PROMOTIONS

64,00 €15,00 € l'unité
2 produits en stock
138,00 €75,00 € l'unité
39 produits en stock
Partager avec un ami








Submit

Le groupe Canard-Sefic affiche une belle santé et une croissance constante depuis de nombreuses années. Profitant d’un déménagement imposé, il améliore son réseau de distribution et dynamise sa logistique et ses connexions commerciales dans l’Hexagone. Et dans la perspective du salon de novembre, il prépare quelques nouveautés en revendiquant toujours sa qualité de manufacturier à 99 % français.

Logo canard fmt

 SEFICai fmt

Avec près d’une quinzaine de dépôts répartis sur l’ensemble du territoire, y compris la Corse, les cercueils "Fabriqué en France" du groupe Canard-Séfic sont disponibles pour toutes les pompes funèbres où qu’elles soient. Déménageant son entrepôt d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) à Leforest, à quelques kilomètres de là, la société en profite pour l’installer sur une surface plus grande (1 500 m2), assurant ainsi une logique adaptation à un marché en forte progression dont elle ressent depuis quelques années déjà les effets bénéfiques.

Ce nouvel espace, un quasi-projet pilote pour le groupe, a pour vocation à devenir une réelle plate-forme régionale. Il y aura une salle de stockage pour environ 1 500 cercueils (environ 1 000 précédemment), un atelier de préparation (mise des poignées, etc.), un show-room, une salle pour le personnel. Enfin, pour l’accès des camions, un quai de déchargement est prévu.

Une contrainte positive

"Au départ, nous n’avons pas eu le choix de ce déménagement, car les locaux où nous étions ont été rachetés par la communauté d’agglomération Hénin-Carvin pour un nouveau projet d’aménagement. Mais nous avons "transformé l’essai" positivement en envisageant un agrandissement de ceux-ci dans une localité voisine. Ce changement nous amène également à réaliser l’extension de certains de nos réseaux marchands et à perfectionner la fonction de nos dépôts. Cette contrainte nous a permis de franchir le cap que nous souhaitions passer pour devenir plus performants dans la région "Hauts-de-France" ; et de renforcer notre système de commercialisation dans tous nos points de vente en France", indique Bernard Canard, codirecteur de Canard-Sefic.

C’est aussi l’occasion pour l’entreprise familiale bourbonnaise de redéfinir le fonctionnement logistique de l’ensemble de ses entrepôts, en embauchant des personnels pour la gestion interne de ces "dépôts points de vente". Cela va permettre de développer la prospection commerciale en laissant une plus grande disponibilité aux commerciaux de l’entreprise.

DSC00164 fmt DSC00161 fmt
Vue extérieure du bâtiment. Les travaux avancent.

Développer une nouvelle logistique

"Cela correspond à une véritable croissance, permettant une redynamisation de notre distribution et une amélioration de notre réactivité, notamment en matière de livraison. Commercialement, nos représentants locaux n’avaient plus le temps matériel de prospecter, car ceux-ci étaient accaparés par les livraisons à effectuer (comprenant un travail de préparation, d’emballage et le port des cercueils chez le client). Nous voulons redéfinir cela en renforçant certains de nos dépôts (les plus stratégiques) en personnel. Cela implique des embauches de personnes pour s’occuper de la préparation des livraisons afin que les représentants puissent faire plus de prospection, du développement et qu’ils aillent chercher de nouvelles parts de marché."
Dans ce système édifié par le groupe Canard-Séfic, le commercial continuera de livrer les cercueils, mais aura plus de temps pour entretenir ses contacts, répondre aux opportunités qui se présentent, aux sollicitations des opérateurs funéraires et trouver de nouveaux acheteurs, étant aidé en amont par des "préparateurs" de commandes. Tout cela est opportun compte tenu de l’excellente tenue du marché funéraire actuellement.

Répondre aux nouveaux défis

"Les perspectives sont aujourd’hui de bon augure. Nous avons eu un début d’année extrêmement fort. À tel point que nous sommes presque en retard dans nos délais de livraison, par rapport aux carnets de commandes qui sont vraiment bien remplis. Et cela, malgré nos moyens de production. Néanmoins, nous progressons très vite, nous suivons et nous nous adaptons instantanément au marché. Nous créons des nouveautés et nous sortons prochainement un nouveau catalogue. Avant le prochain salon, nous investissons et mettons en place une stratégie commerciale offensive avec, entre autres, une refonte prochainement de notre site Internet, avec des vues 3D de nos produits."

"Funéraire Paris 2017 sera l’occasion d’exposer tout cela à nos clients au niveau national. Catalogue dynamique, nouveau site, créations, etc. seront déjà en place afin d’être complètement fonctionnels, présentables à ce moment-là. Fondamentalement, nous voulons rester nous-mêmes, une industrie familiale qui a su fidéliser par le savoir-faire et la qualité de ses productions, qui conquiert chaque année de nouveaux marchés et qui peut revendiquer une fabrication française à 99 %", ajoute, en guise de conclusion, Bernard Canard.

Gil Chauveau

Résonance n°129 - Avril 2017

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations