PROMOTIONS

64,00 €15,00 € l'unité
2 produits en stock
138,00 €75,00 € l'unité
39 produits en stock
Partager avec un ami








Submit

Depuis le début du mois d’octobre, SAPI se redéploie au cœur d’une plateforme de nouvelle génération de 5 400 m2. Moins d’un an après le terrible incendie qui a ravagé les entrepôts d’Embreville, l’ensemble des salariés de la SAPI a accompli un tour de force, et tenu sa promesse.

 Sapi 2017

 

IMG 20171019 172226 resized 20171019 053153789Retour sur une année intense 

- Dans la nuit du dimanche 23 octobre 2016, un incendie détruit les entrepôts et les bureaux de SAPI à Embreville dans la Somme.
- Les salariés se mobilisent immédiatement, et proposent dès le lundi matin, à l’aube, de former des équipes de volontaires qui s’installent par roulement à la plateforme logistique de Chevilly-Larue en région parisienne : les équipementiers, les services commandes et administration vont pendant plusieurs mois effectuer des roulements. SAPI loue des voitures, des chambres d’hôtel, réserve les restaurants : un plan "ORSEC" qui durera entre 3 et 8 mois selon les équipes. Le but commun de cet élan de solidarité est simple : la continuité du service à la clientèle d’une part, et le maintien de tous les emplois d’autre part ; le recours au chômage technique est exclu par la direction.
- Quelques jours après l’incendie, il devient évident que la reconstruction ou un réaménagement partiel sur le site d’Embreville ne sera pas possible (problèmes de pollution, proximité d’habitations).
- S’engage alors une véritable course contre la montre qui sera menée main dans la main avec les élus locaux et les services de l’État. L’idée est de rester dans la Somme, de préserver l’emploi de tous les salariés d’Embreville, de trouver un emplacement qui permette à la fois une installation provisoire rapide et la réalisation de travaux d’aménagement et d’agrandissement.
- Moins de deux mois après l’incendie, les premières équipes s’installent dans des entrepôts provisoires situés dans la périphérie d’Abbeville. SAPI et tous ses salariés restent dans la Somme, à une distance raisonnable de l’ancien site.
- Un permis de construire est déposé en vue de l’aménagement et de la construction d’une extension de 3 500 m2, ainsi que de 400 m2 de bureaux.
- Fin janvier 2017, le permis est délivré, ce qui est un véritable exploit rendu possible grâce à l’implication de tous les services de l’État et de M. le maire d’Abbeville. Le cabinet d’architectes comme les entreprises retenues pour les travaux sont implantés dans la région, et sont tous spécialisés dans la construction industrielle.
- Mars : début des travaux, pendant que, dans les entrepôts actuels, les cercueils sont équipés, livrés dans la moitié Nord de la France. Quelques équipes se relaient encore entre Chevilly et Abbeville.
- Été 2017 : la construction de la nouvelle plateforme avance bien, celle des futurs bureaux aussi. Progressivement, l’activité bascule vers les nouveaux locaux.
- Octobre 2017 : la nouvelle SAPI a conçu une plateforme de dernière génération de 5 400 m2, sans avoir interrompu les livraisons à la clientèle, malgré les événements.

Modernité, fluidité, volume et sécurité sont les maîtres mots de cette plateforme logistique

La façade du nouveau bâtiment alterne bardage gris anthracite et surfaces de bois, rappelant l’ancrage des métiers de la SAPI dans la filière bois. L’accessibilité de ces nouvelles installations est simplifiée. Les autoroutes sont proches, et les voies d’accès plus adaptées.
Des bureaux chaleureux, modernes dotés d’un réfectoire et d’un espace de repos accueilleront les équipes administratives dès le mois de novembre. Les bureaux sont reliés à l’atelier par des sas sécurisés et anti-feu.
La superficie du terrain (18 000 m2) a permis de travailler la fluidité des circulations autour du bâtiment : côté nord, quais de déchargement pour les livraisons, côté ouest, quais de chargement pour les expéditions situés au bout des postes de montage.
Notre bureau d’études logistique, s’appuyant sur l’expertise et les savoir-faire de l’entreprise développés pour la mise en place de la plateforme de Chevilly Larue en 2014, a mis toute son énergie pour faire aboutir ce projet. Les salariés travaillant sur la plateforme d’Abbeville ont également été sollicités sur les aménagements et les circulations.

Principales innovations mises en place :
- déchargement latéral des camions via quais filants,
- optimisation du stockage et de la manipulation des cercueils à l’aide de nouveaux racks spécialement conçus permettant un stockage unitaire et horizontal,
- conception de moyens de manutention sur mesure pour la préhension, le transfert, l’équipement et l’emballage des produits,
- convoyeurs d’expédition automatisés,
- postes d’équipement réorganisés pour une meilleure rotation des produits…

Grâce au soutien indéfectible et à la mobilisation de tous les salariés de SAPI comme de l’ensemble de la clientèle, pendant cette période de forte transition, un tel exploit a été possible, et nous les remercions tous très chaleureusement.
Cet outil innovant va permettre à SAPI de répondre avec encore plus de professionnalisme et de détermination à ses clients, et d’inscrire les 40 prochaines années dans la modernité.

 

Résonance n°134 - Octobre 2017

 

 

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations