Acteur bien connu de l’import-export de granit et des monuments funéraires, l’entreprise vosgienne Monustone veille depuis l’automne dernier à rationaliser son activité pour la voir croître. Dirigeant d’expérience, Pascal Claudel (également aux manettes d’Art Cinéraire) a quelques atouts en poche. Il s’explique.

 Logo Monustone
Logo Art cineraire

 

IMG 0070
Coeur et colombe relief massive,
création juin 2017 (Granit Active Blue).

Pour une société d’import-export de granit, une bonne logistique représente bien entendu le socle de la croissance de l’activité. Pascal Claudel le sait bien, lui qui a réorganisé ses échanges avec l’Inde et la Chine à l’automne dernier. Depuis, le patron de Monustone, dans les Vosges, peut envisager un développement constant. "Notre volume d’activité progresse tous les mois", se satisfait-il.

"Nous voulions augmenter le nombre des importations tout en diminuant les coûts. Nous avons tout remis à plat, en reprenant la gestion de la logistique en interne, en supprimant des intermédiaires, en rationalisant le fret maritime. Nous avons repris notre indépendance par rapport aux transporteurs. Du coup, nous sommes également plus réactifs."

Le gérant de Monustone précise qu’il souhaiterait d’ici peu doubler son chiffre d’affaires. Il s’estime en bonne voie. "Nous sommes actuellement sur la base de 150 containers importés à l’année. Soit une douzaine par mois, plus ou moins (près de 400 monuments). L’objectif est d’arriver à 15 ou 20 d’ici la fin de 2018. Nous y sommes d’ailleurs certaines semaines, mais pas encore sur une année lissée."

Une maîtrise de la production

Ce développement passe par une maîtrise de la production et l’exploitation d’un granit de qualité en Chine et en Inde, grâce aux partenariats noués. "Nous avons une bonne assise là-bas." Cela suppose aussi une qualité de service très haute. Par une présence chez les clients, bien sûr, par l’aide qui leur est apportée pour les aider à vendre, par les délais de réponse aussi. "C’est l’essence de tout, poursuit Pascal Claudel. Quand on nous sollicite pour un devis, nous le renvoyons au plus vite. Si le client le juge utile, nous lui procurons dans les 24 heures un plan, une photo du produit à livrer, avec la gravure, la décoration, le bronze qu’il a choisi. Nous avons un atout considérable : le décalage horaire avec nos bureaux indiens et chinois. Ils travaillent en horaires décalés pendant que nous dormons, puis nous poursuivons en arrivant au bureau le matin."

Déjà bien présente en Belgique, où Monustone réalise 20 à 30 % de son chiffre d’affaires, l’entreprise a également l’ambition de s’ouvrir à d’autres marchés en Europe. "Je rentre du salon belge de Namur, en juin, qui a été pour nous très concluant. J’ai ainsi pu ranimer d’anciens contacts en Wallonie." Les Pays-Bas, l’Italie pourraient être ses prochaines cibles.

"J’ai des projets de partenariat. Je travaille notamment à développer une gamme différente, nouvelle, de monuments, qui va intégrer des produits bronze." Ce sera l’une des attractions du stand Monustone au prochain salon FUNÉRAIRE PARIS, en novembre. La société mène d’ailleurs d’autres projets, qui y seront présentés.

Des nouveautés au salon funéraire

Le chef d’entreprise avoue être désormais tourné vers cet objectif de rentrée. Outre ses monuments funéraires, il exposera toute la gamme de plaques et d’urnes d’Art Cinéraire, mais aussi une ligne de columbariums, assemblés, collés, livrés en une seule pièce. "Ma passion, dit-il, c’est de créer sans cesse." Il devrait présenter qui plus est le fruit d’un autre axe de travail, actuellement en chantier. Un partenariat est en discussion avec la plateforme de vente en ligne FunéMarket, d’abord afin d’y intégrer ses produits. Et puis viendra la création d’un outil numérique d’élaboration de monuments en ligne. "L’avenir passe par Internet, convient-il. Aussi nous faut-il y être présents".

Olivier Pelladeau

 

Résonance n°132 - Juillet 2017

 

 

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations