularités des différentes professions funéraires exigeant des certifications obligatoires.

"Nous avons un centre de formation où l’on suit entre autres une formation de 252 heures. Celles-ci se décomposent en 140 théoriques relatives à la fonction de conseiller funéraire (apprendre la réception des familles, la réglementation, la psychologie du deuil, les rites, etc.), puis 70 heures en agence, plus 42 heures supplémentaires de théorie pour former le dirigeant d’entreprise à la comptabilité et à la gestion. Cette formation est très importante pour la compréhension et l’acquisition des pratiques spécifiques à nos métiers. Nous conseillons d’ailleurs en amont d’aller chez l’un de nos franchisés afin d’appréhender ce qu’est cette profession sur le terrain".

Avantage de la franchise

Enfin, la présidente de POMPES FUNÈBRES DE FRANCE exposait les "avantages" de la franchise : "Au sujet de la communication nationale, elle sera mise en place prochainement, car bien communiquer – ce que nous souhaitons – nécessite de gros moyens. Nous devons cultiver l’image de la marque. Nous apportons aux franchisés une approche marketing bien étudiée et efficace, avec une centrale d’achats ayant de bons référencements (véhicules, cercueils, monuments, plaques, fleurs, etc.), déchargeant ceux-ci des négociations avec les fournisseurs. Ils peuvent ainsi se consacrer entièrement aux familles. Enfin, nous avons un site Internet qui permet notamment aux personnes effectuant des recherches d’organisation d’obsèques en ligne de connaître les agences de POMPES FUNÈBRES DE FRANCE. Nous retransmettons les demandes de renseignements et/ou de devis immédiatement à nos franchisés. Bien sûr, un intranet complet est à leur disposition avec toutes les fonctions utiles à notre réseau et à leur exercice."

"C’est essentiel d’accompagner, de fédérer un réseau de franchise. Les chefs d’entreprise ne doivent pas rester seuls. Et c’est la vocation de la franchise d’intégrer un réseau", conclut Sandrine Thiéfine, qui a réussi, face aux autres participants, à prouver que le funéraire était un secteur économique porteur et en constante croissance, et que POMPES FUNÈBRES DE FRANCE avait une belle carte à jouer dans ce contexte positif.

Gil Chauveau

Résonance n°129 - Avril 2017

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations