PROMOTIONS

64,00 €15,00 € l'unité
2 produits en stock
138,00 €75,00 € l'unité
39 produits en stock
Partager avec un ami








Submit

Les agents de pompes funèbres sont parfois embarrassés face aux familles qui souhaitent enterrer un proche à l’étranger, et certains l’évitent, faute de savoir-faire international. Ils ont pourtant tout intérêt à répondre à ces demandes, qui leur permettent de valoriser leurs prestations, à condition de savoir anticiper quelques questions clés, et de s’adosser à un prestataire spécialisé.

 Eclips 2016 FR

Nous avons interrogé Eclip’s, le service dédié au funéraire du groupe Mathez Transports Internationaux, qui est confronté aux questions récurrentes des pompes funèbres, et aux spécificités des dossiers funéraires internationaux depuis plus de 50 ans.

Résonance : Comment s’organise un transport de corps de France vers l’étranger ?

Eclip’s : Les rapatriements de corps de la France vers l’étranger peuvent concerner des touristes de passage, des expatriés étrangers en France, et surtout, des membres de la communauté immigrée en France qui, pour des raisons religieuses, sentimentales ou même économiques, veulent enterrer un défunt dans sa terre d’origine. La prise en charge de ces dossiers fait obligatoirement intervenir une agence de pompes funèbres, dotée d’une habilitation funéraire, et un transitaire doté d’un agrément IATA.
Les agences de pompes funèbres confessionnelles, qui réalisent régulièrement ce type de transfert, font appel à des spécialistes du transport, comme les pompes traditionnelles. Et si certains transitaires ont choisi de se doter d’une structure funéraire, Eclip’s a toujours préféré assumer clairement sa position de sous-traitant transporteur : nous travaillons main dans la main avec les pompes funèbres, et leur apportons un savoir-faire spécifique, sans jamais entrer en concurrence avec elles vis-à-vis des familles.
En pratique, les pompes funèbres vont recevoir la famille du défunt pour initier une prise en charge classique, et constater très rapidement qu’un besoin prioritaire de la famille est de connaître les jours, heures, vols et tarifs de la partie aérienne pour s’organiser en amont et en aval. En général, les conseillers funéraires appellent notre plateau fonctionnant 24h/24 en présence de la famille afin de gérer cette partie logistique.

R : Quelles prestations les pompes funèbres peuvent-elles associer à un rapatriement de corps ?

E : À côté des prestations classiques de prise en charge du corps et des formalités administratives, les particularités à intégrer sont la fourniture d’un cercueil zingué de classe export, un forfait de prestations plus élevé pour couvrir les formalités consulaires, et un transport jusqu’à l’aéroport de départ. Les agences vont pouvoir valoriser ces prestations, et revendre le fret aérien à prix coûtant. Il est d’autant plus intéressant pour elles de s’adresser à un transitaire disposant d’un volume d’achat suffisant pour avoir des tarifs négociés auprès des compagnies aériennes : car à l’arrivée, avec la qualité de la prise en charge, c’est le prix global qui sera déterminant. L’opération peut d’ailleurs s’avérer économique pour la famille, puisqu’elle économise sur les frais de sépulture et surtout sur les frais de concession en France.

R : Quelles sont les spécificités techniques à prendre en compte ?

E : Elles sont essentiellement de trois ordres :
Rapatrier un corps en avion impose l’usage d’un cercueil aux normes IATA : cercueil hermétique équipé d’un filtre épurateur.
Des soins de conservation peuvent être imposés par le pays de destination.
Les fleurs artificielles et effets personnels doivent faire l’objet d’un transport séparé.
Et bien sûr, il y a les procédures administratives spécifiques à chaque pays et parfois différentes d’un aéroport à un autre.

screenshot eclips fr placeit

R : Quels sont les démarches et documents nécessaires ?

E : Le transport d’un corps par voie aérienne à l’international requiert quelques documents spécifiques, à obtenir auprès de la préfecture du lieu de mise en bière, et du consulat du pays de destination. Au-delà des "classiques", on peut citer l’attestation de conformité du filtre épurateur du cercueil aux normes IATA, l’autorisation de transport du corps, le certificat de non-contagion, et l’autorisation consulaire d’entrée sur le territoire, en particulier pour les transports extracommunautaires (hors Union européenne). Nos services assistent les pompes funèbres sur cette question au cas par cas, pour les conseiller et vérifier les dossiers.

R : Quid des spécificités culturelles et religieuses ?

E : Elles existent, et expliquent notamment la volonté de certains d’être enterrés sur leur terre d’origine. La toilette du corps est très codifiée dans l’Islam qui, comme la religion juive, impose des délais d’inhumation très courts. Notre équipe, multiculturelle et multiconfessionnelle, est tout à fait consciente de ces spécificités et toujours soucieuse de respecter le défunt et sa famille.

R : Quelles questions posent le plus souvent les familles ?

E : Les questions les plus fréquentes concernent le coût d’un rapatriement de corps, et les délais, qui peuvent être contraints par les impératifs religieux ou l’organisation des obsèques. Or, le coût dépend bien souvent du délai imparti : il faut tenir compte du planning des vols, et des contraintes imposées par les compagnies aériennes en termes de mise à disposition du corps (de 4 à 7 h avant le départ du vol, le plus souvent). Surtout, toutes les compagnies aériennes ne sont pas aussi fiables : or, personne ne souhaite être confronté à un retard de vol, à une annulation ou à un report qui dérègle les cérémonies prévues à l’arrivée. C’est pourquoi nous apportons le plus grand soin au choix des vols. Notre métier, c’est d’obtenir les meilleures conditions auprès des compagnies aériennes pour répondre aux préoccupations des familles : des tarifs serrés pour des délais très courts, dans le respect des rites, du défunt et de leurs proches.
En pratique, il faut compter au minimum 24 à 48 h de délai incompressible entre la demande de prise en charge et le départ du vol. Ce qu’il faut retenir, pour les agences, c’est qu’elles ont intérêt à nous contacter le plus rapidement possible, en indiquant les aéroports de départ et d’arrivée, la corpulence du défunt, et les dates souhaitées par les familles. Un numéro dédié est accessible 24 h sur 24 et notre nouveau site web simplifie la demande de devis. Il répond aussi aux questions fréquemment posées, y compris concernant les tarifs.

R : Et ce service est accessible sur toute la France ?

E : Oui et non… Nous sommes présents sur les principaux sites français, et assurons une prise en charge des cercueils depuis tout aéroport en France, et à destination du monde entier. Ensuite, il faut tenir compte des contraintes opérationnelles des compagnies aériennes. Par exemple, British Airways a changé d’appareil au départ de Bordeaux à destination de Londres : ils opéraient un A320, et maintenant un A319, plus petit. Les rapatriements de corps sur Londres se feront donc au départ de Toulouse, pour lequel il faudra prévoir un transport routier. C’est le type de contrainte que nous suivons, afin d’aider les pompes funèbres à être très réactives sur l’organisation logistique.

Toute l'équipe d'Eclip's vous attend lors du Salon FUNÉRAIRE PARIS 2017, stand L42.

Steve La Richarderie

Résonance n°134 - Octobre 2017

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations