Dans des situations extrêmes, et souvent dans des conditions extrêmes, il est nécessaire de mettre en place, par anticipation de situations potentielles prévisibles, ou en réaction à des événements inattendus, des solutions dites "catastrophes", des cellules d’urgence. La chaîne d’intervention va de la gestion du risque à la gestion de la crise, et Hygeco se positionne à chaque étape de cette appréhension de la catastrophe.

 Hygeco 2013.jpg

 

Les solutions catastrophes sont de plusieurs types : des unités fixes et des unités mobiles, des solutions qui répondent à des phénomènes de mortalité naturelle, et des solutions qui répondent à des événements (attendus ou pas) de l’ordre de l’extra-ordinaire.

- Les solutions fixes sont mises en place dans des lieux clairement identifiés, et leur réalisation est faite par les autorités en amont d’une catastrophe potentielle. En Arabie saoudite, chaque année à la période du ramadan, plusieurs millions de fidèles et de croyants de tous les pays convergent à la Mecque pour un pèlerinage. Les chiffres divergent notablement en fonction des sources. Plusieurs millions durant la période du ramadan et la fête de rupture du jeûne, et autour de deux millions en même temps pendant les quelques jours du Hajj. Nombre de pèlerins sont âgés, la température est élevée, les corps sont sollicités par le jeûne. Il se produit un phénomène de mortalité naturelle, sur ces effectifs importants, phénomène accentué par la combinaison de ces facteurs d’âge et de température, qui fait qu’un lieu est nécessaire pour accueillir les défunts.
Dans ce contexte, le moindre mouvement de foule peut générer une catastrophe plus importante. Il y a deux ans, une grue de chantier a chu sur la foule, tuant une centaine de personnes et provoquant un mouvement de panique. Ce sont ces mêmes bousculades qui en 2015 ont coûté la vie à plus d’un millier de personnes. Les chiffres du nombre de victimes sont contradictoires selon qu’ils proviennent du pays accueillant les visiteurs, ou des pays dont sont issus les visiteurs, mais ils sont toujours très élevés. Parfois plusieurs milliers sur un incident.
Ces salles catastrophes fixes sont donc adaptées aux deux typologies de mortalité, normale ou exceptionnelle. Ces salles réfrigérées disposant d’une capacité supérieure à 1 000 corps permettent a minima d’accueillir les défunts, et de garantir la préservation des corps avant l’identification. Certaines salles comptent également plusieurs laboratoires d’autopsie ainsi que des pièces prévues à la prépa-ration des corps selon les rites religieux locaux.

Tente catastrophe00003.jpg Tente catastrophe00001.jpg

- Les unités mobiles sont mises en place sur un mode plus réactif que proactif en réponse à une catastrophe naturelle (séisme, inondation, tsunami) ou humaine (mouvement de foule, catastrophe aérienne, conflits armés, actes de terrorisme). Ce sont des solutions à déploiement rapide, qui sont acheminées sur les sites en un temps très court. Hygeco est, depuis de nombreuses années, l’interlocuteur international privilégié des autorités et d’autres organi-sations pour l’assistance après les catastrophes.
Pour que nos partenaires puissent travailler avec efficacité et professionnalisme, tout en assurant respect et conservation des corps, nous avons développé une morgue mobile sous la forme d’une tente réfrigérée. Pour répondre aux impératifs qu’implique la gestion de ce type d’événements, cette tente d’intervention rapide, pouvant contenir de 20 à 40 corps, a été conçue pour être installée rapidement (de 2 à 3 heures de montage en fonction de l’aménagement) et peut être aisément transportée dans n’importe quelle zone sinistrée. Ainsi, les équipes présentes sur place effectuent leur travail dans les meilleures conditions possibles. Hygeco était présent, avec cette tente, pour aider les équipes locales lors du tsunami en Asie du Sud-Est en 2004, du crash aérien au Venezuela en 2005 et de la catastrophe maritime au Bahreïn en 2006.
Des containers maritimes, de 20 ou 40 pieds, sont également proposés aux autorités (ministères de la Défense, de la Santé…) afin d’anticiper de possibles catastrophes. Ils sont alors aménagés en fonction du cahier des charges techniques réalisé conjointement avec le client. Ils permettent généralement le stockage et/ou l’identification des corps dans des conditions extrêmes ; la dimension technique de chaque projet étant particulièrement complexe, un minutieux travail est mené en amont par notre bureau d’études pour valider sa viabilité.

Conteneur00001.jpg


Notre expertise du secteur funéraire au niveau international nous permet d’être régulièrement contactés par les instances étatiques et les organisations non gouvernementales pour l’assistance en cas d’accidents ou de catastrophes naturelles. Cette assistance porte aussi bien sur la récupération et la préparation des corps, que sur l’appui des équipes d’identification et le rapatriement des défunts.
Soit les projets naissent suite à une réponse à appel d’offres, soit les choses se mettent en place dans une situation d’urgence sans passer par cette procédure, comme dans le cas du crash de la Germanwings en Provence en mars 2015. Dans ce cas, la première étape est la fourniture sous 24 à 48 heures d’un ou plusieurs container(s) isolé(s) et aménagé(s). Les solutions fixes ainsi que les tentes sont vendues, tandis que les containers peuvent plus facilement être loués le temps de l’opération s’il ne s’agit pas d’une commande spéciale. Le container reefer vide est alors loué à un fournisseur dans lequel les équipements sont installés. Le container est ensuite rendu à son propriétaire, vide. Nos équipes, incluant le bureau d’études, gèrent les projets. Elles assurent le design, recherchent les fabricants, construisent l’offre, cordonnent la production, l’agencement technique, l’expédition et l’installation.
Réduisant la décomposition des corps, la thanatopraxie est proposée comme une solution sanitaire pour les corps des défunts qui ne peuvent pas arriver au cimetière ou au crématorium dans des durées assez courtes. C’est le cas pour des catastrophes climatiques (inondations, canicules, sécheresses, tempêtes, glissements de terrains d’occurrences croissantes) et des catastrophes sanitaires, car les problèmes environnementaux, éco-épidémiologiques et sanitaires posés par les cadavres sont préoccupants.

Pierre Fouchault
Directeur export chez Hygeco

 

Résonance hors-série n°4 - Août 2017

 

 

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations